Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO. «Je vais te tuer»: La menace de Sarkozy adressée à Juppé

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Septembre 2014, 17:22pm

Catégories : #POLITIQUE, #VIDEO, #UMP, #FRANCE

VIDEO. «Je vais te tuer»: La menace de Sarkozy adressée à Juppé

«Alain Juppé, je l’ai connu quand j’avais 20 ans. C’est un partenaire, c’est un ami, c’est un compagnon. C’est quelqu’un pour qui j’ai même de l’admiration.» Dimanche soir sur le plateau de France 2, Nicolas Sarkozy, tout miel, ne tarissait pas d’éloges sur le maire de Bordeaux.


UMP: Alain Juppé réagit à l'interview de... par afp

Sauf qu’en coulisses, les relations entre les deux hommes politiques ne sont pas vraiment au beau fixe à en croire le Canard Enchaîné de ce mercredi. Alors quel’ancien Premier ministre de Jacques Chirac a déjà annoncé son intention de se présenter aux primaires de l’UMP en vue de la présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy, qui n’a jamais été un chaud partisan de ce processus, lui aurait fait comprendre clairement début septembre qu’il valait mieux s’en passer en lui lançant un: «Je vais te tuer». Sous-entendu, Alain Juppé ne fera pas le poids. «Tu sais où me trouver», aurait répondu Alain Juppé du tac au tac, dixit son entourage.

«Juppé... tu crois qu'il me fait peur?»

Et Nicolas Sarkozy d’enfoncer le clou, toujours selon l’hebdomadaire satirique, en répétant à ses visiteurs que «Juppé 72 ans en 2017 et 18 mois de taule au compteur [avec sursis dans une affaire d’emplois fictifs entre 1992 et 1995], tu crois qu’il me fait peur et qu’il va venir me faire la leçon de morale?». Réplique d’Alain Juppé dimanche sur Europe 1: «En matière d’ennuis judiciaire, il vaut mieux ne pas se livrer à un match».

Il faut dire que si Nicolas Sarkozy a obtenu un non-lieu dans l’affaire Bettencourt, il est inquiété dans plusieurs autres affaires judiciaires. Mais à ses yeux, elles ne constituent pas une menace. «Est-ce que vous croyez que si j'avais quelque chose à me reprocher, je viendrais m'exposer dans un retour à la politique comme aujourd'hui? Est-ce que vous me prêtez deux neurones d'intelligence?», a-t-il lancé dimanche soir sur France 2.

Dans tous les cas, Alain Juppé répète à qui veut l’entendre qu’il ira jusqu’au bout pour se présenter aux primaires et prévient Nicolas Sarkozy qu’abandonner l'idée de primaires à la faveur d'une réforme des statuts de l'UMP, ce sera «un point de conflit dur».

«L'UMP, on peut aussi appeler ça le PMU»

«Je sais bien qu'aujourd'hui le match a commencé», explique Alain Juppé qui de son côté a décidé de passer à la vitesse supérieure en taclant à son tour Nicolas Sarkozy. Sur BFM-TV, mardi, il s’est moqué de son projet de changer le nom de l’UMP. «Vous savez, tout changer... On peut aussi appeler ça le PMU à la place de l'UMP. Si c'est ça le changement, ça ne sera pas tout à fait fondamental.»

Entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, la hache de guerre semble déterrée. 

Source

Commenter cet article

Archives