Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les nouvelles sanctions imposées à la Russie signifient-elles que le monde entre dans une nouvelle guerre froide ?

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Août 2014, 11:27am

Catégories : #NEWS, #RUSSIE, #ETATS-UNIS

Les nouvelles sanctions imposées à la Russie signifient-elles que le monde entre dans une nouvelle guerre froide ?

C’était la première question au président des Etats-Unis Barack Obama après qu’il a annoncé le 29 juillet une série de nouvelles restrictions contre l’économie russe. « Non, ce n’est pas une nouvelle guerre froide. C’est une situation particulière… », - a répondu le chef de l’administration américaine. Comme disent les Anglais : « Ne croyez rien avant d’entendre un démenti officiel ».


Le chef du comité pour les Affaires internationales à la chambre basse du parlement russe Alexeï Pouchkov l’a formulé clairement sur Twitter. « Les descendants retiendront le nom du président des Etats-Unis Barack Obama comme celui de l’homme politique ayant commencé une nouvelle guerre froide et pas comme le président ayant ramené la paix. Ses démarches ne font qu’attiser de nouvelles confrontations mondiales, au niveau local que global ».

C’est dans cette logique que s’inscrivent les tentatives des Etats-Unis « d’endosser » à la Russie aussi la tragédie avec le Boeing 777 malaisien et les prétendues violation par la Russie du Traité sur les missiles de courte et de moyenne portée de 1987, dit le président de l’Académie des problèmes géopolitiques Konstantin Sivkov. Les experts russes de défense antimissile sont persuadés que l’avion de ligne malaisien n’a pu être abattu par aucun ensemble antiaérien Bouk M1 (les milices n’en possèdent tout simplement pas), constate M. Sivkov.

« La première preuve du tir d’une telle roquette est de laisser après soi une trace dans le ciel qui ne se dissipe pas pendant environ dix minutes. Or personne n’a vu dans le ciel pur de telle trace. L’avion de ligne malaisien a été surement abattu par un avion de combat. Même ceux qui ont trop d’imagination ne vont pas jusqu’à prétendre que les milices dans l’est ont leur aviation. »

Konstantin Sivkov, par le passé collaborateur à l’Etat-major général des Forces armées de Russie, qualifie d’absolument gratuites les accusations à l’adresse de Moscou suivant lesquelles elle aurait violé les dispositions du Traité sur les missiles de courte et de moyenne portée de 1987.

Les missiles de courte et de moyenne portée sont en effet modernisés en Russie. Or il s’agit des missiles embarqués par les sous-marins, auxquels les conditions dudit Traité ne sont pas appliquées, explique Konstantin Sivkov.

Certes, nous ne sommes pas entièrement entrés en état d’une nouvelle guerre froide, même si nous y sommes approchés, considère un autre analyste russe Vladimir Chtol, professeur à l’Académie russe de l’économie nationale et de la fonction publique auprès du président de Russie.

« La présence des troupes de l’OTAN en territoire d’Ukraine peut produire sur la Russie l’effet d’un rocher dévalant d’une montagne. Si nous avons réagi assez mollement dans le temps à l’adhésion à l’OTAN d’abord des pays anciens membres de l’Organisation de Varsovie, et puis de plusieurs ex-républiques soviétiques, aujourd’hui cela (l’adhésion de l’Ukraine ou des troupes de l’OTAN en son territoire) sera déjà au-delà de la limite, en deçà de laquelle le maintien des rapports normaux est encore possible. »

Le 29 juillet Barack Obama a assuré devant des journalistes que les Etats-Unis n’envisageaient pas la variante d’octroi d’une aide militaire par des livraisons d’armes et de matériel à l’Ukraine. Il se peut, donc, qu’il reste encore du temps pour éviter une nouvelle guerre froide. 

Source

Commenter cet article

Archives