Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 5 plus gros mensonges que se racontent les femmes sur l'amour

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Septembre 2014, 03:36am

Catégories : #HOMME-FEMME, #COUPLE, #RELATIONS, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #DEVELOPPEMENT

Les 5 plus gros mensonges que se racontent les femmes sur l'amour

Lorsqu’elles cherchent l’amour, de nombreuses femmes entendent résonner dans leur tête une litanie interminable de critiques, généralement égrainée par une petite voix qui ressemble étrangement à celles de ces petites pestes qui hantent les vestiaires de tous les collèges. Inutile de le préciser, le barrage que forment ces autosuggestions négatives est tout sauf productif lorsqu’on cherche le prince charmant. Pour la coach Amélie Moulinsart, il n’y a qu’un mot pour qualifier les phrases telles que « personne ne peut m’aimer », « tous les bons sont pris » et autres « l’amour, c’est bon pour les jeunes » : foutaises. Bien sûr, il est normal que quelques pensées négatives, que nous appellerons des « mensonges éhontés », surgissent lorsqu’on cherche le grand amour, mais il ne faut pas que cet état d’esprit vous empêche de le trouver. Bonne nouvelle : il est possible d’entendre ces terribles petites voix résonner dans votre tête sans pour autant accepter de croire qu’elles puissent dire la vérité, ou les laisser influencer vos décisions amoureuses. Découvrez les conseils d’Amélie Moulinsart sur les mensonges éhontés les plus répandus chez les femmes, et sur la manière de retrouver une attitude positive pendant votre quête pour trouver votre prince.   

Mensonge nº 1 : « Tous les mecs bien sont pris »

Selon Amélie Moulinsart, si vous vous laissez convaincre par ce mensonge éhonté que vous susurre votre critique intérieure, devinez quel genre d’homme vous allez finir par attirer… Oui, bien vu : un ramassis de pauvres mecs qui viendront confirmer votre hypothèse pourtant erronée. Alors, essayez de penser différemment. « Au lieu de vous convaincre que tous les hommes bien sont déjà pris en vous répétant constamment ce mantra [intérieur], commencez à vous dire que le monde regorge d’hommes fabuleux, passionnants, profonds, qui ont du cœur », suggère la coach. « Une fois que vous aurez mis cette pensée en branle, commencez à recueillir les preuves qu’elle est juste. Cela vous permettra croire vraiment aux mots que vous prononcez. » Amélie Moulinsart estime qu'en pensant de cette manière, vous ferez à n’en pas douter fonctionner la loi de l’attraction en votre faveur, car il se dégagera alors de vous une énergie qui vous rendra irrésistible aux yeux des hommes : « vous serez étonnée du nombre d’hommes merveilleux que vous attirerez de cette manière. »


Mensonge nº 2 : « C’est trop tard, je ne trouverai plus l’amour à mon âge »

Amélie Moulinsart est convaincue que quand vous croyez à ce mensonge éhonté, votre esprit trouve une quantité de raisons pour vous excuser de ne pas vous remettre à rencontrer des hommes, et vous finissez par retarder votre recherche du grand amour. Mais n’oubliez pas : le meilleur moment, c’est le présent. « Si vous êtes vivante et que vous lisez ceci, vous avez encore le temps de chercher l’amour ! » s’exclame notre coach. Si vous ne pouvez pas vous empêcher de cogiter « quel est le pire qui pourrait m’arriver ? », autorisez-vous à penser « quel est le mieux qui pourrait m’arriver ? » Quand vous commencez à croire qu’en fait, vous pouvez très bien rencontrer le prince charmant et tomber follement amoureux l’un de l’autre, vous vous rendrez compte qu’il y a partout des gens heureux qui n’ont plus 20 ans, mais ont quand même tenté leur chance, même s’ils donnaient l’impression qu’il était « trop tard » pour eux. Amélie Moulinsart considère qu’en faisant cela, vous serez plus à même de conjurer vos peurs, de prendre des risques et de vous lancer.   

