Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses qui vous arriveront lorsque vous arrêterez de consulter perpétuellement Facebook

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Septembre 2014, 11:09am

Catégories : #RELATIONS, #INTERNET, #TECHNOLOGIE, #DEVELOPPEMENT, #HEUREUX

10 choses qui vous arriveront lorsque vous arrêterez de consulter perpétuellement Facebook

Les réseaux sociaux et plus particulièrement Facebook peuvent être un excellent outil pour se faire de nouveaux amis, pour retrouver d’anciens collègues ou camarades de classe. Ils nous aident également à nous tenir au courant de ce que font notre famille et nos amis. Malheureusement, tout le monde ne fait pas un bon usage de ces plateformes. Facebook a une influence négative sur notre bien-être personnel. Pour certaines personnes, consulter Facebook est devenu presque un travail en soi. Pour beaucoup, savoir ce qui se passe à tout moment et partout via Facebook tourne souvent à l’obsession. Ces personnes deviennent accros à la vérification des nouvelles mises à jour de statuts et aux « J’aime » qui les accompagnent. On ne prend plus de photos qu'en fonction du succès et de la répercussion qu'elles auront sur Facebook et les actualisations de statuts ne sont rédigées ou publiées qu'en fonction du nombre de « J’aime ». 

Selon le journaliste de Lifehack.org, celui qui attribue à Facebook la place qu'il mérite - à savoir celle d'une manière banale de tuer le temps - et qui utilise le réseau social avec parcimonie découvrira rapidement que les 10 choses suivantes se produiront:

 

1. Vous ne serez plus victime de « mort cérébrale »

L’expression « mort cérébrale » est employée ici au sens figuré. Quand vous êtes rivé sur un écran d’ordinateur, vous ne faites plus attention au monde réel qui vous entoure. Par exemple, votre animal de compagnie a besoin d’une promenade et vous ne lui accordez que lorsque vous arrêtez d’utiliser le réseau. Les réseaux sociaux nous font parfois oublier qu'il existe encore un monde autour de nous, un monde dans lequel nous pouvons vivre nous-mêmes des choses au lieu de lire des informations sur ces dernières. Lorsque vous arrêtez d’utiliser Facebook, vous commencez à regarder ce qu’il se passe autour de vous et vous devenez davantage conscient du monde extérieur.

 

2. Vous serez plus productif

Dans votre travail, êtes-vous souvent occupé à utiliser un ordinateur? Votre patron n’a pas bloqué l’accès aux réseaux sociaux? Faire défiler votre fil d’actualités Facebook vous fait perdre de nombreuses heures de travail. Quelques minutes sur Facebook se transforment rapidement en un quart d’heure et avant même que vous ne vous en rendiez compte, vous avez finalement perdu trente minutes de productivité. Est-ce pour cela que votre patron vous paie ? Vous pouvez difficilement vous plaindre du stress et des heures supplémentaires à cause d'un surcroît de travail si vous gaspillez autant de temps sur Facebook. Lorsque vous arrêterez de consulter Facebook, vous n’aurez rien d’autre à faire que réellement travailler.

 

3. Vous pourrez vous concentrer sur des choses plus importantes

Etre sur Facebook prend beaucoup de temps. Si vous avez une centaine d'amis et en plus une dizaine de pages que vous aimez, alors, vous perdez facilement des heures par jour. Cela est particulièrement le cas depuis que Facebook n’a plus un format d’affichage chronologique. Vous devriez calculer combien de temps vous passez sur Facebook durant une journée normale. Pensez ensuite à tout ce que vous auriez pu faire pendant toute cette période. Naturellement, ce n'est qu'une petite demi-heure par-ci et un petit quart d'heure par-là, mais au total, cela revient peut-être à une heure ou plus par jour. Cela fait donc 7 heures par semaine que vous auriez pu consacrer à autre chose comme, par exemple, sortir au théâtre avec des amis ou aller vous entrainer dans une salle de sport.

 

4. Vous découvrirez qui sont vos vrais amis

Avoir une grande amitié sur Internet est facile. Aimer les messages d’autrui et commenter les photos de vos contacts ne prend que quelques instants. Aimer toutes vos photos et toutes vos mises à jour ne prendrait que 45 secondes par jour à votre « ami » de Facebook. Une fois que vous délaisserez Facebook, vous perdrez beaucoup de ces contacts. Les seules personnes qui se soucient réellement de vous sont celles qui prennent la peine de se déplacer. Quittez Facebook et vous découvrirez rapidement qui sont ces vrais amis.

 

5. Vous découvrirez qu'un « J’aime » a très peu de sens

Selon Audra Rundle du Huffington Post, « aimer » des choses sur Facebook n’a plus rien à voir avec le fait que vous appréciez la publication de votre contact. « Il s’agit finalement d’une action obligatoire pour faire comprendre que vous avez lu cette publication et que vous reconnaissez son existence ». Mais dans de nombreux cas, le fait de cliquer sur l’onglet « J'aime » n’engage à rien et n’a par ailleurs aucune signification.

