Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment gérer la puberté précoce de ses enfants

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Novembre 2014, 18:12pm

Catégories : #FAMILLE, #ENFANT, #RELATIONS

Comment gérer la puberté précoce de ses enfants

Le nombre d'enfants concernés par ce problème ne cesse d'augmenter depuis une dizaine d'années. 

 

Des fillettes pubères dès l'âge de 8 ans. Un problème qui ne cesse d'augmenter depuis une dizaine d'années. Deux associations de pédiatres, l'Association française de pédiatrie ambulatoire et l'association française des pédiatres endocrinologues, lancent donc un appel pour informer davantage la population sur la puberté précoce. Face à ce phénomène, de plus en plus fréquent, ces médecins militent notamment pour informer les parents sur les traitements possibles pour leurs enfants. Europe 1 vous explique comment savoir si votre enfant est concerné et quels sont les signes qui doivent alerter.

"Elle allait être réglée rapidement". Du côté des garçons, même si c'est moins fréquent, le symptôme principal de la puberté précoce repose sur une augmentation du volume des testicules avant l'âge 9 ans. Mais le phénomène touche plus généralement les filles, soit six filles pour un garçon. Chez elles, le signe qui doit alerter, c'est un développement des seins avant l'âge 8 ans.

 

 

C'est ce qui est arrivé à Georgia, qui a commencé à s'inquiéter, quand sa fille a eu 7 ans. "Je me suis aperçue qu'elle commençait à faire une petite poussée mammaire. J'ai été voir le pédiatre, quand on a fait tous les tests, on a pu voir que l'utérus était en train d'évoluer et qu'elle allait être réglée rapidement si on ne faisait rien. La question s'est donc posée de savoir si on faisait un traitement ou si on en faisait pas", rapporte la mère de famille qui a finalement choisi le traitement. La jeune fille prend donc une injection tous les 28 jours, une hormone qui bloque sa puberté, le temps qu'elle atteigne l'âge plus "classique" pour être réglée et avoir de la poitrine.

Un impact psychologique. Et ce traitement est bien toléré par les patients, selon Isabelle Flechtner, endocrinologue. Selon elle, ces hormones de substitution permettent d'éviter les effets collatéraux d'une puberté précoce. "On grandi plus vite et du coup on s'arrête plus tôt. Donc il y a un impact sur la croissance, qui est plus ou moins important, en fonction de l'âge de démarrage de la puberté. Il y a aussi un impact psychologique, avec le changement du corps, chez une petite fille. Deux éléments qui justifient que l'on discute d'un blocage de la puberté", explique la spécialiste au micro d'Europe 1.

 

 

La faute aux perturbateurs endocriniens. Pour expliquer ce boom des pubertés précoces, les spécialistes pointent du doigt notamment le surpoids dans la petite enfance, mais aussi l'exposition aux perturbateurs endocriniens, comme les phtalates ou les bisphénols, présents par exemple dans les jouets ou les emballages plastiques.

Écoutez les explications de Jean-François Lemoine sur les perturbateurs endocriniens :

 

Commenter cet article

Archives