Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Votre bébé pourrait ressembler à votre ex... et sans avoir été infidèle

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Octobre 2014, 12:57pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #RELATIONS, #BEBE, #COUPLE

Votre bébé pourrait ressembler à votre ex... et sans avoir été infidèle

Selon une équipe de scientifiques de l'Université de South Wales, les nouveau-nés peuvent ressembler à l'ex-partenaire sexuel de leur mère. En tout cas, ils ont observé cette télégonie chez les mouches drosophiles.

En effet, certains jeunes insectes présentaient des caractéristiques physiques de l'ancien compagnon sexuel de leur mère. Selon les chercheurs, il s'agirait des résidus des précédentes semences qui, absorbés par le corps de la mère, influenceraient la fécondation.

"Nous savions déjà que les caractéristiques dans les familles n'étaient pas uniquement influencées par les gênes passés de parents à enfants", détaille la scientifique à l'origine de l'étude, Angela Crean. "Il y a aussi plusieurs autres mécanismes qui entrent en cause qui sont influencés par le milieu et l'environnement. Maintenant, nous savons qu'un partenaire masculin peut transférer ses caractéristiques à une progéniture d'un autre partenaire."

Dans leur étude, publiée dans la revue Ecology Letters, les scientifiques ne s'engagent que pour les mouches. Ils ne ne savent pas encore affirmer que le phénomène toucherait d'autres espèces, dont l'humain. Mais l'hypothèse donne un nouveau souffle à la théorie nébuleuse de la télégonie. Celle-ci prétendait que le premier mâle avait une influence sur la descendance future d'une femme, même si les descendants ont un géniteur différent.

"Cela semble un peu incroyable, donc on veut avoir un 'c'est ça qui cause ça!'", explique le Dr Angela Crean, l'auteure de l'étude. "C'est une approche qui ressemble à une aiguille dans une botte de foin pour l'instant parce qu'il y a des centaines de composants dans le sperme."

Elle ajoute: "Notre découverte complique un peu notre vision des transmissions entre générations, mais cela ouvre aussi une foule de nouvelles études et possibilités excitantes pour la science. Quand nous pensions avoir trouvé, la nature nous montre qu'il en est autrement. Nous avons encore beaucoup à apprendre." 

Source

Commenter cet article

Archives