 

6. Vous aurez un sentiment de satisfaction totale à la fin de la journée

Facebook est tel un livre sans fin. Il y a toujours plus à voir, chaque « J’aime » à propos d'un article entraîne de nouvelles suggestions d'articles que vous devez lire et Facebook vous propose quotidiennement de nouveaux amis... Vivre perpétuellement cette sensation du « non accompli » peut être émotionnellement et mentalement épuisant. Faire d’autres choses qu’utiliser Facebook peut être la solution à ce problème. Par exemple, vous pouvez terminer un livre, parfaire votre entraînement physique ou poursuivre vos bricolages à la maison. Après chacune de ces activités, vous aurez un sentiment d’accomplissement, ce que vous ne pouvez certainement pas dire d'une demi-heure passée sur Facebook.

undefined

 

7. Vous vous débarrasserez enfin de vos harceleurs

Vous êtes une femme et vous passez du temps sur Facebook? Alors vous avez plus que certainement déjà eu affaire à un harceleur. Beaucoup d'hommes n’échappent pas à cette situation. Le harceleur peut être quelqu'un que vous ajoutez à un moment donné et qui en profite ensuite pour faire des commentaires à tort et à travers sur vos statuts, sur vos photos ou sur des éléments que vous publiez sur votre profil. Cette personne regarde probablement vos clichés fréquemment, mais vous ne vous en rendez pas compte, bien entendu. Vous avez peut-être dans vos contacts un ancien partenaire qui ne fait plus partie de vos amis mais qui via vos informations publiques peut encore voir où vous habitez et où vous travaillez. Facebook reste un paradis pour les harceleurs. Quittez Facebook et vous n'aurez plus d'ennuis de ce genre.

 

8. Vous aurez une meilleure image de vous-même

Une étude de l'Université du Wisconsin a démontré que Facebook ne fait pas de bien à notre propre image et nous fait  nous sentir mal dans notre peau. Il y a énormément de raisons à cela. Lorsque vous publiez un statut que personne n’aime, vous avez souvent l’impression que personne ne s’intéresse à vous ou que les autres vous trouvent stupide. Lorsque vous publiez des photos de vous et qu’aucune personne du sexe opposé n’aime celles-ci, le sentiment d’être laid pour autrui effleure certainement votre esprit. Par ailleurs, vous êtes constamment exposé à des personnes qui semblent plus heureuses et qui se montrent sous leur meilleur jour, qui évoquent leurs succès ou qui montrent des biens dont elles sont fières. De cette façon, vous recevez une image déformée de ce qu'est leur vie et soudain, en comparaison, la vôtre vous apparaît tout à fait grise et monotone. Au bout d'un certain temps, Facebook nous rend vulnérables et déprimés et nous finissons par développer des complexes d'infériorité. Le remède est heureusement simple : faire une pause Facebook. Un clic sur la croix dans le coin supérieur droit de votre écran suffit...

 

9. Vous vous sentirez plus satisfait des choses que vous possédez déjà 

La journaliste de Reuters, Belinda Goldsmith, a publié unarticle au sujet d’une étude réalisée en Allemagne sur la façon dont les personnes se sentent sur Facebook. Et le résultat est que sur le réseau social, les personnes deviennent envieuses et jalouses de ce que les autres possèdent. Il peut s'agir de biens matériels comme une voiture, un smartphone ou une piscine que votre ami a fait installer dans son jardin. Mais, sur Facebook, vous pouvez également être jaloux d'amis qui semblent heureux avec leur partenaire, leur famille et leurs enfants alors que vous êtes encore célibataire et semblez toujours faire les mauvais choix en matière de relation. Evidemment ce que vous voyez passer sur Facebook n'est souvent que de la poudre aux yeux, mais cela a cependant un impact négatif sur notre humeur. Pourquoi voudriez-vous vous exposer à cela toute la journée?

undefined

 

10. Vous allez vous rendre compte que pour Facebook vous n'étiez qu'une source de données pour un annonceur de publicités  

Facebook est tout sauf une association sans but lucratif. Même si le réseau social aime faire apparaître que ce qu’il fait est principalement axé sur l’enrichissement de l’expérience de l’utilisateur, dans la pratique, cela est bien souvent le contraire. Les revenus de Facebook proviennent surtout de la collecte et de la vente d'informations privées à des annonceurs. Par ailleurs, Facebook essaie d'amener enfants et adultes à payer pour des jeux sur son réseau ou à cliquer sur une annonce déguisée. Facebook est un bon moyen pour rester en contact avec vos amis, mais l'entreprise qui se trouve derrière est tout sauf une amie  et vous considère seulement comme un consommateur.

« Facebook veut nous faire croire qu’il nous aide soi-disant à renforcer nos liens avec les personnes que nous aimons mais il s’agit d’un double langage. Facebook veut renforcer notre relation avec Facebook en utilisant nos amitiés comme des vecteurs. »

Il existe pourtant de bons côtés dans les réseaux sociaux. Mais il semble que leurs créateurs ont oublié pourquoi les hommes ont commencé à les utiliser il y a 10 ans. Il s'agit de moins en moins de se faire des amis et d'établir de nouveaux contacts et de plus en plus de lancer des modes sans cesse renouvelées et de nous faire cliquer de manière addictive sur l’onglet « J'aime » ou sur des actualisations de statuts. Il est peut-être temps de faire quelque chose face à cet état d'esclavage. Il n’est pas nécessaire de cesser complètement d'utiliser Facebook. Par contre, consulter son compte 20 fois par jour ne sert vraiment à rien. 

Source

Commenter cet article

Archives