Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les aveugles font quatre fois plus de cauchemars que les voyants

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Octobre 2014, 21:02pm

Catégories : #AVEUGLE, #CAUCHEMAR, #SANTE-BIEN-ETRE

Les aveugles font quatre fois plus de cauchemars que les voyants

Selon des chercheurs de l'Université de Copenhague cités par Science Nordic, 25% des rêves que font les aveugles sont des cauchemars, alors que la moyenne n'est que de 6% de cauchemars pour les personnes qui voient.

Ces résultats s'expliquent en partie par le fait que nos cauchemars sont liés à notre état émotionnel pendant la journée. «Chaque jour, les aveugles vivent des situations plus menaçantes et dangereuses que les voyants», explique Amani Meaidi, une des auteures de cet article publié dans la revue Sleep Medicine.

Pendant un mois, l'équipe de scientifiques danois a demandé à onze aveugles de naissance, 14 personnes qui avaient perdu la vue au cours de leur vie, et 25 personnes voyantes de noter ce dont ils rêvaient.

Les aveugles de naissance faisaient quatre fois plus de cauchemars que les autres, et leurs mauvais rêves étaient souvent liés aux menaces qu'ils devaient gérer au quotidien, comme avoir peur de se faire écraser par une voiture, de se perdre dans la rue, ou de renverser des objets, relève la BBC.

Les rêves des aveugles de naissance n'avaient aucun contenu visuel, et se définissaient plutôt par des goûts, des sons, des odeurs et des expériences de toucher. 

En ce qui concerne les personnes devenues aveugles au cours de leur vie, leur taux de cauchemar était de 7%, très proche de celui des voyants (6%). Selon les chercheurs, cette différence avec les aveugles de naissance pourrait être liée au fait que ces personnes ont déjà vu l'espace dans lequel ils circulent, et qu'ils se sentent donc moins menacés par leur environnement. «Pour cette raison, ils n'ont peut-être pas autant besoin de gérer ces impressions quotidiennes en faisant des cauchemars», explique Amani Meaidi.

 

L'idée sous-jacente est que les cauchemars permettent de se préparer à affronter des moments difficiles (comme une sorte de répétition générale), notamment en aidant à développer des mécanismes de gestion du stress.

Les aveugles interrogés n'ont pas dit être particulièrement gênés par ces mauvais rêves, et selon les chercheurs, ils n'étaient pas plus déprimés ou angoissés que les autres. 

Source

Commenter cet article

Archives