Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


7 astuces pour combattre nos envies de sucre

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Septembre 2014, 19:48pm

Catégories : #ALIMENT, #NUTRITION, #BOISSON, #SANTE-BIEN-ETRE

7 astuces pour combattre nos envies de sucre

Consommés en excès, les produits sucrés rendent accros, mettent la ligne en péril et exposent au diabète. Voici comment lever le pied facilement.

 

On mixe légumes et féculents
Si on grignote des produits sucrés, souvent, c'est parce qu'on a faim en pleine journée. La faute à la composition des repas! Pour tenir jusqu'au soir, il faut consommer des légumes et des féculents. « Les fibres des légumes ralentissent l'assimilation des glucides des féculents, explique le nutritionniste Arnaud Cocaul. Vous êtes plus vite rassasiée, et vous n'aurez pas de coup de barre à 16 heures. » Le bon dosage: deux fois plus de légumes que de féculents.

 

On opte pour les produits complets
Le riz blanc et la baguette ont un indice glycémique élevé: ils font monter très vite le taux de sucre dans le sang. « On ressent d'abord un coup de fouet, mais la glycémie redescend encore plus bas en quelques heures (suivant les quantités ingérées), décrit le diabétologue Réginald Allouche. Cela provoque hypoglycémie et fatigue. Les farines intégrales, au contraire, ont un indice glycémique bas : le taux de sucre monte et redescend moins vite. Vous ne risquez pas d'être fatiguée et d'avoir faim dans la journée. » On privilégie donc le riz complet, les pâtes et le pain intégraux.

 

On mange des fruits avec modération
Certes, il vaut cent fois mieux manger un fruit qu'une barre chocolatée. ils sont peu caloriques, riches en fibres, en vitamines et en minéraux. Mais l'erreur serait d'en manger toute la journée pour compenser la baisse de sucre, car le fructose est difficile à assimiler. « En grande quantité, il peut favoriser le stockage des graisses et augmenter le taux de triglycérides dans le sang », poursuit le Dr Allouche. On se limite donc à trois fruits par jour.

 

On redécouvre les barres de céréales
Elles sont parfaites pour les pauses de 11 heures et de 16 heures. Les meilleures sont celles qui contiennent le moins de sucre et le plus de fibres, notamment de l'avoine et des fruits secs. Raisins, figues et abricots secs apportent une compensation naturelle aux envies de sucré. « Les amandes, les noisettes ou les noix augmentent l'effet de satiété sur le moment et dans le temps, ajoute le Dr Cocaul. Des études ont montré qu'elles faisaient aussi baisser la glycémie. »

 

On dit oui au chocolat noir!
« Il faut conserver la notion de plaisir, sinon on n'y arrive pas, affirme le Dr Cocaul. Le chocolat noir est excellent car il est pauvre en sucre et il dope la bonne humeur: il contient notamment du tryptophane, un élément qui permet de fabriquer de la sérotonine. » On opte pour une tablette riche en cacao (au moins 70 %), et on en savoure deux carrés par jour. On peut aussi saupoudrer ses tartines beurrées du matin de cacao pur, comme le Van Houten.

 

On adopte (provisoirement) les édulcorants
« Vous ne pourrez pas bouleverser vos habitudes d'un seul coup, estime le Dr Allouche. il faut leurrer votre cerveau pour le déshabituer doucement du sucre, et l'aider à trouver du plaisir dans d'autres goûts. » On utilise de préférence le sucralose, qui résiste à la cuisson, et on réduit chaque semaine les quantités au profit des épices comme la cannelle, la vanille ou le gingembre. Bien sûr, on se garde la possibilité de manger de temps en temps un très bon dessert ou une vraie pâtisserie, mais, si possible, pas plus d'une fois par semaine.

 

On abuse de l'eau et des tisanes
Quand on est un peu déshydratée, on peut avoir l'impression d'avoir faim. En cas de fringale, il est recommandé de boire deux verres d'eau pour voir si ça passe. On multiplie aussi les boissons entre les repas, en variant les plaisirs. Seul interdit: les jus de fruits. En l'absence de fibres, ils ne contiennent pratiquement que du sucre. 

Source

 

Commenter cet article

Archives