Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 idées pour occuper (sans écran !) les enfants par temps de pluie

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Novembre 2014, 12:22pm

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #FAMILLE, #ENFANT

5 idées pour occuper (sans écran !) les enfants par temps de pluie
L'automne et son cortège de nuages et d'averses freinent l'ardeur des enfants qui ont, du coup, tendance à se réfugier derrière des écrans de toutes sortes. Grâce aux suggestions de Thelma&Louise pour leur donner la pêche, adieu tablette, ordinateur, télé, smartphone et jeux vidéo !

« Pour commencer, demandez-leur ce qu’ils souhaitent faire : jouer, bricoler, lire, voire, pourquoi pas, se balader sous la pluie, démarre Fanfan. Il vaut mieux en effet leur proposer que de leur imposer des activités. »

 

1. À l’extérieur, même sous la pluie
« Certaines activités comme les billes, la saut à la corde ou la marelle peuvent se décliner par temps gris, poursuit Fanfan. S’il pleut, il suffit de se mettre à l’abri dans un garage ou sous un préau pour y jouer. » chtonk is back in black enfonce le clou : « Comme les enfants ne sont pas solubles dans l’eau, on leur enfile un habit de pluie, une paire de bottes et hop, cap sur la forêt la plus proche ! » Sous un grand parapluie,Thelma&Louise accompagne les enfants à la recherche d’escargots. De son côté,Aucune réponse leur propose de ramasser des champignons ou des châtaignes. «Au retour, les vêtements sales iront au lave-linge et les enfants sous la douche ! », plaisante chtonk is back in black.

 

2. Apprentis cuisiniers
« Faire la cuisine amuse beaucoup les enfants, constate Thelma&Louise. On peut donc leur apprendre des recettes simples et amusantes comme, par exemple, celles des cakes ou des cookies. L’automne est la saison idéale pour ça ! » chtonk is back in black ajoute : « Ils apprécient aussi de faire des sablés, des crêpes ou bien encore des gaufres. » À déguster ensuite sans modération !

 

3. Des jeux, encore des jeux !
Pourquoi ne pas organiser un quizz musical ou faire des jeux de mémoire avec les plus petits ? Une idée : disposez quelques jouets sur une table et demandez-leur de les observer pendant quelques secondes. Ensuite, retirez discrètement un jouet, puis mélangez les autres. Quel est l’objet manquant ? « On peut aussi jouer au détective en cachant des objets dans la maison », propose Thelma&Louise. Autre suggestion : le jeu du moustique. « Je suis le premier moustique, explique Fanfan. Tant que le « moustique » n’est pas dans la pièce, les enfants bougent. Dès qu’il entre en imitant son bruit caractéristique, ils doivent s’immobiliser. Le moustique pique le premier qui bouge, qui devient à son tour l’insecte. »

 

4. Des histoires à dormir debout
« On peut également se plonger dans des bouquins », lance Chantal ^_^. Après une vingtaine de minutes de lecture, vous pouvez demander aux enfants de narrer l’histoire qu’il viennent de lire. « Et celui qui n’a pas eu le temps de terminer peut inventer la fin », suggère Thelma&Louise.

 

5. Dessiner, c’est gagné !
En cas de mauvais temps, le dessin reste une valeur sûre. « Pourquoi ne pas jouer à Dessiner c’est gagné ! ?, propose Thelma&Louise. Objectif : deviner mots, expressions et personnages à partir de dessins. » Autre piste : grâce au siteartbykid.com, personnalisez un objet du quotidien (lampe, coussin, tasse, sac, tablier, montre…) avec les dessins de vos enfants. Apprendre la couture ou le canevas est aussi une solution pour les occuper en cas de mauvais temps persistant. « Avec de grosses aiguilles à bout rond, j’ai expliqué comment faire à mon fils quand il avait six ans, raconte Barakresse (femelle de Baraki). Aujourd’hui, il a 16 ans et vend ses créations à ses amis ou à la famille. »

« Sachez enfin (sans culpabiliser) que les enfants peuvent également rester parfois sans rien faire. Il est bon en effet qu’ils laissent leur esprit et leur imaginaire vagabonder », conclut chtonk is back in black. « Ils s’inventent ainsi leur propre monde », rebondit Chantal 

Source

Commenter cet article

Archives