Mensonge nº 3 : « Je suis trop grosse/maigre/moche/ (insérez tout autre sentiment d’insécurité) pour qu’on m’aime »

Succomber à ce mensonge éhonté peut vous pousser à vous engoncer dans le célibat, dévorée par des sentiments de doute et d’insécurité, estime Amélie Moulinsart. Bien entendu, quand on est dans cet état d’esprit, on préfère rester chez soi à regarder La Belle et Ses Princes en faisant un sort au pot de Häagen-Dasz que d’aller à un rendez-vous amoureux (et nous savons toutes combien de femmes ont rencontré l’homme de leur vie de cette manière). Pour sortir de ce cercle infernal, si la prochaine fois que vous vous préparez pour un grand rendez-vous votre critique intérieure recommence à vous bassiner, notre coach vous suggère de prononcer à haute voix tous ces mots et phrases terribles qui tournent dans votre tête comme autant de requins en vous regardant dans le miroir. « Faite sortir le mensonge éhonté de l’ombre et faites-le s’avancer dans la lumière pour lui permettre de cicatriser. Bien souvent, le simple fait d’entendre les mots prononcés à haute voix vous permettra de vous réveiller et de sortir de votre crise émotionnelle. » Prenez ensuite le temps de vous demander à qui vous comparez exactement : « trop grosse », « trop moche », par rapport à qui ? Au top-model au brushing impeccable et Photoshoppée à mort ? « Après avoir répondu honnêtement à ces questions, prenez un moment pour trouver une qualité que vous aimez chez vous et vous dire qu’un jour, vous trouverez quelqu’un qui vous aimera vraiment pour ce que vous êtes », conclut Amélie Moulinsart.   

Mensonge nº 4 : « J’ai besoin de quelqu’un dans ma vie pour qu’elle soit réussie »

Avant de commencer à vous flageller avec ce mensonge éhonté, soyez un peu indulgente avec vous-même. C’est un phénomène très français : depuis combien de siècles poèmes, chansons, romans ou encore films nous assènent-ils qu’on ne commence à vivre qu’une fois qu’on connaît l’amour ? Petite fille déjà, vous rêviez d’être l’héroïne de La Boum, pas vrai ? Mais bien que ce mensonge éhonté fasse partie intégrante de notre mentalité, y croire serait un danger pour votre vie amoureuse. En fait, pour Amélie Moulinsart, à chaque premier rendez-vous où vous adhérez au mythe du « il me faut un homme pour réussir ma vie », il émane de vous un parfum de désespoir. Pour redonner un tour positif à votre manière de penser, avant votre prochain rendez-vous, prenez le temps de réfléchir à tout ce qu’il y a de plutôt génial chez vous, puis de vous promettre d’être la meilleure partenaire possible pour vous-même. Ainsi, vous vous concentrerez sur l’idée de trouver quelqu’un avec qui réussir votre vie, et non pour la réussir.   

Mensonge nº 5 : « Je peux transformer cet homme en mon prince charmant »

Amélie Moulinsart pense que quand vous mordez à l’hameçon de ce mensonge éhonté, vous finissez par choisir quelqu’un, n’importe qui, pour combler le vide dans votre vie. « Mon mari et moi plaisantons souvent que nous nous prenons l’un l’autre comme nous sommes, comme une magnifique robe de créateur, qu’on ne peut pas rendre malgré ses quelques défauts. Comme nous devrions être, en fait ! » raconte-t-elle. Puisque l’homme parfait n’existe pas (et la femme parfaite non plus, d’ailleurs), acceptez que votre partenaire aura quelques défauts… Et qu’il y a peu de chances que vous soyez capable d’y faire quelque chose. La question ne devrait pas être de savoir si quelqu’un a des défauts, mais plutôt de savoir s’ils sont rédhibitoires pour vous. « Quand vous êtes à la recherche du prince charmant, regardez l’homme assis en face de vous et acceptez-le comme il affirme être, et comme il vous montre qu’il est [quand vous êtes ensemble]. Une fois que cela est clair pour vous, vous pouvez être sûre à 100 % que vous l’accepterez pour qui il est là, maintenant. Sinon, vous passerez à autre chose. » 

Source

Commenter cet article

Archives