Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


« La politique de l'UE est maintenant dictée par Washington et YouTube »

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Août 2014, 16:25pm

Catégories : #EUROPE, #RUSSIE, #UKRAINE

« La politique de l'UE est maintenant dictée par Washington et YouTube »

Nous éprouvons de la honte pour l'Union européenne, qui, après avoir longtemps tenté de parler d'une seule voix, s'exprime désormais par la voix de Washington et a quasiment renoncé aux valeurs fondamentales de l'Europe, y compris la présomption d'innocence.

 

La politique de l'UE n'est pas fondée sur des faits vérifiés, mais elle est maintenant dictée par Washington, entre des visionnages de vidéos douteuses sur « YouTube ». Moscou est déçu par l'incapacité de l'UE à jouer son rôle sur la scène politique mondiale ».

C’est ce que l’on peut lire sur un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères à la suite de l’annonce cette semaine des nouvelles sanctions décidées par l'Europe. La Russie souligne que ces nouvelles sanctions auront également des conséquences pour les citoyens européens:

Dans son zèle à proclamer de nouvelles sanctions, Bruxelles a érigé des obstacles supplémentaires pour sa coopération avec la Russie, dans des domaines aussi cruciaux que l'énergie. C'est une décision irréfléchie et irresponsable qui se soldera inévitablement par une hausse des prix sur le marché européen de l'énergie ».

Mercredi, l'UE a confirmé mercredi que huit nouveaux noms et trois sociétés avaient été ajoutés à la liste des cibles des sanctions russes. L'un d'eux est un ami personnel de Vladimir Poutine, l'homme d'affaires russe Arkady Rotenberg. Au total, la liste des cibles des sanctions européennes se compose de 87 individus et 20 sociétés. En outre, l'accès aux marchés financiers européens sera bloqué pour les banques et sociétés russes détenues au moins pour moitié par Moscou. Les financements dans les secteurs de la défense et de l'énergie seront désormais également strictement réglementés, et les transferts de haute technologie seront limités.

En plus d'un changement dans sa politique énergétique, la Russie a également annoncé une interdiction d'importation de certains fruits et légumes en provenance de Pologne, qui pourrait s’étendre par la suite à l'ensemble de l'UE. La banque centrale russe a déjà annoncé qu’elle aiderait les institutions financières visées par les sanctions.

Dans le Süddeutsche Zeitung, Eckhard Cordes, Président de la commission du commerce avec l’Est de la chambre d’industrie allemande, s’alarme que les échanges commerciaux entre l’Allemagne et la Russie ont baissé de 15% entre les mois de janvier et mai, et il redoute que les nouvelles sanctions pourraient aggraver cette tendance, et mettre en danger plus de 25 000 emplois rien qu’en Allemagne. La Russie est le premier partenaire commercial de l'Allemagne. 

Source

Commenter cet article

Archives