Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 5 « accidents » de câlins les plus courants !

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Septembre 2014, 09:32am

Catégories : #HOMME-FEMME, #COUPLE, #SANTE-BIEN-ETRE, #5-TRUCS-A-SAVOIR

Les câlins, c’est bien ! Mais entre les mauvaises postures, les cheveux qui se coincent dans le pull de l’autre ou les bouffées de chaleur intempestives, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite !

Les 5 « accidents » de câlins les plus courants !

Vous êtes dans les bras de l’être aimé quand tout à coup, la séance de papouilles dérape. Cheveux coincés, faux mouvement… voici 10 moments gênants qui dérangent vos séances de câlins !

 

 

1 – Les fourmis dans le bras

Au départ, vous sentez que la circulation de votre sang devient plus difficile, et au bout de quelques minutes : impossible de bouger votre bras ! Vous essayez discrètement de réactiver la circulation en agitant vos doigts mais rien n’y fait, il faut vous relever.

 

 

2 – Les cheveux dans la fermeture éclair de son pull

Vous regardez un film d’horreur. Pour vous rassurez, votre homme vous prend dans ses bras et là, c’est le drame : vos cheveux s’emmêlent et se coincent malencontreusement dans son sweat-shirt zippé. 

 

 

3 – L’impossibilité de réguler sa température corporelle

Il est là : beau, doux et charmant. Doucement, il vous sert dans ses bras pour un câlin prolongé devant la télévision… Sauf qu’au bout de 3 minutes, c’est l’angoisse : vous mourrez de chaud. Et pas question de heurter sa sensibilité en vous dégageant. Vous restez donc là, à souffrir.

 

 

4 – Les pieds froids

C’est certainement la sensation la plus désagréable du monde. Vous êtes dans ses bras, il vous attire un peu plus contre lui pour échanger un baiser et ses pieds rentrent en collision avec les vôtres : sauf que les siens sont glacés.

 

 

5 – Les caresses de barbe

Vous avez craqué pour son regard langoureux, sa barbe de trois jours et son sourire enjôleur. Dans ses bras, son regard et son sourire vous font toujours le même effet, sa barbe beaucoup moins : à vous les joues rougeaudes et la peau qui tiraille ! 

Source

Commenter cet article

Archives