Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 expressions courantes d'origine coquine

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Novembre 2014, 11:16am

Catégories : #RELATIONS, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #LIVRES-A-LIRE, #INSOLITE

5 expressions courantes d'origine coquine

Poser un lapin, se bouffer le nez, l'avoir dans l'os, en venir au fait ou encore rompre la glace... Bon nombre d'expressions ont des origines coquines ou liées au sexe.

 

Certaines fois, on utilise des phrases dans notre langage courant qui ont été, à l'origine, attribuées à des choses moins chastes. Le livre n'est pas neuf mais il pourrait bien amener quelques discussions étonnantes dans les maisons, lors des fêtes de fin d'année notamment. Agnès Pierron a compilé dans "Souris qui n'a qu'un trou" toutes les expressions courantes dont l'origine est érotique. Nous en avons repris cinq.


Poser un lapin
Aujourd'hui, cette expression est utilisée pour indiquer qu'une personne n'est pas venue au rendez-vous. Elle tire ses origines dans l'argot, note l'auteure. Cela signifiait "abuser de la confiance d'une fille publique en oubliant de la payer". L'histoire est attribuée à Blanche d'Antigny. Cette "courtisane de haut-vol", lassée des clients qui partaient sans payer alors qu'elle dormait, cousait sa chemise de nuit aux vêtements de ses clients. 

Se faire sonner les cloches
Au départ, cela ne voulait pas dire qu'on nous réprimandait. Au contraire, c'était associé au plaisir, au coït. "Très tôt, les cloches, clochettes ou sonnettes ont désigné les testicules. Sonner les cloches, c'était coïter", apprend-on. Quand un homme se sonnait les cloches, il se masturbait. Lorsqu'il se faisait sonner les cloches, "il se laissait branler". 

Faire du boucan
Au 17e siècle, un "boucan" désignait un bordel. 

Se bouffer le nez
Aujourd'hui, cette expression est utilisée lors d'un vif échange de mots, d'une engueulade. D'après Agnès Pierron, cette expression n'était pas à prendre au figuré. Elle désignait les mutilations des prostituées qui avaient "enfreint une loi du Milieu ou étaient jugées trop rebelles". Certaines courtisanes et prostituées subissaient une ablation du nez en guise de sanction.

Rompre la glace
"Au 17e siècle, l'expression a signifié, aussi, dépuceler. Ce qui est, effectivement, venir à bout d'un premier obstacle."

"Souris qui n'a qu'un trou - Petit dictionnaire des expressions courantes d'origine érotique", Agnès Pierron, Ed. Balland. 

Source

 

Commenter cet article

Archives