Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Il ne prend que 8 ans de prison pour le meurtre de son bébé qui pleurait pendant sa partie de Playstation

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Juillet 2014, 02:49am

Catégories : #FAITSDIVERS, #ANGLETERRE

Il ne prend que 8 ans de prison pour le meurtre de son bébé qui pleurait pendant sa partie de Playstation

Le moment ludique s'est transformé en évènement dramatique. Alors qu'il jouait à Assassin's Creed 3 sur sa Playstation, Marck Sandland, jeune homme de 28 ans, a tué sa fille de 5 semaines qui n'arrêtait pas de pleurer. Après l'avoir prise sur son torse, il l'a secouée pendant plusieurs minutes, perdant tout contrôle.

Lors de sa défense au tribunal, rapportent les médias britanniques, il a prétendu avoir subi une crise d'épilepsie, affirmant qu'en se réveillant, il s'était malheureusement retrouvé au-dessus de sa fille. "Lors de l'arrivée des ambulanciers chez lui, il avait éteint sa télévision afin de dissimuler qu'il était en train de jouer", selon le procureur Sally Howes. "L'analyse de son téléphone portable a permis de voir qu'à 2h22, il cherchait sur un site internet des astuces sur la façon de jouer à Assassin's Creed" a-t-elle ajoutée. Seize minutes plus tard, Sandland composait le 999, numéro de secours.

 

"Il luttait contre sa maladie"

Aimée-Rose, le bébé, a ensuite été admise à l'hôpital St Leonards-On-Sea, proche de Hastings (Sud-Est de l'Angleterre), avec de multiples dégâts cérébraux et d'autres blessures à son visage, à l'abdomen et à ses membres inférieurs. Le procureur a indiqué au tribunal que "le bébé était inconscient, insensible. Et malgré les procédures d'urgence pratiquées par les médecins, il n'arrivait plus à respirer sans assistance". Le nourrisson fut ensuite transféré aux soins intensifs du King's College Hospital, à Londres, où il est mort le 9 novembre 2012.

Deux ans plus tard, après plusieurs examens médicaux, les médecins ont découvert qu'il était atteint du syndrome de Guillain-Barré, maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. Selon eux, "cela a entraîné une perte totale de contrôle qui serait à l'origine de ce drame".

Son avocat conclura : "Ces gestes n'étaient pas les actions d'un homme raisonnable. Il luttait contre sa maladie". Ce mercredi, Marck Sandland a plaidé coupable pour homicide involontaire. Il a été condamné à 8 ans de prison. 

Source

Commenter cet article

Archives