Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les films d'action font grossir

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Septembre 2014, 01:26am

Catégories : #FAMILLE, #SANTE-BIEN-ETRE, #OBESITE, #NUTRITION, #ALIMENT

Les films d'action font grossir

Regarder la télévision fait grossir, on le savait. Mais visionner des films d'action donne encore plus envie de grignoter, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale JAMA Internal Medicine. Et les amateurs de comédies musclées ont tendance à prendre plus de poids que les autres spectateurs.

De nombreuses études scientifiques ont déjà mis en exergue les méfaits de la télévision sur l'appétit. En effet, être scotché devant des images inciterait à manger plus, surtout si le programme est divertissant. Comme le petit écran focalise toute l'attention des téléspectateurs, ils oublient ce qu'ils grignotent et la quantité d'aliments qu'ils absorbent.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont voulu comprendre si le choix du programme induisait ou pas une quantité de calories ingurgitées.

Ils ont soumis trois groupes d'étudiants à 3 programmes différents. Le premier a regardé une émission de société où Charlie Rose, journaliste et présentateur réalise des interviews de personnalités politiques ou célébrités. Le deuxième a visionné un moment du film d'action The Island, de Michael Bay. Le troisième groupe a été mis devant ce même extrait mais diffusé sans le son. Tous les volontaires pouvaient grignoter à volonté des cookies, des bonbons au chocolat, des minis carottes et du raisin. Les chercheurs ont analysé le choix et la quantité de nourriture par groupe de spectateurs.

 

Le verdict est sans appel :

Les volontaires ayant regardé le film d'action avec le son ont mangé 98 % de nourriture de plus, que ceux devant l'interview (206,5 grammes contre 104,3). Rapportée en calories, la différence était de 65 %. Le groupe qui a visionné le film sans le son a consommé davantage (46 % de calories supplémentaires) que dans le groupe interview.

« Cette étude confirme que plus le programme est divertissant et plus son rythme est soutenu, moins les spectateurs se rendent compte de ce qu'ils mangent et en quelle quantité » conclut le docteur Aner Tal, spécialiste de la nourriture et du cerveau à l'université de Cornell à New York 

Source

Commenter cet article

Archives