Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


INFOGRAPHIE: Calculez les heures de vie perdues en consommant ces produits

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Octobre 2014, 14:53pm

Catégories : #PHOTO, #VIE, #LONGÉVITÉ, #TABAC, #CANNABIS, #ALCOOL

INFOGRAPHIE: Calculez les heures de vie perdues en consommant ces produits

Une cigarette par ci par là, vous pensez encore que ça ne peut pas vous faire de mal? Idem pour un verre de trop ou pire, si vous touchez à la drogue? Sachez que même à l'échelle d'une existence, ces écarts de comportement diminuent cruellement votre durée de vie. Et si on vous disait que chaque cigarette vous rapproche de votre mort de quatorze minutes? Mais il y a pire...

Un nouveau site internet lancé aux États-Unis permet désormais aux internautes de calculer à hauteur de combien de minutes, d'heures, de jours ils raccourcissent leur espérance de vie en consommant du tabac, de l'alcool, des drogues dures. Le concept, "Killing you softly" (Cela vous tue à petit feu), fait un tabac.

Le vin, 23 ans de moins tout de même
Exemple, si vous fumez régulièrement un paquet de cigarettes par jour, vous vivrez en moyenne dix ans de moins. Jusque là, rien que vous ne sachiez déjà? Et que dire des 23 années de vie perdues en buvant quotidiennement les deux verres de vin pourtant tolérés par la plupart des médecins? Mais ce sont les consommateurs de drogues qui seront les plus choqués: un rail de cocaïne, cinq minutes de perdues, chaque pilule de méthadone... treize heures.

Le but du site n'est évidement pas de vanter les mérites des drogues les "moins mortelles" mais de conscientiser la population qui minimise régulièrement ses comportements à risque en réfutant toute dépendance à ces substances nocives pour l'organisme.

On arrête de faire l'autruche
Les chiffres et calculs ne sont pas le fait de deux webmasters originaux, mais bien du Centre américain pour la Prévention ainsi que de différentes bases de données de centres anti-drogue. Évidemment, les chiffres donnés ne sont qu'indicatifs et ne tiennent pas compte des facteurs physiques propres à chaque individu. Ils sont cependant une bonne piqûre de rappel pour tous ceux qui préfèrent oublier les effets de telles substances sur leur santé. 

Source

Commenter cet article

Archives