Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO. Chili: 3 étudiants inventent le vélo que l’on ne peut pas voler

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Septembre 2014, 04:22am

Catégories : #VIDEO, #TECHNOLOGIE, #CHILI, #VELO

VIDEO. Chili: 3 étudiants inventent le vélo que l’on ne peut pas voler

Trois étudiants chiliens en génie civil ont mis au point une solution pour pouvoir combattre de manière efficace le fléau mondial de vols de vélos, rapporte le journal uruguayen El País. Ce projet prévoit que lors d'un vol, le vélo « Yerka » est endommagé, ce qui le rend inutilisable.  

De cette manière, les concepteurs de cette bicyclette, Andrès Roi, Cristobal Babello et Juan José Monsalve, étudiants de l'Université Adolfo Ibanez à Santiago du Chili, espèrent via le Yerka Project offrir aux cyclistes une protection efficace et parvenir à décourager les voleurs. Le vélo des inventeurs chiliens peut être bloqué en 20 secondes et ensuite débloqué pour être de nouveau utilisé.

Les cyclistes doivent prendre des mesures de sécurité de plus en plus grandes pour empêcher le vol de leur vélo. Un simple antivol n'est dorénavant plus suffisant pour intimider les voleurs. Grâce au projet Yerka, les étudiants pensent avoir trouvé une solution pour lutter de manière vraiment efficace contre les vols. Le vélo de Roi, Babello et Monsalve est pourvu d'un cadre muni de charnières grâce auxquelles le vélo lui-même peut être attaché à un objet fixe comme un réverbère, sans pour autant devoir utiliser des chaînes ou un antivol. Le vélo lui-même est utilisé comme cadenas et devient son propre antivol.

Les personnes qui voudraient voler ce vélo, avec ce dispositif, seraient obligés de démonter la structure, ce qui le rendrait inutilisable. Ainsi, la bicyclette ne peut plus être utilisée et le vol perd tout son sens

Les concepteurs de ce dispositif ont entre-temps construit un prototype de leur vélo, mais ont sollicité un certain nombre de partenaires financiers pour démarrer une production à grande échelle. Ils espèrent qu'un premier stock pourra être mis sur le marché d'ici 6 à 8 mois. 

Source

Commenter cet article

Archives