Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'armée américaine juge le mot "Negro" acceptable pour désigner les soldats noirs

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Novembre 2014, 13:15pm

Catégories : #RACISME, #ETATS-UNIS, #RELATIONS, #NEWS

L'armée américaine juge le mot "Negro" acceptable pour désigner les soldats noirs

"Les termes 'Haitien' ou 'Negro' peuvent être ajoutés à 'Noir' ou 'Africain Américain'." Cette phrase, issue d'un document officiel de l'armée américaine, choque CNN et le New York Daily News (liens en anglais)"En quelle année sommes-nous déjà ?", s'interroge le quotidien new-yorkais, mercredi 5 novembre. En effet, l'armée autorise toujours, dans ce document mis à jour en octobre 2014, l'usage du terme "Negro" pour désigner les soldats noirs. 

 

"Les définitions raciales (...) bientôt mises à jour"

En français, "Negro" est considéré par la loi comme une injure raciale, mais ce n'est pas le cas aux Etats-Unis, où le terme était jugé plus respectueux, comparé à l'insultant "nigger", jusque dans les années 1970. Désormais, "Negro" est un mot désuet et péjoratif, qui n'a probablement pas sa place dans un document officiel d'une armée qui assure "fournir des opportunités égales et un traitement juste à son personnel militaire et aux familles sans distinction de race, de couleur, de genre, de religion, de nation d'origine", selon le même document. Alors comment se fait-il que ce terme y soit toujours présent ?

"Les définitions raciales du paragraphe 6.-2 du AR 600-20 (page 55 de ce documentsont obsolètes, actuellement en cours de relecture et seront bientôt mises à jour", répond un porte-parole de l'armée, qui précise que ce paragraphe pourrait exister depuis des décennies. "L'armée est fière d'entretenir une culture dans laquelle tous les personnels sont traités avec dignité et respect et ne sont pas discriminés", ajoute-t-il. D'autant plus que l'armée américaine compte plus de 20% des soldats noirs, selon le New York Daily News

Source

Commenter cet article

Archives