Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 10 principes du succès et de la réussite

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Juillet 2014, 17:36pm

Catégories : #ARGENT, #DEVELOPPEMENT, #RICHESSE

Les 10 principes du succès et de la réussite

Certains définissent le succès comme étant : « Le pouvoir qui permet d’acquérir ce que l’on attend de la vie, sans violer les droits des autres ». A travers les siècles, on a essayé de percer le secret du succès et de la réussite et beaucoup d’ouvrages on été rédigés sur ce sujet.

J’ai rassemblé dans cet article une série de principes récoltés à travers mes différentes lectures et que j’ai réécrits à ma manière (j’espère que j’ai réussi ma mission!). Ces principes, non exhaustifs, peuvent être appliqués dans différentes facettes de votre vie (affaires, personnelle, relationnelle, …etc.).

 

 

Principe n° 1 : Faites table rase de vos échecs passés

Pour bâtir un futur meilleur il est impératif de ne pas s’attarder sur les expériences ratées de votre passé. Ce qui est fait est fait ! Dites-vous bien que Vous n’êtes pas condamnés à échouer toute votre vie. L’échec n’est ni contagieux, ni héréditaire !

Mais attention, oublier ses échecs ne veut pas dire leur tourné le dos ou faire comme si rien ne c’était passé, car qu’on le veuille ou non, ils feront partie de nous et de notre vie ! Et puis, échouer dans quelque chose n’est pas grave en soi, mais c’est notre comportement et ce que nous en tirons de cette expérience qui est important.

Dans les moments difficiles il faut adopter une attitude positive et essayer de trouver le bon côté des choses. En effet, dans toute mauvaise expérience, il y a souvent un côté positif, même si on n’en a pas forcément conscience.

Les scientifiques disent que le simple fait de se remémorer un souvenir (bon ou mauvais) déclenche dans notre cerveau une réaction biochimique qui influe d’une façon ou d’une autre sur notre humeur, notre comportement, nos actes et nos décisions.

Vous pouvez essayer cette petite expérience toute simple : Pensez très fort à un souvenir agréable comme par exemple : la naissance de votre enfant, votre fête d’anniversaire quand vous étiez petit, une belle rencontre que avez faite, des moments joyeux passés avec votre famille, un projet que vous avez remarquablement réussi, votre jour de mariage, etc. Quel est votre état d’esprit à ce moment là ? Que ressentez-vous ?

En revanche, que ressentez-vous quand vous pensez à un souvenir triste tel : la perte d’un être cher, une rupture dans une relation, un licenciement, la perte d’argent ? N’est-il pas étonnant de voir que les personnes qui ont des idées noires, pessimistes et défaitistes, sont souvent celles qui ne rencontrent que des problèmes dans leur vie ?

S’apitoyer sur votre sort et ressasser vos déboires et vos mésaventures c’est la porte d’entrée dans un cercle vicieux d’échecs est le meilleur moyen d’enclencher un mécanisme d’auto-destruction. En revanche, travailler mentalement à remplacer vos pensées négatives par des pensées positives et productives, influera positivement sur votre état d’esprit et votre attitude mentale et par conséquent sur vos relations interpersonnelles.

Une citation que j’aime bien et dont je ne saurais vous dire l’auteur : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées nous bâtissons notre monde. »

C’est clair que ce n’est pas aussi facile à dire qu’à faire. Néanmoins, une technique comme « Le lâché prise » pourra vous aider.

 

Principe n° 2 : Revivez mentalement vos succès

Jeter ses pensées négatives aux oubliettes c’est bien, mais le plus important est de les remplacer par d’autres pensées plus positives et plus motivantes. Et rien de plus efficaces que de se rappeler ses propres succès. On a tous vécu au moins un succès au cours de notre vie, même le plus malchanceux d’entre nous !

Essayer de revivre mentalement ces scènes de joie, de fierté, de victoire avec le plus de détails possible et surtout en faisant appel aux émotions et sentiments ressentis à ces moments là. Souvenez-vous des paroles échangées, des compliments reçus, du regard des autres envers vous. Bref, mettez l’accent sur tout ce qui est positif dans vos expériences passées.

