Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les émotions ont une influence concrète sur la santé

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Novembre 2014, 18:47pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #DÉPRESSION, #HEUREUX, #CERVEAU

Les émotions ont une influence concrète sur la santé

Les compétences émotionnelles (CE) des personnes ont une influence concrète sur leur santé, mentale et physique, et sur leur bien-être en général, confirme une étude présentée mercredi et menée conjointement par la Mutualité chrétienne (MC), l'Université catholique de Louvain (UCL) et la Katholieke universiteit Leuven (KUL). 

 

Il ne s'agit pas d'une révélation en soi mais "jusqu'ici, nous ne disposions encore d'aucune donnée scientifique permettant d'établir un lien objectif entre compétences émotionnelles et santé", a souligné le professeur Moïra Mikolajczak de l'UCL, auteur de l'étude. Les CE sont la manière dont nous identifions, exprimons, comprenons, régulons et utilisons nos émotions ainsi que celles des autres.

Selon l'enquête, basée sur près de 11.000 formulaires de 50 questions, les compétences émotionnelles ont dont bien un impact sur la santé, au même titre que l'âge, le poids, les habitudes alimentaires, l'activité physique, la consommation de tabac, etc.

A titre d'exemple, sur un an, en moyenne, une personne disposant de CE élevées voit le médecin une fois de moins, passe une demi-journée de moins à l'hôpital et consomme 128 doses de médicaments de moins qu'une personne disposant de CE peu développées.

La Mutualité chrétienne précise par ailleurs que les CE peuvent être améliorées, notamment en apprenant à écouter ses sentiments, à penser autrement, en se concentrant sur les choses positives par exemple, ou encore à exprimer ses émotions de manière constructive. 

"Les CE doivent donc être intégrées dans les approches de prévention en matière de santé. Au même titre que l'activité physique ou l'alimentation saine, par exemple, elles devraient faire l'objet d'une attention particulière dans l'enseignement et, pourquoi pas, d'une véritable promotion", estimé Jean Hermesse, secrétaire générale de la MC. Selon lui, il s'agirait d'un investissement favorable à la diminution des dépenses en soins de santé. 

Source

Commenter cet article

Archives