Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vers de meilleurs vaccins contre la fièvre typhoïde

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Novembre 2014, 07:30am

Catégories : #VACCIN, #SANTE-BIEN-ETRE, #NEWS, #TYPHOIDE

Vers de meilleurs vaccins contre la fièvre typhoïde

L'identification d'un gène offrant à ses porteurs une forme de protection contre la fièvre typhoïde pourrait aider à améliorer les vaccins contre cette maladie, d'après des chercheurs.  

 

Selon l'Organisation mondiale de la santé, quelque 21 millions de personnes dans le monde sont touchées chaque année par l'infection due à une bactérie, une salmonelle­. Elle est transmise lors de l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par des selles humaines. La fièvre typhoïde sévit surtout dans des zones où l'hygiène est précaire, principalement dans des pays en voie de développement. Tous les ans, plus de 200 000 personnes en meurent. 

 

La fièvre typhoïde au Canada

Une centaine de cas d'infection sont rapportés au pays chaque année, la plupart du temps parmi les voyageurs, surtout des gens qui avaient rendu visite à de la famille ou à des amis à l'étranger.

La chercheuse Sarah Jane Dunstan de l'Université de Melbourne, en Australie, a cherché à comprendre pourquoi certains qui sont en contact avec la bactérie ne sont pas malades alors que d'autres le sont. Avec ses collègues, elle a comparé la constitution génétique de gens infectés et non infectés au Vietnam ainsi qu'au Népal.

C'est une forme particulière d'un gène HLA-DRB1 qui confère une protection contre la maladie cinq fois plus élevée qu'avec une autre forme du même gène, selon leurs travaux publiés lundi dans la revue spécialisée Nature Genetics. Selon les chercheurs, leur découverte pourrait permettre d'améliorer la conception des vaccins contre la fièvre typhoïde, mais aussi d'autres infections bactériennes.

La fièvre typhoïde peut être traitée avec des antibiotiques.

Les auteurs de l'étude soulignent que des vaccins existent, « mais d'efficacité limitée et qui ne conviennent pas aux jeunes enfants ». « Par conséquent, ces vaccins ne sont pas largement employés dans les populations qui en ont le plus besoin », poursuivent-ils.

De plus, il n'y a pas pour l'instant de vaccin homologué contre l'infection causée par les souches de S. Paratyphi qui est en augmentation dans plusieurs pays de l'Asie du Sud, où les risques de contracter la bactérie sont plus élevés. 

Source

Commenter cet article

Archives