Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 5 routes les plus dangereuses de France

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Juillet 2014, 01:58am

Catégories : #FRANCE, #VOYAGE

Les 5 routes les plus dangereuses de France

Ravins vertigineux, virages en tête d'épingle, glaces et bourbiers, animaux peu farouches: les routes réputées les plus dangereuses au monde se situent en Bolivie, en Chine, en Russie ou en Norvège. Envie de vacances à sensation cet été? Nul besoin d'aller aussi loin. Avec sa diversité de climats et de paysages, la France n'a en effet rien à leur envier. Quand la nature dicte ses lois, c'est au conducteur de s'adapter.

Qu'ils soient accros à l'adrénaline, férus de vues panoramiques, ou qu'ils n'aient tout simplement pas d'autre choix d'itinéraire possible, nombreux sont les conducteurs qui parcourront cet été les routes atypiques de notre pays. Celles-ci ont souvent été construites en bravant les éléments, et aujourd'hui encore, emprunter ces voies peut s'avérer être un défi à la nature. 

 

La route de Presles : 7 kilomètres creusés dans la roche

La Chine a son tunnel de Guoliang, la route de Presles en Isère n'en est pas moins spectaculaire. Ces deux routes creusées à flanc de montagne ont la particularité commune d'être constituées d'une succession de tunnels et de passages ouverts, creusés directement dans la roche. En résultent des voies basses et étroites, des virages sans visibilité et de potentiels éboulements.

  • Les routes sujettes aux éboulements font régulièrement l'objet de fermetures pour entretien. N'oubliez pas de vérifier ce point avant de partir.
  • Gardez un œil sur l'état de la chaussée, et notamment sur l'éventuelle présence de cailloux tombés des parois, qui pourraient vous faire dévier de votre trajectoire.
  • Si la visibilité est réduite, dans un virage serré par exemple, n'hésitez pas à klaxonner pour signaler votre présence (et à ralentir, bien sûr).
  • Sur ce genre de route très touristique, faites particulièrement attention aux cyclistes, aux randonneurs et autres piétons sortis de leur véhicules pour une "photo souvenir" (ou un pneu crevé !).

Les 18 lacets de Montvernier : comme accrochés à la montagne

Les routes des Alpes françaises sont une succession de virages en tête d'épingle, de pentes à plus de 10% et de cols à plus de 1500 mètres au dessus du niveau de la mer. Parmi les plus connues, la route de l'Alpe d'Huez, un grand classique du Tour de France de cyclisme. Plus impressionnants encore, les lacets de Montvernier situés sur la route qui relie la vallée de l'Arc à Montvernier en Savoie. Grâce à une série de 18 virages très serrés, les conducteurs y accusent un dénivelé de 400 mètres en seulement 3 kilomètres.

  • La montagne est précisément l'endroit où vous n'avez pas envie que vos freins vous lâchent. Avant de partir, vérifiez notamment le niveau du liquide de freins et l'état de vos plaquettes.
  • En montagne, lorsque la route n'est pas assez large pour permettre à deux véhicules de se croiser, le véhicule qui monte a la priorité sur celui qui descend. Si le croisement nécessite une marche arrière, c'est alors au véhicule le plus manœuvrable de la réaliser.
  • En montée, privilégiez la 3e ou la 4e vitesse, pas plus. En descente, utilisez votre frein moteur, quitte à rétrograder jusqu'en 2nde avant d'amorcer un virage très serré.

Le Viaduc de Millau : 2,46 kilomètres au dessus du vide, balayés par les ventsLe Viaduc de Millau est moins long que le pont Danyang-Kunshan en Chine et ses 164,8 kilomètres. Il est moins large que le Bay Bridge en Californie, ses 77,8 mètres et ses 10 voies de circulation. Mais il est quand même le viaduc multi-haubané le plus haut du monde, culminant à 343 mètres ! Toutes les précautions et les meilleures technologies y ont été mises en œuvre pour assurer la sécurité des conducteurs. Il n'en reste pas moins qu'à cette hauteur, des vents violents peuvent balayer la chaussée. En mai dernier, lors des tempêtes, des bourrasques jusqu'à 124km/h y ont été enregistrées.

