Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 5 facteurs qui modifient la flore intestinale

Publié par MaRichesse.Com sur 31 Juillet 2014, 11:26am

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #LIVRES-A-LIRE, #SANTE-BIEN-ETRE

Les 5 facteurs qui modifient la flore intestinale

1. L’état de santé général

Notre état de santé général influence directement l’équilibre de notre flore intestinale, également appelée microbiote. Par exemple, lorsque nous sommes stressés, notre intestin produit des sécrétions digestives plus acides et le transit peut s’accélérer. Cet environnement n’est pas bon non plus pour nos bactéries "amies", comme les lactobacilles et les bifidus, qui composent une grande partie du microbiote. Il est au contraire propice à la croissance de mauvaises bactéries.

Certaines maladies inflammatoires intestinales peuvent également être à l’origine de troubles de la flore, comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. Notons aussi que l’âge diminue la qualité du microbiote.

 

2. L’alimentation

Lorsque nous mangeons, nous apportons à notre organisme les éléments nutritifs dont il a besoin, mais nous "nourrissons" également les bactéries qui forment notre flore intestinale. Ainsi, les brusques changements d’alimentation liés à la pratique d’un régime -régime pour maigrir, maladie chronique nécessitant une modification des habitudes alimentaires, voyages, etc.- peuvent perturber ce microbiote.

De même, une alimentation trop riche en protéines et graisses, et pauvre en fruits et légumes, va être également à l’origine de déséquilibres du microbiote.

 

3. Les antibiotiques

Quelle que soit la marque ou la durée du traitement, les antibiotiques, médicaments donnés pour lutter contre une infection bactérienne, sont les véritables ennemis de notre microbiote. En effet, ces médicaments ne font malheureusement pas la distinction entre les "mauvaises" et les "bonnes" bactéries. Résultat : notre microbiote est totalement perturbé pendant une période plus ou moins importante, ce qui provoque des troubles digestifs, en particulier une perturbation du transit intestinal (diarrhée).

Deux à trois top electronic cigarettes mois sont ainsi souvent nécessaires à la flore pour retrouver son équilibre après un traitement antibiotique.

 

4. Les probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries partenaires de notre microbiote : lorsqu’elles sont présentes en quantité suffisante, elles vont influer sur les fonctions du microbiote dans le sens d’un bénéfice pour la santé de l’hôte.

Les probiotiques sont présents dans les aliments qui ont subi une fermentation, comme le lait fermenté, la bière, la choucroute ou encore les yaourts. Mais ils sont également disponibles dans le commerce sous la forme de compléments alimentaires (comprimés, gélules, sachets…). Présents en grandes quantités (millions ou milliards de bactéries) dans ces aliments ou compléments, ils contribuent à préserver ou rétablir l’équilibre de la flore intestinale.

 

5. Les prébiotiques

Les prébiotiques sont des fibres présentes dans certains légumes et fruits. Ces fibres sont bénéfiques pour notre microbiote, puisqu’elles stimulent le développement des bactéries amies au détriment des bactéries néfastes. Mais ce n’est pas tout, les prébiotiques sont également les aliments préférés des probiotiques : ils augmentent leur multiplication. Ces fibres sont donc de véritables alliées de l’équilibre de la flore intestinale. L’artichaut, la banane, l’ail, le poireau, les oignons ou encore les asperges sont des végétaux riches en prébiotiques.

Notre environnement peut donc influer de façon positive ou négative sur l’équilibre de la flore intestinale. Comme l’utilité de ce microbiote, tant au niveau digestif qu’immunitaire, est désormais connu (voir notre article : "Les fonctions de la flore intestinale"), il convient de préserver cet équilibre fragile.

Source : 


"Nous avons tous besoin de probiotiques et de prébiotiques", Danièle Festy, Editions Leduc.s, 2009, 15,90 €.

 

Commenter cet article

sweetlilou 14/04/2015 14:40

Merci pour ces précisions!! J'aimerais aussi ajouter que par la consommation du Kombucha, des millions d'enzymes, de bactéries et de macromolécules organiques régénèrent de fond en comble la flore intestinale, stimulent le système immunitaire et équilibrent le système endocrinien. Ceci soutient et accompagne efficacement le corps dans sa capacité naturelle d'auto-guérison.

Archives