Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Montebourg demande une bourse pour s'inscrire dans une école de commerce

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Novembre 2014, 21:43pm

Catégories : #POLITIQUE, #ECOLE, #ENTREPRISE, #PEOPLE, #FRANCE

Montebourg demande une bourse pour s'inscrire dans une école de commerce

Retour à l'école pour Arnaud Montebourg. L'ancien ministre va reprendre une formation dans une école de commerce francilienne, l'Insead, comme l'indique Le Monde . A 52 ans, il va suivre un cursus appelé «Advanced Management Programme», destiné aux cadres supérieurs afin de «faire de vous un ‘haut dirigeant'», comme le promet, en anglais, la brochure de l'école.

Au site du journal, il explique avoir «décidé de reprendre des cours parce que diriger une boîte est un vrai métier». «Je m'en suis rendu compte ces deux dernières années», poursuit l'ancien ministre. Et Arnaud Montebourg prend visiblement les choses au sérieux. Comme les cours se dérouleront en anglais, il assiste à deux heures de cours par jour pour maîtriser la langue, avec un professeur particulier, écrit Le Monde.

L'objectif? Arnaud Montebourg n'en parle pas publiquement, mais il se voit bien créer son entreprise. «Il a déjà trouvé des associés et réuni l'argent, il devrait se lancer en janvier», assure un proche au site du quotien. Comme nous l'expliquions, l'ancien ministre s'apprête à créer une entreprise d'imagerie médicale sur laquelle il travaille déjà avec ses futurs associés. Et afin d'intégrer cette formation, il va devoir payer son inscription, facturée 34.500 euros hors taxes.Arnaud Montebourg a donc demandé une bourse qui pourrait l'aider à rejoindre cette formation après un test d'entrée. Mais rien n'indique s'il s'agit d'une bourse publique ou d'une aide venue d'un fond privé.

Lors de sa rentrée politique, à Laudun, dans le Gard, début octobre, ses proches laissaient entendre qu'il ne sortirait pas du monde politique. «Il souhaite faire de la politique autrement», glissaient ses fidèles. Celui qui est toujours conseiller général de Saône-et-Loire ne devrait pas solliciter un nouveau mandat mais compte bien continuer à s'exprimer. Pour le moment, il reste discret et rêve de défier François Hollande lors d'une primaire pour l'élection présidentielle de 2017. 

Source

 

Commenter cet article

Archives