Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La musicothérapie, efficace contre la dépression des jeunes

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Novembre 2014, 22:10pm

Catégories : #DÉPRESSION, #JEUNESSE, #SANTE-BIEN-ETRE, #HEUREUX

La musicothérapie, efficace contre la dépression des jeunes

Des chercheurs de la Queen's Univeristy de Belfast (Irlande du Nord) ont découvert que la musique pouvait réduire les symptômes dépressifs des enfants et adolescents atteints de problèmes comportementaux et émotionnels.

Ajoutée à un traitement antidépresseur, une cure de musicothérapie serait plus efficace qu'un traitement seul, chez les jeunes de 8 à 16 ans.

251 enfants et adolescents ont participé à l'étude, qui s'est déroulée, sur 3 ans, de mars 2011 à mai 2014. Les chercheurs les ont divisé en deux groupes : 128 ont suivi le traitement habituel à base d'antidépresseurs, alors que 123 jeunes ont suivi des séances de musicothérapie en plus des médicaments. En revanche, tous présentaient des troubles psychiques importants, du point de vue émotionnel, comportemental ou social. Un tiers des participants étaient atteints de dépression.

Animées par un spécialiste, les séances de musicothérapie comprenaient des ateliers individuels d'improvisation libre de 30 minutes hebdomadaires, sur 12 semaines.

Plusieurs instruments étaient à la disposition de l'enfant. 

 

Des résultats visibles sur la durée

Le suivi mené par l'équipe scientifique jusqu'à trois mois après le traitement a montré une réduction significative des symptômes dépressifs chez les enfants ayant suivi la musicothérapie. Une amélioration de l'estime de soi, de la communication et des interactions orales a également été observée, particulièrement chez les 13-16 ans.

Et les premiers résultats suggèrent que ces avantages sont maintenus sur le long terme :

« C'est la première fois qu'une étude fournit des résultats robustes, se félicite le Professeur Sam Porter, auteur principal de l'étude. En outre, le suivi à trois mois, toujours en cours, semble montrer que ces améliorations se maintiennent dans le temps. »

Pour l'équipe, l'idéal serait de pouvoir offrir cette approche musicale en complémentarité des traitements conventionnels à de nombreux enfants dépressifs, pour peut-être permettre, à terme, de réduire les prescriptions d'antidépresseurs. 

Source

Commenter cet article

Archives