Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les régime pauvres en glucides seraient plus efficaces que les régimes pauvres en lipides

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Septembre 2014, 10:46am

Catégories : #OBESITE, #ALIMENT, #NUTRITION, #SANTE-BIEN-ETRE

Un régime appauvri en glucides serait plus efficace qu’un régime appauvri en lipides pour perdre du poids et également pour abaisser le risque de maladie cardiovasculaire, selon une nouvelle étude américaine. Mais les résultats sont-ils fiables à 100% ?

Les régime pauvres en glucides seraient plus efficaces que les régimes pauvres en lipides

Cette nouvelle étude, conduite à la Tulane University de La Nouvelle-Orléans par l’équipe du docteur Lydia Bazzano, et publiée dans les Annals of Internal Medicine, montre qu’avec de bons conseils nutritionnels, les gens qui suivent un régime appauvri en glucides ont de meilleures chances de perdre du poids et de réduire leurs risques de maladie cardiovasculaire.

Rappelons que les glucides sont les nutriments qui apportent de l’énergie au corps : ils contiennent les sucres simples (glucose, fructose, etc.) et les sucres lents (à index glycémique bas) présents dans les pâtes, les ramen, le pain complet, le riz complet, les lentilles, etc. Certains glucides sont meilleurs pour la santé que d’autres : typiquement, les bons se trouvent dans les fruits et les céréales complètes, et les mauvais dans les produits « blancs » ou raffinés.

4 kg de moins en moyenne

Pour l’étude, 148 hommes et femmes obèses, âgés de 22 à 75 ans, ont été étudiés. Aucun d’entre eux ne souffrait de maladie cardiaque ni du diabète. La moitié suivit un régime pauvre en glucides pendant un an (pas plus de 40 g de glucides assimilables par jour – c’est-à-dire sans compter l’apport en fibres, qui ne sont pas digérées), et l’autre moitié un régime pauvre en lipides (pas plus de 30% des apports quotidiens en lipides, et pas plus de 55% en glucides).

Pendant cette période, sur les 80% de participants qui avaient continué leur régime jusqu’au bout, les personnes du groupe « sans glucides » ont perdu plus de poids et de graisse corporelle que les membres du groupe « sans lipides », la différence moyenne entre les deux groupes atteignant environ 4 kg.

De plus, contrairement à ce qui était attendu, aucun des deux groupes n’a vu son taux de cholestérol augmenter ! Au contraire, les personnes ayant réduit les glucides avaient moins de graisses dans le sang.

 

Des résultats encore difficiles à interpréter

Mais le docteur David Jenkins, du département des Sciences de la nutrition de l’université de Toronto, qui n’a pas participé à cette étude, considère qu’il faut interpréter ces résultats avec prudence. Selon lui, les patients de cette étude ont tout simplement rééquilibré leur régime alimentaire (ce que confirme en effet Lydia Bazzano). Il cite en guise d’exemple le fait qu’ils se nourrissaient davantage d’aliments contenant des graisses saines, comme celles présentes dans les noix et les haricots, et qu’ils semblaient avoir consommé davantage de fibres et beaucoup moins d’aliments raffinés ou industriels (traditionnellement riches en glucides).

« C’est sans doute une confirmation de l’intérêt qu’on peut trouver à se nourrir davantage d’aliments d’origine végétale, tout en équilibrant son bilan nutritionnel entre glucides, protéines et lipides », explique-t-il.

Lydia Bazzano finit quand même par avouer que l’équipe de chercheurs qu’elle dirige n’est pas complètement sûre des raisons qui pourraient expliquer clairement cette perte de poids significative. Elle ajoute même qu’on ne peut pas affirmer que la différence entre les deux régimes serait aussi spectaculaire sur une plus longue période… 

Source

Commenter cet article

Archives