Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 conseils pour bien vivre ses règles

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Septembre 2014, 06:38am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #HEUREUX, #DEVELOPPEMENT

10 conseils pour bien vivre ses règles

Première cause d'absentéisme à l'école et au travail, les règles sont souvent vécues par les jeunes filles et les femmes comme un véritable supplice mensuel auquel il est difficile d'échapper. 10 conseils pour vous permettre de vivre au mieux ces quelques jours.

 

1 - Les premières règles sont souvent source d'inquiétude pour les ados. Rassurez-vous, vous n'avez rien à craindre. Entre dix et seize ans, quand votre corps y sera prêt, quelques taches rosées ou brunes apparaîtront sur votre slip. N'essayez pas de le cacher, cela n'a rien de sale ou honteux, parlez-en à votre mère ou votre grande soeur, elles seront de bons conseils.

 

 2 - Si les règles apparaissent en moyenne à 13 ans, certaines petites filles les vivent à 10 ans, d'autres jeunes filles à 17 ans. Cela n'a rien d'anormal. Les premières règles surviennent entre un et quatre ans (deux ans en moyenne) après l'apparition du premier bourgeon mammaire. Si elles tardaient vraiment à venir, vous pouvez demander à faire une échographie pelvienne pour vous assurer de la bonne conformation de l'utérus et des ovaires. 

 

3 - Même si l'on croit que le flux menstruel est important, sur une moyenne de 85 ml de liquide écoulé, la quantité de sang perdue n'est que d'environ 35 ml. Le sang se renouvelle ensuite très vite dans le corps. S'il vous semble que l'écoulement est trop abondant et gênant, consultez le gynécologue : il peut éventuellement vous prescrire une pilule contraceptive  qui régulera le flux. 

 

4 - Les cycles féminins durent en moyenne 28 jours ; pour connaître la date de ses prochaines règles, mieux vaut noter chaque fois qu'elles ont lieu la date du début des règles ; cependant, pour une jeune fille,  pendant 1 à 3 ans, le calendrier est irrégulier : le cycle menstruel n'est pas stabilisé car le cycle d'ovulation n'est pas encore rôdé. Pour ne pas risquer de tâcher ses vêtements en cas d'arrivée intempestive des règles, le mieux est d'avoir toujours dans son sac une protection en réserve. 

 

5 - Si vous avez eu un rapport sexuel sans contraception et que vous notez un retard de règles, pratiquez rapidement un test de grossesse. Les tests vendus en pharmacie sont fiables à près de 99 %. Ils peuvent être utilisés dès le jour présumé des règles ou même trois jours avant, pour les plus performants. 

 

6 - Les règles, ce n'est pas sale ; cependant, au contact de l'air, le liquide menstruel prend une mauvaise odeur : Il faut donc se laver régulièrement et soigneusement, parfois plusieurs fois par jour. Si l'on ne choisit pas bien sa protection ou si on ne la change pas assez souvent, le sang risque de tâcher le slip : que vous utilisiez des serviettes ou des tampons, veillez donc à vous tenir au sec.  

 

7 - Quelques jours avant les règles, on se sent parfois irritable ou déprimée : c'est un des symptômes du " syndrome prémenstruel ". Le ventre peut être gonflé, les seins sont plus sensibles que d'habitude, voire douloureux. Le syndrome prémenstruel est certes gênant, mais ne traduit pas de maladie grave. La prescription de médicaments ne sera donc envisagée que lorsque de simples règles d'hygiène de vie n'auront pas suffi à le rendre tolérable. Tout d'abord, surveillez votre alimentation. Veillez à éviter les plats très salés, qui favorisent la rétention d'eau et limitez votre consommation de café et de thé qui peuvent accroître les réactions d'irritabilité. Enfin, un temps de sommeil suffisant et une activité physique régulière vous éviteront bien des désagréments. 

 

8 - Certaines femmes ont très mal au ventre ou des crampes dans le dos pendant les règles : cela est dû aux contractions de l'utérus. Ces douleurs sont généralement surmontables avec du paracétamol ou des antispasmodiques. Attention, l'aspirine fluidifiant le sang est à éviter. Si les douleurs sont trop fortes, n'hésitez pas à en parler à votre gynécologue. Utilisez aussi les remèdes simples : bain chaud, bouillotte sur le ventre, et apprenez à vous relaxer : plus on se contracte, plus on a mal. 

 

9 - Ce n'est parce que vous avez vos règles que devez vous dispenser de bouger. A moins d'avoir très mal au ventre vous pouvez assister à votre cours de gym comme d'habitude et même aller à la piscine si le coeur vous en dit. Pensez juste à changer de protection avant le début du cours. 

 

10 - Les règles, à moins que vous n'en parliez ou que vous preniez un air de martyre, personne ne verra que vous les avez. Apprenez donc à les prévoir et à vivre avec, plutôt que de les subir en vous laissant dominer par votre corps. Aujourd'hui, où l'on sait bien que toutes les croyances sur l'impureté des femmes pendant les règles ne sont que superstitions, une femme n'a aucune raison d'être handicapée par ces saignements mensuels.

  • Marianne Chouchan
Source

Commenter cet article

Archives