Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Qui affrontera Marine le Pen en 2017?

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Novembre 2014, 09:37am

Catégories : #POLITIQUE, #PEOPLE, #FRANCE, #GUERRE

Qui affrontera Marine le Pen en 2017?

«La férocité de la lutte à droite s’explique surtout parce que la présidentielle se joue dans cet espace.» Professeur d’histoire contemporaine, Jean Garrigues suit avec un soin particulier les développements de la guerre des droites. Pour l’auteur des Scandales de la République (Laffont) et des Hommes providentiels (Seuils), cet «espace», c’est le leadership de l’UMP. Alors que le PS semble définitivement hors course pour 2017, «la compétition se joue désormais pour savoir qui affrontera Marine Le Pen au deuxième tour», analyse cet observateur de la vie politique française.

Il n’est pas le seul, d’autres politologues font le même diagnostic et désignent déjà les candidats de l’UMP 30 mois avant le scrutin du mois de mai 2017. «Nous sommes dans un vieux pays de traditions. A la fin, cela se joue toujours entre les grands: Juppé et Sarkozy», analyse Roland Cayrol, directeur du Centre d’études et d’analyses (Cetan). 

 

Exit François Fillon

François Fillon aurait pu figurer sur cette «short list» des présidentiables s’il n’était pas tombé dans l’affaire Fillon-Jouyet. Pour mémoire, l’ex-premier ministre François Fillon est soupçonné d’avoir demandé au secrétaire de l’Elysée (Jean-Pierre Jouyet) d’intervenir pour entraver le retour de Nicolas Sarkozy.

Avérées ou non, les révélations des journalistes du Monde sont perçues comme plausibles dans les cercles de l’UMP. En somme, répète-t-on à mots couverts, la haine entre l’ex-premier ministre et l’ex-président de la République est à ce point exacerbée que tout est imaginable. En revanche, dans une France partisane, être suspecté d’intelligence avec l’ennemi équivaut à dire adieu à ses ambitions élyséennes.

Les gagnants de cette affaire? Marine Le Pen, l’«égérie du parti protestataire FN», glisse Jean Garrigues. Mais aussi Alain Juppé, encore une fois à l’écart des querelles au sein de l’UMP et Nicolas Sarkozy, sur le mode victime, peuvent se féliciter de voir un candidat sérieux exclu de la bataille. «C’est effectivement un jeu de massacre. François Fillon en est la première victime. Il est surprenant qu’il ait pris le risque de se montrer en public avec Jean-Pierre Jouyet», note Jean Garrigues.

L’ex-premier ministre a promis de rendre coup pour coup. Son interview à paraître dans le Figaro Magazine est sans doute sa dernière carte à jouer pour revenir dans le jeu.

Pour le coup, c’est Nicolas Sarkozy qui voit sa position de leader de l’UMP renforcé. Car, celui qui tiendra le parti sera assuré d’aller au premier tour de la présidentielle de 2017, pensent la plupart. Ses deux adversaires à la présidence de l’UMP, Bruno Le Maire et Hervé Mariton, font d’ailleurs une plutôt bonne campagne. Ils marquent quelques points. Mais cela ne sera pas suffisant pour inquiéter un Nicolas Sarkozy idolâtré par les militants de l’UMP. 

 

«Ils vont devenir sincères, croyez-moi!»

En meeting à Nancy, Nicolas Sarkozy s’est d’ailleurs posé en rassembleur de l’UMP, mais dans un style autoritaire, sinon menaçant. «Vous avez vu comment tout le monde se tient tranquille depuis mon retour. Je ne suis pas certain que cela soit sincère, mais croyez-moi, cela finira par devenir sincère», a-t-il glissé aux militants.

La présence médiatique et le réseau parmi les militants de tout le pays, c’est sans doute ce qui manque à Alain Juppé pour gagner la guerre des droites en toute quiétude. Car le maire de Bordeaux caracole en tête des sondages parmi les Français mais les militants UMP lui préfèrent toujours Nicolas Sarkozy. 

Source

Commenter cet article

Archives