Prenez l’habitude de faire cet exercice régulièrement pour vous imprégner au maximum de vos images mentales positives. Ces dernières doivent être entretenues, nourries, choyées et gardées précieusement dans un coin de votre cerveau car c’est un trésor inestimable !  

Vous allez voir que jour après jour, vos pensées négatives et réductrices n’auront plus d’emprise sur vous et disparaitront progressivement. Et lorsque vous sentirez que les choses ne vont pas comme vous le souhaitez, que vous perdez le contrôle ou que vous êtes devant une situation qui vous semble insurmontable, ressortez vos films d’archives et vos images de victoires passées !

Encouragez-vous et dites-vous haut et fort : « J’ai bien réussi à surmonter telle ou telle épreuve, pourquoi j’en ferrai pas pareil avec celle-ci ! » ou bien encore : « J’ai réussi à faire telle ou telle chose, pourtant bien plus difficile que celle-ci ! ».

Vous l’aurez compris, c’est juste des exemples simples pour vous montrer l’importance d’avoir des archives positives entreposées dans sa tête et dont on fait appel le jour où ça va moins bien.

 

Principe n° 3 : Voyez les choses en grand

Lorsque vous tracez vos objectifs ou planifiez vos projets, soyez généreux avec vous-mêmes et voyez toujours grand ! Ne vous imposez pas de limites.

Un jour, un commercial très brillant qui travaillait dans une grande firme internationale s’est fixé comme objectif d’atteindre un volume de ventes de 50.000 $ durant l’année en cours, alors que dans cette entreprise la moyenne oscillée autour de 30.000 $. A force d’acharnement et de travail, le commercial a effectivement réalisé l’objectif qu’il s’était fixé et même deux mois avant la fin de l’année. Le problème c’est que durant ces deux mois qui restés, il n’a pu faire aucune vente !

Ainsi, en se fixant un objectif à peine plus haut que la moyenne, ce commercial s’est lui même auto-limité. Car même si son souhait était ambitieux (50.000 $ par rapport à la moyenne de 30.000 $), il ne l’a pas été assez ! Et Il aurait pu gagner plus d’argent s’il avait vu plus grand.

 

Principe n° 4 : Penser, c’est bien. Agir, c’est mieux !

Notre cher commercial n’aurait jamais pu atteindre ce volume de ventes s’il ne c’était contenté que de pensées et de réflexions. Au contraire, il a travaillé pour en arriver là !

C’est une autre loi universelle du succès que vous devez absolument apprendre :« Rêver au changement et à la gloire ne suffit pas, il faut agir ! ».

Quand la pensée rejoint l’action il se produit des résultats extraordinaires.

On a souvent tendance à négliger ce point très important, soit par ignorance, soit par naïveté en se disant : « J’ai trop envie de voir des changements se produire dans ma vie ! » et d’en rester là. Mais mon vieux, si tu ne te bouge pas rien ne pourra changer dans ta vie. Ne dit-on pas : « Aide-toi, le ciel t’aidera ! ».

 

Principe n° 5 : Bannissez la procrastination

Dans le principe précédent on a vu qu’il était primordiale d’associer la pensée et l’action. Donc agir OUI, mais agir quand ?

Comprenez bien ceci : Si vous voulez que votre vie change, vous devez changer des choses dans votre vie. Et les changer maintenant. Pas demain. Pas dans un mois. Et surtout pas quand, soit disant, vous serez prêts. AGISSEZ MAINTENANT !

Un petit changement positif effectué aujourd’hui aura un impact beaucoup plus important après quelques mois ou quelques années et cela peu importe le domaine où vous activez. Plus vous agissez tôt, mieux ce sera !

C’est comme un caillou qu’on jette dans une marre, les ondulations sur la surface de l’eau se propagent de façon exponentielle dans toutes les directions et de plus en plus loin du point d’impact.

Prenez de bonnes résolutions dans n’importe quel aspect de votre vie (votre travail, vos relations interpersonnelles, votre santé, vos finances, …etc.) et commencez à les appliquer MAINTENANT !

 

Principe n° 6 : Croyez fermement en vos rêves et désirs

Un des plus grands secrets du succès est de croire. Croire c’est avoir une foi inébranlable en ce que vous faites et en ce à quoi vous pensez. Si vous ne croyez pas fermement que vous pouvez atteindre vos objectifs ça sera difficile, pour ne pas dire impossible, de les réaliser.

