Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 8 caractéristiques principales des génies

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Juillet 2014, 14:19pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT

Les 8 caractéristiques principales des génies

« Pourquoi tous ceux qui furent exceptionnels en philosophie, en poésie ou dans les arts, étaient-ils de toute évidence mélancoliques, certains au point de contracter des maladies causées par la bile noire, comme Héraclès dans les mythes héroïques ?», s’interroge Aristote dans son célèbre « Problème XXX ». Cette question renvoie à un des stéréotypes les plus répandus, à savoir le fait que le génie serait lié à la folie, la créativité à l’instabilité mentale. Cette relation, particulièrement présente tout au de l’Histoire, par exemple durant l'époque romantique, est confirmée par des études cérébrales récentes réalisées au moyen d’outils technologiques de dernière génération, écrit le quotidien El Confidential.

 

Nancy Andreasen, neurologue et philologue spécialiste qui a débuté l’étude des origines du génie dans les années 60 s’est posée la question suivante : « Le génie est-il acquis ou inné ? » (« Nature versus nurture ? »). Andreasen a étudié le cerveau de 13 personnalités illustres telles que Georges Lucas, le mathématicien William ThurstonJane Smiley, lauréate du Prix Pulitzer 1992 et de six gagnants du Prix Nobel de physique, de chimie et de médecine. Dans un article paru dans The Atlantic, elle explique qu’elle n’a pas seulement scanné le cerveau des 13 sujets (comparés à 13 sujets du groupe de contrôle) mais qu’elle a également étudié de manière approfondie le contexte social dans lequel ces derniers ont évolué.

Voici ses conclusions au sujet des caractéristiques principales des génies:

 

✔. Le génie est une qualité qui s’hérite et prédomine au sein de familles marquées par les troubles mentaux. Les personnes créatives ont une propension naturelle à avoir des problèmes psychologiques parmi lesquels, les « troubles maniaco-dépressifs ou bipolaires, la dépression, l’anxiété, la panique et l’alcoolisme ». Andreasen a démontré que 80% des écrivains célèbres avaient eu des problèmes animiques à une période donnée de leur vie, contre 30% du groupe de contrôle. Einstein avait un fils atteint de schizophrénie, et démontrait certaines inaptitudes sociales qui caractérisent cette maladie.

 

✔. La plupart des familles des génies sont d’un niveau culturel élevé et ont toujours accordé une importance majeure à la réalisation artistique et aux hautes aspirations. Les parents des génies, même victimes de troubles mentaux comme la schizophrénie, ont par ailleurs atteint un statut privilégié dans le monde académique et artistique.

 

✔. Les génies créatifs ne sont paradoxalement pas malheureux. L’auteure de The Creative Brain: the Neuroscience of Genius décrit au contraire l’explosion de joie ressentie par ses sujets lorsqu’une idée surgit. Un des paradoxes qui est apparu lors de l'étude est que les génies, malgré leur tendance à la dépression et à l'anxiété, associent leurs dons avec de forts moments de joie et d'excitation.

 

✔. Les personnes les plus créatives ont un cerveau qui travaille constamment. Cette idée contredit un mythe courant au sujet du génie selon lequel l’oisiveté favoriserait la pensée. Andreasen a mené des mené des expériences d’imagerie cérébrale en utilisant latomographie, une technique utilisée pour déterminer l’association des cortex lors du processus de création. Durant les périodes de l’état de « REST » (« random episodic silent thought »), moment de pensée hasardeuse silencieuse épisodique comme la douche, la conduite ou encore l’exercice, le cortex associatif du cerveau des génies brille lorsque leur esprit se relaxe et divague. L’inconscient détermine le processus créatif et même si la réflexion, l’expérience et la connaissance préalables en forment partie, cet état provoque l’explosion de joie, l'expérience « eureka ».

✔. Les génies créatifs sont autodidactes. Ils aiment apprendre d’eux-mêmes plutôt que recevoir l’information et la connaissance dans les milieux éducatifs et au sein de l’enseignement traditionnel. Leur mécanisme de pensée est différent et ils considèrent que les moyens classiques d’apprentissage ne sont pas toujours utiles et peuvent être en outre une source de distraction. Beaucoup ont appris à lire seul avant leur cursus scolaire et ont continué à lire toute leur vie. Le mathématicien Bill Thurston a par exemple appris les mathématiques de manière indépendante. Andreasen cite également l'exemple deSteve Jobs, l'archétype de la personne créative, dont la devise est « Think Different  ». 

✔. La plupart des génies sont polymathes. Lapolymathie est la connaissance approfondie d'un grand nombre de sujets différents, en particulier dans le domaine des arts et des sciences. Andreasen cite les exemples de Michel-Ange ou de Léonard de Vinci. Georges Lucas a reçu la National Medal of Arts en 2012 mais également la National Medal of Technology en 2004. Parmi les centres d’intérêts du cinéaste, l'histoire, la sociologie, les neurosciences, la technologie numérique, l'architecture et le design intérieur.

✔. Les génies sont des personnes persévérantes. Même lorsqu’ils sont confrontés au scepticisme, au rejet ou à la censure. 

 

✔. Les génies ont plus d’idées que la moyenne mais sont aussi qualitativement différents. Un des sujets de la neurologue, lui-même neuroscientifique et inventeur utilisent les concepts de « cerf-volant », l’inventeur et de « chaîne », l’ingénieur. Les génies se trouvent dans ces deux catégories. L’inventeur est le cerf-volant, le genre de personne qui a un tas d’idées et qui invente de grands prototypes mais dont l’ensemble des créations ne fonctionne pas vraiment. Les ingénieurs sont des chaînes, les artisans qui reprennent une idée et la rendent très pratique.

Enfin, Nancy Andreasen se réfère à la biographie du mathématicien John Nash de Sylvia Nasar au sujet intitulée « A Beautiful Mind ». Dans cet ouvrage, Nash hospitalisé reçoit la visite d’un collègue et qui lui demande : « Comment pouvez-vous en tant que mathématicien et homme dévoué à la raison et à la logique croire que des extraterrestres vous envoient des messages ? ». Ce à quoi Nash répond : « Parce que mes idées sur les êtres surnaturels me sont venues de la même manière que mes idées mathématiques. Donc je les ai prises au sérieux ». 

 

Nancy Andreasen :

« Certaines personnes voient des choses que d’autres ne peuvent pas voir, ils ont raison et nous les appelons alors des génies créatifs. Certaines personnes voient des choses que d’autres ne peuvent pas, et ils ont tort et nous les appelons des malades mentaux. Et certaines personnes comme John Nash, sont les deux à la fois ».

 

Source

Commenter cet article

Archives