Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi il ne faut jamais se réjouir avant la fin (en sport)

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Octobre 2014, 20:52pm

Catégories : #SPORTS, #VIDEO, #INSOLITE

Pourquoi il ne faut jamais se réjouir avant la fin (en sport)

Layvin Kurzawa, joueur de l'équipe de France espoirs, n'est pas le seul à avoir célébré trop tôt une victoire. 

 

Layvin Kurzawa est passé en quelques secondes du statut de quasi-héros à celui de sujet de blagues et détournements, ce mardi 14 octobre.

Le latéral gauche de l'équipe de France espoirs avait ramené son équipe à 3-1 face à la Suède lors du match retour des barrages pour l'Euro. Avec ce but inscrit à la 87e minute, les Français (vainqueurs 2-0 à l'aller) étaient qualifiés.

Le joueur de Monaco s'est donc permis de chambrer ses adversaires.

Un geste (que Geoffrey Kondogbia avait déjà fait à l'aller après son but) que le sélectionneur des Bleuets, Pierre Mankowski, n'a visiblement pas apprécié:

«Ça, je trouve que ce n'est pas normal. On doit respecter tout le monde, et l'adversaire, en plus avec le match qu'il fait ce soir. [...] Nous, là-dessus, on doit être petit bras. On a la chance de revenir dans le match, on peut encore se qualifier, et là d'un seul coup, on pense que ça y est, on a tout gagné. On n'a rien gagné, on a juste marqué un but et c'est tout.»

 

Et les Suédois ont bien tenu à lui faire comprendre. Deux minutes plus tard, quand Oscar Lewicki a redonné trois buts d'avance aux siens, et la qualification du même coup, ils ont donc décidé de s'approprier le geste.

Avant de le refaire à la fin du match quand ils ont célébré la victoire devant leurs supporters, puis dans le vestiaire.


Avec ce joli fail, Laivyn Kurzawa rejoint donc certaines des plus belles célébrations prématurées du sport (un subreddit est d'ailleurs dédié à ce genre d'événements). Voici une petite sélection dans six sports différents.

 

1. Foot: MAS Fes-FAR RabatCoupe du trône au Maroc 2010

C'est certainement le pénalty arrêté mais marqué le plus célèbre d'Internet. Alors que le MAS, le club de Fès, affronte l'AS FAR de Rabat en huitièmes de finale de la Coupe du trône au Maroc, le gardien Khalid Askri stoppe un tir au but. Mais avec l'effet, le ballon finit par franchir la ligne lentement, tandis que le gardien célèbre son (presque) arrêt en regardant les supporters.

L'histoire avait failli se répéter durant la Coupe du monde, avec le tir au but de Ron Vlaarrepoussé par le gardien argentin Romero.

 

2.Basket: Cibona Zagreb-Partizan BelgradeFinale de la Ligue Adriatique 2010

Après 40 minutes, les deux équipes de basket n'arrivent pas à se départager:prolongations. Le Partizan Belgrade est en tête d'un point et dispose de deux lancers-francs à huit secondes de la fin. Lawrence Roberts rate le premier, puis le deuxième. 

Le Cibona Zagreb prend le rebond. Il reste un peu plus de six secondes. Le ballon traverse le terrain et finit dans les mains de Bogdanovic, dans un coin. Le shoot rentre, le Cibona a deux points d'avance. Il reste six dixièmes de seconde à jouer. 

Le match est fini... pour les Croates en tout cas qui préfèrent se congratuler pendant queKecman ajuste un shoot miraculeux du milieu de terrain. 

Le Partizan reprend un point d'avance et est champion.

 

3. Foot américain: Stanford-Berkeley«The Play» en 1982

Berkeley affronte Stanford lors d'un match de football américain universitaire. La rivalité est immense entre les deux universités, distantes d'une soixantaine de kilomètres.

On joue la dernière action, Berkeley récupère le ballon sur le coup de pied d'engagement. Si le jeu s'arrête, Stanford l'emporte. Tout le monde est d'ailleurs tellement persuadé que Stanford va l'emporter que la fanfare de l'université commence à envahir le terrain. 

Berkeley récupère le ballon, aligne cinq passes, transperce la défense adverse et inscrit le touchdown de la victoire en plein milieu de la fanfare de Stanford.

 

4. Adriana Pirtea rejointe à 50 mètresMarathon de Chicago 2007

Au terme d'un marathon qui s'est déroulé dans une chaleur étouffante, la RoumaineAdriana Pirtea est sur le point de créer la surprise. Avec trente secondes d'avance à deux kilomètres de la ligne, elle prend le temps de saluer la foule et de profiter de cette victoire. 

Mais il n'y aura ni victoire ni surprise. Dans son dos, elle n'entend pas Berhane Adererevenir:

«C'était probablement une erreur de ma part. Je n'ai pas fait attention. Je n'ai jamais regardé derrière moi. Je pensais que si quelqu'un arrivait, tout le monde me l'aurait crié.»

Personne n'a jamais crié. Adriana Pirtea a fini deuxième, à trois secondes.

 

5.Rugby: London Irish-London WaspsGuinness Premiership 2007

Lors de la 19e journée de la saison 2006-2007, les London Irish reçoivent les Wasps. Le score est de 13 partout, alors qu'il reste un peu plus de dix minutes à jouer. A la suite d'une mêlée, les Irish font le décalage côté gauche grâce à un coup de pied récupéré parMapusua. Le centre remet vers Leguizamon qui décide de célébrer ce qui s'annonce comme le probable essai de la victoire en s'envolant avec le ballon. Celui-ci lui échappe des mains en plein vol. En-avant et mêlée à cinq mètres pour les Wasps.

Les London Irish s'en sortiront finalement grâce à une pénalité de Riki Flutey à six minutes de la fin.

 

6.Cyclisme: Eloy TeruelTour de Californie 2014

Eloy Teruel doit encore se souvenir du nombre de tour de la septième étape du tour de Californie. Alors que l'Espagnol célèbre tranquillement sa victoire, le reste du peloton massé derrière lui continue de rouler... Il reste encore un tour à parcourir.

Contrairement à Andriana Pirtea, les personnes amassées le long de l'arrivée ont bien essayé de le prévenir, mais il n'a rien remarqué.

C'est finalement Peter Sagan qui a remporté cette étape, quatre kilomètres plus tard.

Source

Commenter cet article

Archives