Ce principe est lié directement au n°3 « Voir les choses en grand ». En réalité, si vous n’avez jamais appliqué ces principes ça sera difficile pour vous de croire en des rêves et des projets très grands. Et par conséquent, leurs chances de se voir réaliser sont minces !

Je m’explique : Imaginons que vous vivez dans un petit studio, que vous n’avez pas de voiture et qu’avec votre revenu mensuel vous avez du mal à joindre les deux bouts. Si vous appliquez le principe de voir les choses en grand et que justement votre objectif est de vivre dans une grande villa luxueuse avec toutes les commodités possibles et imaginables, posséder une ou plusieurs voitures haut de gamme et un revenu de plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’euros par mois. Malheureusement pour vous, il y a de grandes chances que votre objectif ne soit pas atteint !

Pourquoi ? Et bien c’est très simple. Il y a un tel faussé entre votre situation actuelle et celle que vous espérez atteindre (votre objectif), que votre niveau de croyance n’est pas assez haut pour y croire fermement !

En réalité il est indispensable, du moins au début, que vous vous fixiez des objectifs réalistes et en qui vous pouvez aisément croire avec force et conviction.

Aussi, l’idéal serait de décomposer votre grand rêve (dans notre exemple la grande villa, la voiture de luxe et le revenu élevé) en différents petits objectifs intermédiaires. Ce qui a pour avantage de renforcer votre niveau de croyance et de confiance.

 

 

Principe n° 7 : Pour devenir un Winner, pensez et agissez comme un Winner !

L’être humain étant de nature sociable, il a tendance à s’adapter à l’environnement dans lequel il vit. A adopter ses comportements et ses attitudes. Par conséquent, il est facilement influençable -de façon positive ou négative- par son entourage.

Faites attention à bien choisir vos fréquentations. Côtoyer toujours les personnes positivesoptimistes et dynamiques, car elles peuvent vous motiver quand ça va moins bien et vous tirer vers le haut. En revanche, fuyiez comme la peste les personnes négatives, pessimistes et qui ne voient la vie qu’en noir !

On dit que le succès ça déteint. On dit aussi que le succès appelle le succès. Si vous voulez avoir quoi que ce soit dans votre vie, suivez les personnes qui ont déjà ce que vous désirez avoir. Observez-les et trouvez les éléments qui leur ont permis de réussir. Ensuite, reproduisez-les.

Il n’est pas toujours facile de trouver autour de soi des personnes qui ont réussie et qui acceptent d’être suivi et observés, mais des livres qui parlent de Success Story ou de biographies d’hommes célèbres sont facilement disponibles.

 

Principe n° 8 : Devenez un maître du temps

La principale raison souvent invoquée pour justifier la passivité et l’inaction, est le manque de temps. De nos jours, on apprend tellement de choses en lisant des livres et en consultant Internet qu’on en oublie l’essentiel, c’est-à-dire appliquer ce qu’on a appris. Et le coupable dans tout ça est vite fait désigné, c’est le temps !

« Je n’ai pas le temps de faire cette tâche », « Je n’ai pas le temps de pratiquer cette activité », …etc. Ce genre de dialogue mental revient assez souvent et finit par nous décourager de changer quoi que ce soit dans nos habitudes, puisqu’en se parlant ainsi on prépare notre subconscient à l’inaction.

Imaginez par exemple que votre journée de demain va être très chargée (vous rendre très tôt au travail, assister à une réunion, aller à un rendez-vous programmé depuis des semaines chez un client, …etc.). Le lendemain matin, le téléphone sonne et la nouvelle tombe ! Votre mère vient d’être hospitalisée pour un problème de santé. Que feriez-vous à ce moment là ? Quelle décision prendriez-vous ?

Je pense, sans aucun doute, que vous vous dirigerez directement vers l’hôpital pour prendre des nouvelles de votre mère et vous assurez de son état de santé (en prenant bien sûr le soin de prévenir votre employeur de votre indisponibilité et l’annulation de tous vos rendez-vous de la journée).

