Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


35 millions d’euros pour l’appli de Kim Kardashian : c’est quoi ce bordel ?

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Novembre 2014, 19:08pm

Catégories : #INSOLITE, #PEOPLE, #INTERNET, #ARGENT

35 millions d’euros pour l’appli de Kim Kardashian : c’est quoi ce bordel ?

Certes, on s’en fout, direz-vous dans les commentaires. Et somme toute vous aurez raison. Mais tout de même. 43 millions de dollars (près de 35 millions d’euros) !

Kim Kardashian a engrangé 43 p****n de millions de dollars avec son appli« Kim Kardashian : Hollywood », lancée en juin dernier. Elle réaliserait700 000 dollars (environ 563 000 euros) de profits par jour. 

Citons les Echos pour rappeler que seules « 1,6% des applications mobiles dégagent plus de 500 000 dollars de revenus par mois ».

Comment donc est-ce possible ?

Pour les besoins de cet article, j’ai téléchargé cette appli (elle est gratuite). Et mon incompréhension est encore plus grande.

« Kim Kardashian : Hollywood », est une sorte de conte de fées moderne et virtuel, comme c’est résumé sur l’app store :

« Rejoins KIM KARDASHIAN sur le tapis rouge dans Kim Kardashian : Hollywood ! Crée ta propre vedette en herbe et accède à la gloire et à la fortune ! »

 

Grosse crise

Voici comment les choses se passent. Votre personnage, une fille bien foutue que vous habillez à votre guise (mais toujours sexy) est vendeuse dans un magasin. Et là, truc de fou, Kim en personne (hiiiiii) vient vous acheter une tenue (re hiiiiiii) en urgence. La robe qu’elle avait prévue s’est déchirée alors même qu’elle allait à un shooting. C’est la grosse grosse crise donc.

Une capture d’écran de l’appli de Kim Kardashian

A chaque fois, vous avez différentes possibilités de réponses. Genre, la première fois qu’elle vient, le magasin vient de fermer. Alors vous pourriez dire :

« Dégage Kimmy, il est 16 heures, j’ai fini mes 35 heures. »

Mais vous comprenez assez vite que le délire n’est pas à la revendication cégétiste.

  • Réponse 1 : « Il est encore ouvert » ;
  • Réponse 2 : « On est en train de fermer » ;
  • Réponse 3 : « Kim Kardashian ! »

Une capture d’écran de l’appli de Kim Kardashian

De fil en aiguille, Kim vous adooore (décidément, c’est votre jour de chance). Elle aime votre style. Alors, elle vous invite à un shooting avec un photographe bien connu.

Une capture d’écran de l’appli de Kim Kardashian

Vous grimpez les marches du star system, quatre à quatre. Peu à peu, vous voilà vous aussi en train de devenir une star du vide, comme cette bonne vieille Kimmy. Et pour aller encore plus vite, on vous conseille subtilement la promotion canapé.

Une capture d’écran de l’appli de Kim Kardashian

Très vite une première pub arrive et l’on comprend mieux les 43 millions de dollars.

Et puis aussi, très vite, alors même qu’on vous explique qu’il faut faire régulièrement du shopping pour progresser dans cette vie, vous vous retrouvez fauchée. Bon sang ! 

 

Pub et pigeons

Un problème ? Mais non voyons, vous allez pouvoir vous en sortir. A condition d’ouvrir votre vrai porte-monnaie. Selon vos moyens, vous pouvez alléger votre compte en banque de 4,49 euros ou de 89,99 euros.

Une capture d’écran de l’appli de Kim Kardashian

Voici donc la solution à l’équation des 43 millions de dollars : pub et pigeons.

Mais quand même... 648 227 personnes ont aimé la page Facebook de l’appli, alors que le jeu n’est en rien innovant. Franchement, j’ai eu l’impression d’être propulsée dans un univers de gamines de 14 ans écervelées.

Sur le site du Time, la journaliste Jess Zimmerman explique le « phénomène »en disant que « tout le monde veut être Kim Kardashian ». Elle s’est néanmoins demandé pourquoi des hommes devenaient accros à cette appli hyper girly, tellement genrée.

Elle a écrit des e-mails et chatté avec « huit types – la plupart hétéros, certains gays, la plupart âgés d’une vingtaine ou d’une trentaine d’années », pour comprendre ce qui les attirait dans ce jeu. 

 

Jouer à la poupée virtuelle

Il en est ressorti que tous appréciaient particulièrement de jouer à s’habiller, à changer de vêtements toutes les deux minutes.

Faites un tour sur la page française du jeu sur Google play : les utilisateurs se disent accros et ne reprochent pas grand chose au jeu si ce n’est sa langue (c’est en anglais) et un bug pour « récupérer de l’énergie ». Un certain Michel commente :

« Je suis top modèle dans le jeu, et j’adore le style des costumes. »

En gros, ces hommes aiment jouer à la poupée virtuelle, à se déguiser aussi. L’un deux dit à la journaliste du Time :

« Jusqu’à l’adolescence, on peut jouer beaucoup avec son identité et la façon dont on l’exprime dans ses vêtements, mais plus tard dans votre vie, vous perdez cette liberté.

Les jeux vidéo vous offrent un espace de sécurité où vous pouvez [retrouver cette liberté] – vous pouvez être un homme, vous pouvez être une femme, vous pouvez être un alien ou un orque, et vous pouvez porter les habits que vous voulez pour incarner votre personnage. »

En clair, si on laissait les hommes mettre des jupes et s’habiller plus librement, on n’en serait sûrement pas là. Et Kim Kardashian aurait (un peu) de souci à se faire. 

Source

 

Commenter cet article

Archives