Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La vérité sur le gras dans votre alimentation

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Novembre 2014, 20:43pm

Catégories : #ALIMENT, #NUTRITION, #NEWS, #SANTE-BIEN-ETRE

La chasse au gras est le sport favoris de celles et ceux qui comptent maigrir, et si possible vite. C’est là une grave erreur. Le gras est non seulement essentiel, mais il existe du bon gras, qui va vous aider à perdre les kilos en trop.

La vérité sur le gras dans votre alimentation

Le gras, un élément vital

Ingérer un gramme de gras est devenu synonyme de crime. Or c’est une aberration nutritionnelle. Les lipides nous sont en effet essentiels. C’est un carburant de premier ordre pour l’organisme. Il permet donc à celui-ci de fonctionner au quotidien. Par exemple, le cerveau est constitué à 50% de gras, et les neurones en sont recouverts. Quant aux membranes cellulaires, elles sont elles aussi constituées de gras. D’autre part, les lipides s’avèrent essentiels dans beaucoup de réactions chimiques qui ont lieu dans notre corps : sécrétions hormonales, réactions du système nerveux, mais aussi lors des réponses immunitaires du corps. Supprimer le gras, c’est donc agir au mépris des règles primaires de bonne santé.

 

Acides gras saturés : pas d’excès

Et les acides gras saturés, me direz-vous ? Ils ont mauvaise presse, il est vrai. Avant de les jeter à la vindicte populaire, il s’agit d’exercer un peu de bon sens. Il ne faut pas supprimer le gras, mais faire preuve de discernement. Concernant les acides gras saturés, il ne faut pas en consommer à l’excès. Une consommation trop importante de ce type de gras bloque le phénomène de lipolyse, à savoir le déstockage des graisses. Le véritable danger les concernant est de les associer avec des aliments àindex glycémique élevé, à forte teneur en glucose. Ceux-ci déclenche la sécrétion d’insuline, hormone facilitant le stockage au sein des cellules du foie ou des muscles. Ainsi, vous stockerez du gras en quantité. Le problème réside dans le fait que cette association acides gras saturés/sucres est omniprésente dans l’alimentation.

 

Des omega-6 oui, mais avec mesure

Idem pour les omega-6 : n’en réduisez pas la portion au néant, mais faites en sorte d’éviter l’excès. Car s’ils prennent une place trop importante dans votre fond nutritionnel, ils acidifient considérablement l’organisme, et contribuent à l’augmentation de nos réserves de cellules adipocytes. Problème : on en trouve dans nombre de céréales, notamment le maïs. Or, le bétail est désormais massivement nourri au maïs. D’où un déséquilibre dans notre alimentation au profit des omega-6. 

 

Les omega-3 : du bon gras !

Sachez-le, il existe du bon gras, comme les omega-3acides gras essentiels présents en quantité dans l’huile d’olive, de colza, les oléagineux, les petits poissons (sardines, maquereaux). Les omega-3 favorisent la fameuse lipolyse. Aussi singulier que cela puisse paraître, vous déstockerez donc du gras en mangeant du gras ! Quelques précisions sur l’huile d’olive : il faut la consommer sous l’appellation huile d’olive vierge et non raffinée végétale ! Cette dernière est un vrai poison doré, obtenue avec des solvants à base de pétrole, chauffée à 1000 degrés. Elle ne contient plus aucune vitamine E au fort pouvoir antioxydant… En revanche, l’huile d’olive vierge, obtenue par la presse à froid, chauffée à 50 degrés maximum, est pleine d’acides gras insaturés qui favorisent la synthèse de nos prostaglandines.

En outre, il faut souligner que les omega-3 ont une action anti-inflammatoire, à inclure dans une alimentation anti-cellulite, car rappelons que la cellulite est une inflammation. Plusieurs études leur prêtent également des effets d’inhibiteurs d’arthrose. Mais attention : il faut privilégier les omega-3 naturels, qui viennent de l’alimentation, et non les compléments alimentaires, de synthèse, à l’efficacité douteuse. 

Source

 

 

Commenter cet article

Archives