La question qui se pose ici : Qu’est ce qui a fait qu’en quelques minutes votre planning surchargé de la journée et qui ne vous laisse pas le temps de faire autre chose, a subitement sauté pour vous libérer ?

La réponse est que vous avez revu vos priorités. Avant le coup de fil, les tâches liées à votre travail étaient classées en haut de votre échelle de priorités. Mais maintenant c’est différent ! La santé de votre mère est plus importante que tout et donc plus prioritaire. C’est ça le Secret !

En réalité, le problème ne réside pas dans le fait que vous n’ayez pas assez de temps. Mais plutôt dans la façon dont vous gérez votre temps et vos priorités.

Essayez cet exercice : Prenez une feuille de papier et faites-en l’inventaire de toutes les activités que vous avez l’habitude de faire et qui vous bouffent du temps (la télévision, les réseaux sociaux, le chat, le téléphone, les jeux vidéos, …etc.). Ensuite, énumérez toutes les actions dont vous avez besoin pour améliorer un peu plus votre vie personnelle et professionnelle (faire du sport, manger sain, lire des livres spécialisés, faire une formation, lancer une activité à domicile, apprendre une nouvelle langue, …etc.).

Chaque jour, supprimez au moins une activité négative et remplacez-la par une autre positive. Vous verrez, avec le temps vous délaisserez ces activités qui bouffent inutilement votre temps et vous empêchent de faire des actions concrètes pour votre succès.

Pour apprendre à mieux gérer votre temps, je vous recommande le livre de Timothy Ferriss : La semaine de 4 heures. Avec ce livre vous apprendrez comment diviser par deux la masse de votre travail en identifiant les tâches essentielles et les plus rentables, comment utiliser l’assistanat à distance pour mettre en place un« management par l’absence », comment cultiver l’ignorance sélective grâce à une diète d’informations et plus encore.

 

Principe n° 9 : Soyez insatiables !

Je reprends ici les mots du célèbre visionnaire Steve Jobs dans l’un de ses discours que vous pouvez revoir dans l’article « Steve Jobs, un homme d’exception » . En gros, soyez assoiffés de connaissance et de savoir dans tous les domaines et plus particulièrement dans votre domaine d’activité.

N’espérez pas voir de meilleurs résultats dans votre vie (personnelle ou professionnelle), si vous continuez à faire les mêmes choses de la même manière et avec les mêmes connaissances.

Voici une technique simple qui pourra vous aider à améliorer continuellement vos connaissances : Fixez-vous l’objectif d’apprendre chaque jour une nouvelle connaissance dans votre domaine (une nouvelle information, une nouvelle technique, une nouvelle méthode, …etc.). Vous verrez qu’à la fin de l’année votre Capital Connaissance aura augmenté significativement et d’autres chemins s’ouvriront à vous. (Je pense que les blogueurs sauront de quoi je parle);)

Un point très important ! Mettez de côté le fait que vous avez des diplômes, que vous avez fait de longues études. Et pour cause, à la fin de nos études et à l’obtention de notre diplôme, on a souvent tendance à se relâcher et à arrêter le processus d’apprentissage pour se consacrer à la vie professionnelle. C’est une grave erreur !

Si vous cherchez un peu, vous trouverez que la plupart des grands inventeurs, des hommes célèbres qui ont connus la gloire et la richesse. Sont souvent des autodidactes ou ont quittés les bancs de l’école. L’exemple le plus proche de nous est encore Steve Jobs.

 

Principe n° 10 : Quand vous voulez quelque chose, demandez-la !

C’est bête, mais on y pense pas souvent. Quand vous voulez quelque chose, et bien le plus simple est de demander, peut importe si on va obtenir ce que on voulait ou pas. Vous voulez une augmentation de salaire et vous pensez que vous la mériter, et bien demandez-la à votre patron. Vous rêvez de faire un partenariat avec tel ou tel personne, posez-lui la question et exposez-lui votre projet.

Combattez les pensées négatives qui vous viennent à l’esprit, du genre : « Je ne suis pas la hauteur, il ne va jamais accepter ma demande ! ». Vous n’en savez rien et vous n’avez aucun contrôle sur la décision de votre interlocuteur. Alors pourquoi vous essayez d’anticiper sa réponse et pire, vous anticipez négativement ! 

Source

Commenter cet article

Archives