Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses que nous pouvons apprendre du pays le plus malheureux au monde

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Août 2014, 08:11am

Catégories : #HEUREUX, #RELATIONS, #FAMILLE, #DEVELOPPEMENT

10 choses que nous pouvons apprendre du pays le plus malheureux au monde

Le pays le plus malheureux au monde est la Moldavie. Par contre, les pays les plus heureux sont l'Islande et le Danemark. C'est à cette conclusion qu'arrive Eric Weiner, qui, pour son livre « The Geography of Blis : One Grump's Search for the Happiest Places in the World », est allé à la recherche des besoins d’une population pour être heureuse. De son étude, il ressort qu'il ne s'agit pas tant de richesse ou d'égalité de revenus, mais plutôt d'amitié, de confiance et d'un bien-être matériel relatif dont les habitants d’un pays ont besoin pour être heureux.

Dans son ouvrage, Weiner met à mal un certain nombre de clichés à propos du bonheur :

 

✔. Le PIB ne détermine pas le degré de bonheur d’une population. Ainsi, les Etats-Unis ne se trouvent qu'à la 23ème place dans le classement des pays les plus heureux au monde. Par exemple, le PIB des Etats-Unis a triplé depuis 1960, mais le bien-être a stagné.

Cette règle ne vaut pas pour la richesse individuelle qui, elle, apporte bien le bonheur.

✔. L'égalité de revenus n'est pas en corrélation avec le bonheur. Les habitants de pays égalitaires ne sont pas nécessairement plus heureux que ceux des pays où un grand fossé sépare les pauvres des riches.

✔. Une société diversifiée n'est pas nécessairement plus heureuse. Les différents Etats des Etats-Unis ne sont même pas dans le top 20 des pays les plus heureux, mais des pays homogènes comme l'Islande ou le Danemark sont en tête de liste. Selon un rapport récent du Crédit Suisse, l'homogénéité, une caractéristique du succès des petits Etats, joue un rôle important. Selon les auteurs de ce rapport, « les différences culturelles, ethniques, religieuses et linguistiques créent un plafond à la taille potentiel d'un pays ».

✔. La démocratie ne rend pas heureux, mais une population heureuse aspire à des institutions démocratiques.

✔. Beaucoup des pays les plus heureux au monde présentent également des taux élevés de suicides.

✔. Des personnes ayant une conviction religieuse sont souvent plus heureuses, mais les Etats où prime une religion ne sont pas heureux.

L'enquête de Weiner montre que l'amitié, la confiance et la tolérance sont les facteurs les plus importants pour le bonheur d'une nation et il en arrive à un certain nombre de conclusions intéressantes :

✔. La raison pour laquelle l'Islande et le Danemark obtiennent un aussi bon score est en relation avec les communautés restreintes dans lesquelles vivent les habitants de ces pays, où l’on vit entouré des parents, des amis et des connaissances. « Le bonheur est 100% relationnel », affirme Weiner.

✔. Votre place dans la société est moins importante que la qualité de celle-ci. Il est préférable d’être petit poisson dans une rivière propre qu'un gros poisson dans un océan pollué.

✔. La Moldavie est le pays le plus malheureux au monde car il est le plus pauvre dans une région riche et que l'on ne sait pas comment régler cette situation. La culture moldave accorde peu d'importance à l'amitié, la confiance et l'altruisme et c'est pourquoi la position économique relativement mauvaise du pays rend sa population amère et malheureuse. En 2011, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a calculé que les Moldaves sont les plus grands consommateurs d'alcool au monde. Les quelque 3,1 millions de Moldaves consomment chaque année en moyenne chacun 18 litres d'alcool pur, soit trois fois plus que la moyenne mondiale de 6,1 litres.

✔. L'argent est important, mais dans une moindre mesure que ce que nous pensons. La manière dont une culture est imprégnée de valeurs comme l'amitié, la confiance et l'altruisme a davantage d'influence sur le bonheur collectifque la richesse ou les égalités. 

Source

Commenter cet article

Archives