  • La conduite par grand vent est particulièrement exigeante pour les gros véhicules, tels que les poids lourds, les cars ou les caravanes. Leur grande surface de prise au vent, notamment lorsqu'il souffle latéralement, multiplie les risques de renversement. Si la circulation ne leur est tout bonnement pas interdite, une seule solution pour éviter l'accident : ralentir et augmenter les distances de sécurité.
  • Les véhicules légers devront faire preuve d'une extrême vigilance lors des dépassements, notamment des poids lourds qui provoquent des appels d'air et des deux-roues qui peuvent facilement dévier de leur trajectoire. Ici encore, ralentir est le meilleur moyen de se protéger.

Le passage du Gois : recouvert par les eaux au rythme des marées

Le passage du Gois relie l'île de Noirmoutier au continent. Strictement interdite à la circulation des poids lourds, celle des cars est autorisée dans un sens uniquement, du continent vers l'île. A marée haute, cette route de 4,2 kilomètres repose sous 1,30 mètre à 4 mètres d'eau selon les coefficients. Recouverte par la mer deux fois par jour, la chaussée pavée, jonchée d'algues par endroits, peut se révéler particulièrement glissante. Et si cela ne suffisait pas, un brouillard épais peut se lever rapidement dans cette partie de la Vendée.

  • Renseignez-vous sur les horaires des marées. Par beau temps, il est admis que l'on peut prendre le passage entre 1h30 avant et 1h30 après la marée basse. Dans tous les cas, respectez les conseils donnés sur les panneaux installés aux deux extrémités du passage, qui vous indiqueront si la voie est praticable ou non.
  • Il est interdit par la loi, mais toutefois toléré, de s'arrêter sur l'estran (la partie du littoral découverte à marée basse). Attention alors à ne pas vous enliser, ni attendre le dernier moment pour rejoindre la terre ferme. Si, pour une quelconque raison, vous ne pouviez redémarrer, votre véhicule serait perdu. Il est par ailleurs strictement interdit de stationner sur la chaussée.
  • Pour éviter de déraper sur la chaussée glissante, conduisez plus lentement afin de ne pas avoir à freiner brusquement en cas de besoin. En règle générale, actionnez les commandes du véhicule doucement et de manière contrôlée.
  • En cas de brouillard intense, allumez vos feux de croisement, ainsi que vos feux de brouillard avant et arrière (si vous en avez). N'allumez surtout pas vos feux de route : ils créeraient un "mur blanc" devant votre véhicule.

La RD84 : rencontres inattendues dans la forêt d'Aïtone

Du littoral aux montagnes de l'intérieur des terres, les routes corses ne sont pas simplement dangereuses par leur nature sinueuse, et spectaculaires par les paysages qu'elles traversent. La Corse est également une région où les animaux vivent souvent en liberté. Sur la RD84 qui traverse la forêt d'Aïtone, on pourrait se croire en Inde. Sauf qu'aux vaches sacrées qui traversent la route et se reposent en son bas-côté, viennent s'ajouter des chèvres et ou encore les fameux cochons qui font la réputation de la charcuterie locale.

  • Si un animal est immobilisé sur la chaussée, ne supposez jamais qu'il va vous laisser la voie libre : freinez. Cela suppose, bien entendu, d'avoir auparavant adopté une vitesse raisonnable.
  • Restez constamment vigilent et surveillez particulièrement la présence éventuelle d'animaux sur le bord de la route. Dans ce cas, ralentissez et continuez à rouler avec prudence, car ils pourraient décider de traverser à tout moment.
  • Si un animal surgit soudainement devant vous, ne braquez pas brusquement : vous risqueriez de perdre le contrôle de votre véhicule ou de vous retrouver face aux conducteurs roulant en sens inverse.

 

Source

Commenter cet article

Archives