Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les moustiques sont-ils saouls après avoir sucé le sang d’une personne alcoolisée?

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Août 2014, 17:20pm

Catégories : #PALUDISME, #AFRIQUE

Les moustiques sont-ils saouls après avoir sucé le sang d’une personne alcoolisée?

« Les implications de cette question sont profondes », affirme l’entomologiste Michael Raupp cité dans un article de Mark Mancini sur mental_floss. « Bien que de nombreuses recherches existent et permettent d’avancer une hypothèse raisonnée, aucune étude précise n’a jamais été menée afin de déterminer si les moustiques s’enivraient ou se retrouvaient dans les vapes après l’ingestion de sang humain avec une concentration d’alcool plus élevée que la normale », souligne le scientifique. 

 

« Nous savons cependant qu’il existe au moins un type de sangsue qui ne supporte pas la bière ».

En 1994, deux scientifiques norvégiens, Anders Baerheim et Hogne Sandvik, se sont demandés si une bière forte pouvait affecter « l’appétit des sangsues ». Pour leur étude, ils ont utilisé des sangsues plongées soit dans deux bières différentes (de la Guinness ou de la Hansa Bock soit, pour le groupe de contrôle, dans de l’eau. Les résultats ont montré qu’après une exposition à la bière, les sangsues ont modifié leur comportement : certaines perdaient tout bonnement leur équilibre ou leur adhérence tandis que d’autres tombaient sur leur dos. En outre, les sangsues qui avaient été en contact avec de la Guinness mordaient après 187 secondes et celles plongées dans de la Hansa Bock, après 136 secondes. Pour le groupe de sangsue trempées dans l’eau, la morsure ne se produisait qu’après 92 secondes.

Les abeilles « en état d’ébriété » montrent également une modification de comportement après avoir été en contact avec l’alcool: elles perdent leur capacité à se tenir debout, s’écrasent sur les obstacles lors de vols en état d’ivresse ou volent à l’envers.

 

Qu’en est-il des moustiques ?

Des scientifiques ont vaporisé des vapeurs d’éthanol sur des moustiques et ont évalué leur sensibilité à l’alcool à l’aide de dispositifs de mesure de l’ébriété (inebriometers). Les moustiques ne semblent pas s’enivrer même au contact de concentrations de vapeur de 60% d’alcool, beaucoup plus ce qui est présent dans notre sang après quelques bières. Pour un moustique, un repas de sang contient 0,2% d’alcool, ce qui équivaut à une bière diluée 25 fois.

« De nombreuses espèces de moustiques ont l’habitude de se nourrir de fruits ou de plantes fermentés qui contiennent au moins 1% d’alcool et ont certainement développé une tolérance à tout type d’alcool naturel », explique Michael Raupp. Dans le cas des moustiques, l’alcool ou tout autre type de fluide est détourné dans une poche de réception où des enzymes le décomposent avant qu’il ne touche le système nerveux.

Mais les buveurs de bière ont tendance à agir comme des aimants pour les moustiques. Une étude a montré qu’une seule canette de bière suffit à nous rendre plus attirant pour ces insectes. Les scientifiques estiment que cela est dû soit au fait que l’alcool augmente la quantité d’éthanol dans la sueur, soit à l’augmentation de la température du corps.

Finalement, on ne connaît pas encore la cause exacte de cette attirance « mystérieuse » des moustiques pour les buveurs de bière mais les chercheurs mettent en garde les personnes sous influence de l’alcool contre un risque accru de piqûres et par conséquent de maladies transmises par ces insectes. 

Source

Commenter cet article

Archives