Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une simple mesure peut diminuer nos temps de déplacement de 22%

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Septembre 2014, 04:05am

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #IMPORTANT, #CIRCULATION

Une simple mesure peut diminuer nos temps de déplacement de 22%

Une gestion optimale de la circulation doit tenir compte non seulement du trafic actuel et de la synchronisation des feux de circulation, mais aussi du comportement spécifique des conducteurs individuels. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par des scientifiques du Massassuchetts Institute of Technology (MIT), basée sur des simulations de trafic dans la ville suisse de Lausanne. En optimisant la synchronisation des feux decirculation au-delà des capacités des systèmes actuels, il est possible de réduire les temps de déplacement aux heures de pointe de 22%.

 

Le logiciel peut selon les scientifiques permettre à l'avenir aux véhicules autonomes de déterminer les créneaux horaires et trajets idéaux pour un déplacement et aux initiatives de partage de voitures de choisir les endroits les plus adaptés pour stationner leurs automobiles.

« Pour déterminer un trajet idéal, il n'est pas suffisant de tenir compte des conditions de circulation connues », souligne Carolina Osorio, responsable de l'étude et professeur d'ingénierie de l'environnement au MIT. « Le comportement individuel du chauffeur peut également changer toute la dynamique du trafic urbain ».

« Si un certain nombre de chauffeurs modifient leur comportement, cela risque de modifier tout le flux du trafic. Dans la gestion de la circulation qui, entre autres, commande les feux de signalisation, on ne tient compte que des schémas actuels ou antérieurs du trafic, mais on ne s'intéresse pas à d'éventuels changements ».

« Si la circulation est canalisée par ce système vers un trajet différent, cet itinéraire risque d'être influencé par la décision individuelle », ajoute le professeur Osorio. « Pour réaliser une gestion optimale du trafic, cet impact devrait aussi pris en compte ».

Selon la chercheuse, il est pratiquement impossible d'évaluer tous les déplacements possibles. Ce problème peut selon elle être cependant résolu en combinant une sélection limitée de flux de circulation avec les choix individuels des conducteurs. En faisant cela, elle pense que les objectifs spécifiques de la politique peuvent être intégrés à la gestion du trafic.

Selon Osorio,  dans cet algorithme, il est possible notamment de tenir compte des souhaits spécifiquesconcernant les piétons ou les destinations courues. « Le système pourrait être également utilisé pour limiter la consommation de carburant », affirme la scientifique.

A New York, grâce aux simulations d'Osorio, on travaille déjà actuellement à l'élaboration d'un système qui devrait pouvoir gérer de manière plus efficace le trafic à Manhattan aux heures de pointe. 

Source

Commenter cet article

Archives