Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Première nuit chez un homme: les dilemmes cachés des filles

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Octobre 2014, 10:14am

Catégories : #HOMME-FEMME, #COUPLE, #RELATIONS

Première nuit chez un homme: les dilemmes cachés des filles

A part votre cousine Marie-Appoline qui a épousé son cousin germain, et n’a pas partagé sa couche avant sa nuit de noces, on a toutes passé au moins une fois la nuit chez un mec chez lequel on n’avait ni brosse à dents ni culotte de rechange. Quiproquos, arrangements avec la vérité, problèmes olfactifs et visuels… voici quelques-unes de ces situations gênantes que les femmes, en princesses qu’elles sont, gèrent sur le tas avec brio. Comme le reste, quoi !

 

- Gérer le « Bon bha je vais y aller »

Après le restau, subtilement choisi par votre partenaire en bas de chez lui, vous vous êtes naïvement rendue sur les lieux du crime pour découvrir, enfin, sa collection de mangas. Quatre heures plus tard, vous voilà toujours affalée sur le canapé, l’épaule ankylosée à force de prendre des pauses à la Mariah Carey en attendant qu’il veuille bien se jeter sur vous (bha quoi ?). Toutes les soixante minutes, pourtant, et ce afin de conserver un semblant de cette dignité inculquée par votre grand-mère, vous glissez un « Bon… bha j’vais y aller, hein… ». Ben voyons...

 

- Se laver les dents… ou pas ?

Le lavage de dents est une situation clé de la nuit prétendument improvisée. Elle n’induit que 4 solutions possibles :

 

1/ Sauter le brossage de dents (avec les 47 clopes fumées sur le canapé et la bouteille de rouge qui l’a précédée, on déconseille…)

 

2/ Piquer discrétos la brosse du monsieur dans la salle de bains, avant de l'essuyer avec application, poil par poil, avec la serviette de bain suspecte qui pendouille au crochet, pour masquer votre crime.

 

3/ Sortir VOTRE brosse à dents, que vous aviez bien évidemment glissée dans votre sac. Présomptueux certes mais prévoyant (qui rime une fois de plus avec bon vivant).

 

4/ Se passer de brosse, écraser une grosse boule de dentifrice sur son index et barbouiller autant que faire se peut l’intérieur de sa bouche avec beaucoup de pâte mentholée. Arroser d'eau et terminer par un gros gargarisme. Technique conseillé par l’auteur de ces lignes.

 

 

- Dealer le prêt d’un « vêtement de nuit »

Dans vos rêves les plus fous, après des ébats torrides et la découverte exhaustive de vosnudités respectives, vous auriez sauté dans le large bas de pyjama de soie de votre nouvel homme, déambulant, mutine, le cheveux sauvage et le sein alerte, dans son appart immaculé sur des airs de jazz. Las, horrifiée, vous acceptez sans rechigner le tee-shirt Flodor et fute à la Kriss Kross (Yo !) que votre dieu du sexe vous tend. Fesses molles et nues ? Tee-shirt Flodor ? Laquelle de ces deux tenues vous rendra le plus hommage lorsque vous vous lèverez pour aller faire pipi ? À vous de voir.

 

 

- Se démaquiller… ou pas ?

Dilemme suprême. Après votre lavage de dents au doigt, vous tombez horrifiée sur votre reflet dans ce qui sert de miroir à cette salle de bain. En mode Panda, vous aurez  encore une fois plusieurs solutions :

1/ Essuyer ce qui dépasse de l’œil avec votre index imbibé de salive (yummi).

2/ Considérer que ce résultat très smoky eye vous rend plus sexy que jamais (avec le tee-shirt Flodor seriously ?).

3/ Choper le savon de Marseille et débarbouiller tout ça. Prier ensuite pour qu’une quelconque substance grasse traîne quelque part pour un semblant d’hydratation de la peau.

Conseil de l’auteur : en dessous de 25 ans, smoky eyes. Au-dessus, savon de Marseille / crème fraîche.

 

 

-  Dealer le Walk of shame

Hier encore, vous étiez la reine de la soirée, avec vos résilles, votre mini en cuir, vos escarpins vernis et votre air sauvageonne. Ce matin, alors que le soleil, cruel, expose au tout-venant (lequel… ronfle !) votre mine en papier crépon et vos cheveux en mode Tina, vous le sentez beaucoup moins, ce look. Alors vous hésitez : tee-shirt chips ? Marcher pieds nus ? Culotte de la veille retournée ? Pas de culotte ? Et puis, comme tout le monde, vous réenfilez votre tenue de femme de petite vertu, gobez une boule de dentifrice, tentez péniblement d’écraser votre tignasse avant de prendre congé de votre hôte le plus dignement du monde.

undefined

 

Dans la rue, vous croisez de jeunes couples bien propres, le cheveux lustré, le panier d’osier sous un bras, une ribambelle d’enfants sous l’autre, cheminant, sérieux, vers un marché rempli d’individus tout aussi soignés qu’eux. Ne croyez pas qu’ils ne verront rien. Non, ils savent. Que personne ne se balade un dimanche matin le rimmel coulant et la démarche si peu assurée. Ils comprendront alors que malgré ces petites déconvenues logistiques nocturnes, vous êtes sale certes, mais épanouie par cette première nuit chez ce merveilleux inconnu rencontré sur Meetic. Et ils vous envieront (si si) !

Walk of shame, pensez-vous ? Walk of flame, oui ! 

Source

Commenter cet article

Archives