Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Et si mentir n'était pas si grave ?

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Novembre 2014, 12:58pm

Catégories : #RELATIONS, #NEWS

Et si mentir n'était pas si grave ?

Qui n'a jamais dit qu'il partait de chez lui à des amis alors qu'il était encore en train de se préparer ? Ou n'a pas osé dire à sa meilleure amie que sa nouvelle coupe ne lui allait pas du tout ? Même si c'est mal (bouuuh),il nous arrive à tous de mentir. Une étude prétend d'ailleurs que nous mentirions en moyenne à 10 reprises par semaine. Mais pourquoi ? 

 

Afin de ne pas blesser un proche

D'après le Dr Paul Seager, un grand psychologue qui s'est penché sur la question du mensonge, il serait sain de ne pas toujours dire la vérité. « Pour que la société fonctionne, il est nécessaire de raconter quelques « pieux » mensonges. Si votre partenaire rentre à la maison avec sa dernière création et vous demande votre avis, il montre bien évidemment qu'il attend votre soutien. La plupart du temps, que vous aimiez ou non, vous allez dire que c'est bien. », avance-t-il. 

 

Pour flatter son ego

Quelques personnes mentent également pour flatter leur ego. "Il arrive également à certains de mentir car ils adorent tirer la couverture à eux, cela leur donne un sentiment de puissance", explique le Dr Seager. 

 

Des causes pathologiques bien plus graves

Mais des mensonges incessants peuvent être le signe d'un désordre de la personnalité bien plus profond comme la psychopathie ou la sociopathie. "Certaines personnes vivent dans un monde fantasmé et ne disent pas la vérité. Ces personnes, à cause de différents dysfonctionnements psychologiques ressentent le besoin de se créer une fausse existence. Les psychopathes par exemple n'éprouvent aucun remord. Ils vivent en pensant à ce qu'ils peuvent retirer de leur mensonge sur le court thème et ne réfléchissent pas aux conséquences". 

 

Difficile de détecter un mensonge

Malheureusement, le docteur explique que beaucoup de signaux corporels peuvent indiquer votre mauvaise foi. Pourtant, les humains seraient de très mauvais détecteurs de mensonges. Même ceux qui disent être bons pour les repérer. En effet, dans 54% des cas, le mensonge reste insoupçonné par la personne à qui il a été dit. 

Source

Commenter cet article

Archives