Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi il ne faut pas boire d’eau en bouteille si elle est chaude

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Septembre 2014, 06:58am

Catégories : #BOISSON, #CANCER, #SANTE-BIEN-ETRE, #MALADIE

Depuis que la chanteuse Sheryl Crow a déclaré que son cancer du sein avait été causé par sa consommation d’eau en bouteille laissée en plein soleil, les rumeurs les plus folles courent à ce sujet. Nos bouteilles en plastique sont-elles réellement dangereuses ?

Pourquoi il ne faut pas boire d’eau en bouteille si elle est chaude

Dans une étude publiée dans le numéro de septembre de la revue Environmental Pollution, des scientifiques de l’université de Nanjing (Chine) et de l’université de Floride se sont penchés sur la composition chimique de l’eau contenue dans des bouteilles en plastique de 16 marques différentes vendues en Chine, exposées à trois niveaux de température (4°, 25° et 70°) simulant l’intérieur d’un frigo, d’une pièce d’habitation standard et de l’habitacle d’une voiture en plein été.

 

Un métal lourd et un ennemi de nos hormones !

Les chercheurs ont mesuré la concentration dans l’eau de deux substances différentes : l’antimoine et le bisphénol A. L’antimoine, métal lourd, est associé à des problèmes pulmonaires, cardiaques et gastro-intestinaux, selon une étude de 2009. L’une des formes de ce métal, le trioxyde d’antimoine, a été classé par le Centre international de recherche sur le cancer comme « probablement cancérigène ». Quant au bisphénol A, c’est un composé chimique dont le rôle de perturbateur endocrinien (c’est-à-dire du système hormonal) est bien connu. Il est interdit en France depuis le 23 juin 2010 pour la production de biberons.

 

Plus il fait chaud, plus l’eau est polluée

Les chercheurs ont ainsi découvert que plus la température grimpait et plus le temps passait, plus la concentration en antimoine augmentait, parfois de manière spectaculaire. À 25°, elle peut ainsi atteindre le double du niveau mesuré à 4° ; et à 70°, elle explose littéralement, à 319 fois le niveau de base ! Le niveau atteint reste néanmoins, même après quatre semaines en pleine chaleur, sous le seuil légal fixé par l’Union européenne à 0,005 mg/l (l’Organisation mondiale de la santé étant même plus laxiste puisqu’elle fixe son seuil à 0,020 mg/l).

La concentration en bisphénol A augmente, elle, bien plus modérément, sans d’ailleurs atteindre des niveaux inquiétants. Mais sa présence dans les bouteilles d’eau demeure un mystère : « En théorie, le plastique ne devrait pas contenir de bisphénol A », explique Lena Ma, responsable de l’étude. En guise d’explication, elle avance la possibilité que des traces de cette substance puissent provenir du plastique recyclé qu’on utilise parfois pour la fabrication des bouteilles.

 

Jetez vos bouteilles abandonnées trop longtemps en pleine chaleur

Les scientifiques concluent de cette étude que certaines marques d’eau en bouteille, quand elles sont bues trop chaudes et trop souvent, peuvent poser un problème de santé, surtout chez les enfants. De plus, le calcium présent dans l’eau minérale a un effet catalyseur sur la libération de l’antimoine, ce qui laisse penser que les risques liés à ce métal lourd sont sans doute sous-estimés par les résultats de l’étude.

Moralité ? Si l’une de vos bouteilles a pris le soleil, jetez-la, c’est plus sûr. Et conservez toujours vos bouteilles au réfrigérateur, ou dans l’endroit le plus frais de votre cuisine.

Une gorgée d’eau chaude de temps en temps quand vous n’avez pas le choix ne pose certes aucun problème, mais le message à retenir est clair : ne laissez pas vos bouteilles d’eau au chaud trop longtemps ! 

Source

Commenter cet article

Archives