Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Attention, il y a du plastique dans votre bière !

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Septembre 2014, 04:37am

Catégories : #BOISSON, #ALIMENT, #NUTRITION, #SANTE-BIEN-ETRE

Du houblon, de l’alcool, des bulles… mais pas seulement ! Une étude révèle que votre verre de bière pourrait bien contenir des particules de plastique, plus exactement des « microplastiques ».

Attention, il y a du plastique dans votre bière !

L’étude, publiée dans la revue Food Additives & Contaminants: Part A, montre que sur les 24 marques de bière allemandes analysées, toutes les bouteilles étaient contaminées par les microplastiques. Pour achever de vous dégoûter, sachez qu’une des bouteilles contenait même un insecte presque entier et que trois bouteilles contenaient des particules de verre en suspension !

La contamination par les microplastiques intervient sans doute pendant les processus de filtrage et d’embouteillage, selon le responsable de l’étude, Gerd Liebezeit : « Pendant le filtrage, des particules se détachent du matériel utilisé, et l’eau utilisée pour laver les bouteilles avant le remplissage peut elle-même contenir de petites quantités de particules. » Même si l’étude n’a été menée qu’en Allemagne, la bière est produite avec les mêmes procédés partout dans le monde, en tout cas chez les gros brasseurs. Un problème universel, donc.

 

Pas seulement la bière, toute la chaîne alimentaire

« La contamination par les microplastiques est partout : dans l’air, dans l’eau des rivières et des océans, dans la chaîne alimentaire aquatique, et enfin dans notre nourriture », explique encore Gerd Liebezeit.

Il existe deux types de microplastiques : d’abord, les résidus de nos déchets, en particulier des sacs plastique. Et les microbilles, qu’on trouve dans les cosmétiques et les produits hygiéniques :dentifrice, gommage, etc. Transportés par le réseau d’eau courante, ces microplastiques peuvent s’infiltrer dans les machineries de l’agroalimentaire (comme celles qu’utilisent les brasseurs ou lesviticulteurs) ou être avalés par les animaux marins, en particulier les mollusques.

Ils remontent ensuite la chaîne alimentaire jusqu’à nos assiettes. En mangeant six moules, on avale environ 90 particules de plastique, selon une étude parue dans Environmental Pollution. Pour une demi-douzaine d’huîtres, le tarif est plus léger : « seulement » 50. En un an, un gros consommateur de fruits de mer peut en avaler jusqu’à 11 000…

 

Un risque pour la santé ?

La vraie question demeure : est-ce que c’est dangereux pour la santé ? Et les auteurs de cette dernière étude sont formels : on n’en sait rien ! Mais des études sur les animaux semblent montrer que certaines inflammations ou allergies pourraient résulter de la présence de microplastiques dans le corps.

Comment limiter au maximum notre exposition aux microplastiques, et réduire les risques pour nous comme pour l’environnement ? Dans l’alimentation, il est vraiment très difficile de savoir quels sont les produits qui posent le plus problème. En revanche, ne plus utiliser de cosmétiques composés de microbilles est une bonne piste. Pour les déceler, rien de plus simple : si la liste des ingrédients contient le mot magique « polyéthylène », c’est qu’il y a des microbilles dans la formule !

En attendant que, peut-être, la France ou l’Union européenne emboîtent le pas aux trois États américains (Illinois, New York et Californie) qui les ont interdites… 

Source

Commenter cet article

Archives