Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


8 types d’intelligence qui vous aideront certainement à mieux définir la vôtre

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Septembre 2014, 03:41am

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #RELATIONS, #SANTE-BIEN-ETRE

8 types d’intelligence qui vous aideront certainement à mieux définir la vôtre

La théorie des intelligences multiples suggère qu’il existe plusieurs sortes d’intelligences chez l’homme, celles-ci parfois présentes depuis l’enfancePlusieurs types de génie existent et dépassent la simple perspective du quotient intellectuel élevé.

 

Tout comme pour la jeunesse, la beauté et la richesse, notre culture accorde une importance majeure à l’intelligence, trait généralement considéré comme quelque chose d’assez concret, explique la journaliste Melissa Breyer sur le site Mother Nature Network. De nos jours, les psychologues et éducateurs possèdent toute une batterie de tests standardisés afin de déterminer si une personne est intelligente ou pas. Les termes QI, intelligence générale, capacité cognitive générale ou encore capacité mentale générale se réfèrent aux mesures des différents tests cognitifs qui se basent principalement sur une évaluation des compétences mathématiques, de la fluidité verbale et de la visualisation spatiale.

« Toutefois, qu’en est-il du génie musical dont l’orthographe est un désastre ou encore du linguiste brillant pour qui les fractions sont un mystère ? », s’interroge Melissa Meyer. De quelle manière le concept d’intelligence générale peut-il englober des personnes qui ont des dons évidents mais qui ne sont pas pris en considération par les tests standardisés ? Le modèle de l’intelligence générale est défini par un spectre relativement étroit et extrêmement limité de compétences.

Pourquoi l’intelligence ne pourrait-elle pas être définie et quantifiée de manière davantage qualitative et grâce à une ouverture d’esprit plus ample ?

Howard Gardner, psychologue et professeur de neurosciences de l’Université d’Harvard, a développé la théorie des intelligences multiples en 1983. Egalement professeur en cognition et en éducation de la Harvard Graduate School of Education, Gardner a contesté l’éducation de la vieille école et la pensée de la science cognitive qui affirme que les personnes naissent avec une capacité cognitive générale facilement mesurable à l’aide de tests à réponses courtes. La théorie des intelligences multiples comprend 8 types d’intelligence qui reflètent nos différentes manières d’interagir avec le monde et chacun d’entre nous possèdent un mélange unique de ces compétences intellectuelles.

✔. L’intelligence spatiale. L’intelligence spatiale permet de conceptualiser des représentations spatiales à grande échelle (comme le font les pilotes d’avion ou les navigateurs) ou des formes spatiales plus réduites (les joueurs d’échecs ou les architectes). Toute activité qui demande de résoudre des problèmes et de créer des solutions dans le domaine visio-spatial exige l’utilisation de ce type de capacités intellectuelles.

✔. L’intelligence corporelle-kinesthésique. Il s’agit de l’intelligence qui permet d’utiliser tout son corps ou des parties de celui-ci (les mains, la bouche, les pieds) afin de résoudre des problèmes, de créer des solutions ou des produits. L’intelligence kinesthésique nous permet d’utiliser notre corps pour exprimer une idée ou un sentiment au travers d’une activité physique donnée. On la retrouve principalement chez les danseursles sportifs, les chirurgiens ou encore les artisans.

✔. L’intelligence musicale-rythmique. La personne caractérisée par ce type d’intelligence a une sensibilité aigüe au rythme, à la hauteur, au mètre, aux tonalités, à la mélodie et au timbre. Cette intelligence permet de déterminer des modèles musicaux, de créer ou d’interpréter des chansons ou de jouer d’un instrument de musique. On la retrouve chez les musiciens et chefs d’orchestre.

✔. L'intelligence verbo-linguistique. Il s’agit de la sensibilité à la signification des mots, à l’ordre et agencement entre ceux-ci et le son, aux rythmes et aux inflexions. Particulièrement présente chez les écrivains et les poètes, l’intelligence verbo-linguistique est l’aptitude à utiliser la langue et dans un sens plus large, le langagepour exprimer ou comprendre des idées complexes. Il s’agit avec l’intelligence logico-mathématique d’une des compétences les plus développées dans le milieu scolaire.

✔. L’intelligence logico-mathématique. L’intelligence logico-mathématique est la capacité de conceptualiser les relations logiques entre les actions ou les symboles (par exemple, un mathématicien ou un scientifique). Le célèbre psychologue et logicien Jean Piaget croyait qu’il étudiait les différentes sortes d’intelligences mais il étudiait en fait l’intelligence logico-mathématique. La personne dotée de ce type d’intelligence peut calculer, mesurer, faire preuve de logique ou encore de trouver des solutions à des problèmes mathématiques et scientifiques.

✔. L'intelligence interpersonnelle. L'intelligence interpersonnelle est la capacité à interagir efficacement avec les autres. Il s’agit de la sensibilité aigüe aux nuances d'humeurs des autres, à leurs sentiments, à leurs tempéraments et à leurs motivations et de la capacité à y réagir de manière adéquate, correcte et adaptée. On la retrouve principalement chez les négociateurs. Les personnalités charismatiques ont généralement une intelligence interpersonnelle très développée.

✔. L’intelligence intra-personnelle. L’intelligence intra-personnelle permet à la personne de représenter précisément ses propres sentiments, ses émotions, ses objectifs, et ses angoisses, et d'agir à la lumière de ceux-ci. L'intelligence intra-personnelle n'est pas spécifique à certaines carrières; il s'agit plutôt d'un objectif pour chaque individu dans une société moderne et complexe, où l'on doit prendre des décisions en conséquence pour soi-même.

✔. L’intelligence naturaliste-écologiste. L’intelligence naturaliste-écologiste permet de classer des objets, de faire des distinctions en conséquence dans le monde de la nature comme, par exemple, entre une plante et une autre, ou entre une formation des nuages et une autre. On la retrouve principalement chez les zoologistes, les botanistes, les archéologues et les taxonomistes. 

Source

Commenter cet article

Archives