Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La consommation d'acides gras trans liée à des troubles de la mémoire

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Novembre 2014, 15:03pm

Catégories : #NUTRITION, #CERVEAU, #SANTE-BIEN-ETRE

La consommation d'acides gras trans liée à des troubles de la mémoire

La consommation excessive d’acides gras trans augmente les risques cardio-vasculaires, et l'ANSES recommande depuis 2005 d'en limiter les apports. Mais une nouvelle étude, présentée aux journées scientifiques 2014 de l’American Heart Association, montre qu’une grosse consommation de ces gras pourrait aussi être liée à des taux plus élevés de troubles de la mémoire. Les acides gras trans peuvent être d’origine naturelle (dans le lait, la viande…) ou technologique (pour rendre solide un gras liquide, stabiliser, conserver, dans les pâtes toutes prêtes par exemple, les viennoiseries ou quiches industrielles, la margarine, les biscuits, certains plats préparés…).

Comme l’explique Time, les chercheurs ont comparé des questionnaires alimentaires (à partir desquels ils ont évalué la quantité de gras trans consommée) et des tests de mémoire de 1.000 hommes adultes en bonne santé: on leur a présenté une série de 104 cartes avec des mots, ils devaient indiquer si le mot était nouveau ou déjà vu dans une carte précédente.  

Chez les hommes de moins de 45 ans, les gros mangeurs de gras trans ont obtenu de moins bons résultats au test, même après prise en compte et ajustement avec d’autres facteurs comme l’âge ou le niveau d’éducation.

Plus précisément, chaque gramme supplémentaire de gras trans par jour correspondait à 0,76 mot en moins correctement mémorisé. Les plus gros consommateurs de gras trans se sont souvenu en moyenne de onze mots de moins que ceux qui mangeaient le moins de gras trans.

Cette étude ne prouve cependant pas de lien de cause à effet. Mais pour les scientifiques, cela fait quand même sens. Selon Béatrice A. Golomb, l’auteure principale, le gras trans peut contribuer au stress oxydatif, qui endommage les cellules.

 

Elle explique que, dans une étude précédente, elle avait prouvé que le chocolat, riche en antioxydants, était lié à une meilleure mémoire chez les jeunes et les adultes d’âge moyen:

«Dans cette nouvelle étude, nous avons voulu observer si le gras trans, qui est pro-oxydant (...), avait l’effet inverse. Et ce fut le cas.»

Walter Willett, qui dirige le département de Nutrition à l’Ecole de santé publique de Harvard et qui n’est pas impliqué dans l’étude, a l'air aussi convaincu. Il explique à Usa Today que «ces graisses artificielles pénètrent chaque cellule du corps et peuvent perturber leurs fonctions basiques». En attendant, Béatrice A. Golomb répète fermement à ses patients que «les gras trans augmentent la durée de vie des aliments. Et réduisent la durée de vie des gens». 

Source

Commenter cet article

Archives