Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment l’obsession des fesses a détrôné celle des seins

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Août 2014, 11:44am

Catégories : #VIDEO, #HOMME-FEMME

Comment l’obsession des fesses a détrôné celle des seins

La grande tendance de cet été 2014, c’est, disons-le tout de go, « avoir un beau cul ». Il y a trois ans la mode était au régime Dukan, cette année c’est le 30 days squats, un programme qui consiste à faire quotidiennement  et durant un mois des séries de « squats », qui fait fureur. C’était déjà compliqué, culpabilisant, et générateur de troubles alimentaires que de se taper un régime express avant de partir en vacances. Il a fallu qu’en plus on trouve le moyen de s’imposer un programme fitness. 

 

Je remarque de plus en plus autour de moi une obsession des femmes pour la forme de leurs fesses. Pendant longtemps, notre hantise a été d’avoir « un gros cul », ou du moins d’être grosse tout court. La quasi totalité des nanas que je cotoie ont un rapport angoissé à la nourriture, peu importe leur poids. Personnellement, je n’ai pas moi-même une relation des plus apaisées avec le nombre de calories que j’ingurgite. Sans compter que depuis quelques temps la mode est au « big butt », au popotin de Beyonce filmé sous toutes les coutures, et au Twerking. On pourrait se réjouir en se disant qu’enfin nous sommes libérées de cette injonction à la maigreur. Sauf qu’il y a un piège. La nouvelle injonction est d’avoir un bon pétard, certes, mais toujours avec une taille de guêpe, et pas un poil de gras. C’est là que les choses se corsent. Surtout que la plupart d’entre nous, quand nous nous laissons pousser le derrière, nous devenons curieusement flasques voire celluliteuses. Et quand nous maigrissons, nous avons le cul plat. Je remballe donc mes paquets de gâteaux, visiblement ce n’est pas encore cette année que je vais pouvoir manger ce que je veux.

Le programme consiste toujours à contrôler son alimentation, mais, en plus, à focaliser son activité physique sur le développement des muscles fessiers, de manière à se qu’ils deviennent miraculeusement ronds comme des ballons. Les pompes, les abdos, tout cela est démodé. On mise tout sur le séant, c’est à dire une partie de notre corps que nous ne voyons jamais, et que seules les personnes qui nous regardent de dos peuvent apercevoir et juger. Une mode qui détrône celle des décolletés pigeonnants et qui n’est pas dénuée de symboles. 

Source

Comment l’obsession des fesses a détrôné celle des seins

Commenter cet article

Archives