Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO. Moyens de contraception: bientôt un implant avec fonction ON/OFF

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Juillet 2014, 01:40am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #VIDEO

VIDEO. Moyens de contraception: bientôt un implant avec fonction ON/OFF

Adieu pilule, adieu stérilet, adieu contraintes de la contraception. Bientôt (si tout se passe bien), tout sera aussi simple que le zapping d'une chaîne à l'autre sur son canapé. Et pour cause, l'implant du futur, développé dans les laboratoires du MIT et financé par la Fondation Bill & Melinda Gates, sera doté d'une fonction ON/OFF.

Des scientifiques américains travaillent en effet actuellement sur une puce qui mesure 20 millimètres et qui pourrait durer 16 ans, selon des informations publiées le 4 juillet par la MIT Technology Review

 

Implantée sous la peau, elle délivrerait quotidiennement 30mg de lévonorgestrel, un progestatif de synthèse utilisé dans plusieurs contraceptifs hormonaux et contraceptifs d'urgence. La puce, de l'entreprise américaine MicroCHIPS, est constituée d'un réservoir qui contient et protège l'hormone, en quantité suffisante pour 16 ans. Elle se déclencherait chaque jour grâce à une batterie de très faible courant électrique.

La grande nouveauté, c'est la possibilité de pouvoir avoir un enfant sans retirer l'implant. Une simple pression sur la télécommande et l'engin se mettra sur OFF. Une autre et il se réactivera.

Pour l'instant, la puce a été testée pour délivrer un médicament contre l'ostéoporose chez les femmes ménopausées, pendant un mois. Les scientifiques du MIT ont bon espoir d'en faire un implant contraceptif sûr, de longue durée, auquel on ne doit pas penser.

La Fondation Bill & Melinda Gates s'intéresse décidément de près aux moyens de contraception. Le HuffPost vous parlait en effet il y a quelques semaines d'un projet de préservatif du futur, à base d'hydrogel et non plus de latex, qui donnerait plus de plaisir pendant les rapports sexuels.

Le projet, de l'Université de Wollongong en Australie, avait reçu de la Fondation près de 100.000 dollars. On ne sait pas combien la société MicroCHIPS a reçu pour développer la puce contraceptive, en revanche on sait que si tout se passe bien, elle sera lancée sur le marché américain en 2018

Source

Commenter cet article

Archives