Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Brésil: Noiva do Cordeiro, village de femmes célibataires cherche hommes

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Septembre 2014, 06:47am

Catégories : #BRESIL, #INSOLITE, #FAITSDIVERS

Brésil: Noiva do Cordeiro, village de femmes célibataires cherche hommes

Noiva do Cordeiro, petit village du sud-est bresilien dans la région de Belo Horizonte. Une mairie, quelques maisons et un peu plus de six cents âmes. Que des femmes. C’est la particularité de cette bourgade et ça dure depuis plus d’un siècle, raconte The Telegraph.

 

Les maris autorisés à venir que le week-end

En 1891, une jeune femme condamnée pour adultère avait été excommuniée, elle et les cinq générations suivantes. Elle avait fini par s’installer à Noiva do Cordeiro. Peu à peu, des femmes célibataires ont rejoint la communauté et ont fondé un cocon matriarcal.

Certains hommes y sont autorisés, mais seulement les maris et enfants des villageoises. Les premiers travaillent loin de la maison la semaine et ne rentrent que le week-end. Les seconds sont priés de quitter la maison à 18 ans.

 

«Cela fait longtemps que je n’ai pas embrassé un homme»

Il y a tout de même un hic, relève le Daily Mail. Dans ce cocon, difficiles pour les célibataires de trouver l’âme sœur. Un vrai problème dans ce village où la majorité des habitantes ont entre 20 et 35 ans. «Les seuls hommes qu’on rencontre sont soit mariés, soit ils ont un lien de parenté avec nous, se désole Nelma Fernandes. Cela fait longtemps que je n’ai pas embrassé un homme.»

Du coup, Noiva do Cordeiro s’est lancé dans un drôle de casting. Elles lancent un appel aux hommes célibataires pour venir rejoindre la communauté.

 

Les candidats devront se soumettre aux règles du village

Mais ne faites pas vos valises trop vite. Les candidats doivent savoir une chose: ils devront se soumettre aux règles du vilage et savoir que là-bas, ce sont les femmes qui commandent, de l’agriculture à la religion. Ce n’est pas près de changer: «Il y a plein de choses que les femmes font mieux que les hommes. Notre village est plus joli, mieux organisé et bien plus harmonieux que si des hommes étaient aux commandes», affirme Nelma. 

Source

Commenter cet article

Archives