Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quand et pourquoi les taux de change varient-ils ?

Publié par MaRichesse.Com sur 17 Septembre 2014, 16:36pm

Catégories : #ARGENT, #ECONOMIE

Quand et pourquoi les taux de change varient-ils ?

Au cours des derniers mois, les investisseurs  ont été sans cesse plus actifs sur le Forex (il s'agit de la contraction de la notion de  ‘Foreign exchange’, généralement appelé marché des changes ou des devises). Ils entendent ainsi élargir leur portefeuille, dans le cadre de stratégies de spéculation, de croissance ou de couverture.

Le Forex est le marché ou se traite la plus grande masse d'argent liquide, et il est par ailleurs ouvert du dimanche à 21 heures jusqu'au vendredi à 23 heures, et cela 24h/24.

Jusqu'en 1971, des taux de change fixes étaient imposés, mais alors que les autorités américaines étaient contraintes d'imprimer sans cesse plus de dollars pour financer la guerre du Vietnam, de nombreux pays commencèrent à douter du principe du dollar comme monnaie standard. C'est ainsi que l'on mit fin au système de Bretton Woods, et que les États adoptèrent un mécanisme de cours de change flottants, lesquels pouvaient donc quotidiennement changer de valeur les uns par rapport aux autres.

Mais pourquoi, et quand les taux de change varient-ils ?

Pour plusieurs raisons:

1. La confiance dans le pays. Les États qui n'ont pas accumulé une dette exorbitante, où règne la stabilité politique et où l'économie tourne, jouissent de la confiance internationale. Cela attire les investisseurs étrangers, qui ont besoin de la devise locale pour financer leurs investissements, et la demande accrue qui en résulte pour ladite monnaie en fait croître la valeur, par rapport aux autres devises.

2. Le taux d'intérêt. Les intérêts sont ce que la banque vous verse pour lui avoir confié votre argent. Ce taux d'intérêt est lié à l'économie du pays. Ainsi, l'intérêt que vous payez sur les dollars américains, sur le yen japonais et sur l'euro sont minimes, parce que ces trois régions subissent toujours les conséquences de la plus grosse crise des 70 dernières années.

Les banques centrales jouent un rôle crucial dans la détermination du taux d'intérêt qui doit être payé pour votre argent. Si une devise est fort demandée, la banque centrale aura tendance à baisser le taux d'intérêt, pour éviter que ladite monnaie ne devienne trop chère.

Une baisse du taux d'intérêt entraîne une baisse de la valeur de la monnaie, comme lorsque la BCE a abaissé une fois de plus le taux d'intérêt sur l'euro récemment, et que la parité de cette devise a rapidement atteint son niveau le plus faible depuis trois ans, par rapport au dollar américain.

3. La fuite des capitaux. Lorsque des pays se trouvent confrontés à des problèmes, il arrive que les citoyens dissimulent massivement leur argent à l'étranger. On parle dans ce cas de fuite des capitaux, ce qui fait baisser la valeur de la monnaie locale, en même temps que la confiance dans ce pays.

4. L'inflation. Quand le niveau des prix augmente plus vite dans un pays que dans le reste du monde, cela a toujours des conséquences sur le monnaie locale. L'Argentine et le Vénézuela en sont de bons exemples, eux qui s'accrochent depuis des années à une parité artificielle de leur monnaie respective par rapport au dollar américain, mais qui voient sur le marché noir s'échanger contre ce même dollar jusqu'à dix fois plus de leur monnaie, et cela en raison de la stabilité bien plus grande du dollar pour le paiement des biens d'importation onéreux.

5. La dévaluation. Les pays qui souhaitent faire baisser la valeur de leur monnaie afin de relancer les exportations peuvent opter pour la dévaluation. Ce terme réfère au mécanisme par lequel la valeur d'une monnaie est ramenée à un niveau inférieur. Un pays ne peut dévaluer que lorsqu'il est maître de sa propre monnaie.

Pendant la crise de la zone euro, les États membres étaient dans l'incapacité de dévaluer leur monnaie afin de devenir plus concurrentiels : en effet, la Banque centrale européenne ne le permettait pas. Des pays comme la Grèce, l'Espagne et le Portugal se sont donc vus contraints de prendre des mesures draconiennes d'économies et de réformes, afin de retrouver leur capacité concurrentielle.

Sur le Forex, ce sont des volumes de l'ordre de 4.000 milliards de dollars qui sont échangés quotidiennement, soit le triple du montant qui circule sur les marchés des actions et des Futures. Les traders bénéficient donc d'une série d'avantages sur le Forex, tels qu'une énorme quantité d'argent liquide, une exécution immédiate, et l'absence de risque de délit d'initié. 

Source

Commenter cet article

Archives