Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis: elle découvre à la télévision qu'elle habite chez un serial killer

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Juillet 2014, 02:24am

Catégories : #FAITSDIVERS, #ETATS-UNIS

En regardant un documentaire à la télévision, une jeune femme originaire du Missouri s'est rendue compte qu'elle louait la maison d'un tueur en série... Son sous-sol "servait de salle de torture".

Etats-Unis: elle découvre à la télévision qu'elle habite chez un serial killer

Catrina McGhaw est sans aucun doute encore traumatisée. En mars dernier, elle loue une maison à Ferguson, près de Saint-Louis, dans le Missouri. Quelques mois plus tard, elle découvre avec effroi qu'elle appartenait autrefois... à un tueur en série. Sa logeuse était en effet la mère du meurtrier.

C'est en en visionnant un documentaire à la télévision que Catrina a vu sa que sa maison avait servi de scène de crime. "L'ensemble du sous-sol était sa salle de torture", explique-t-elle au site américain KMOV. Au total, un homme avait torturé puis tué pas moins de 12 femmes.

En découvrant cette macabre histoire, qui aimerait rester vivre dans cette maison ? Personne. Catrina McGhaw a donc décidé de quitter les lieux mais la propriétaire a refusé. Heureusement pour la jeune femme, l'Autorité du Logement de Saint-Louis s'en est mêlée et a fait en sorte qu'elle puisse résilier son bail.

 

Le meurtrier jamais condamné

Lors de sa rencontre avec la propriétaire de la maison, ces histoires n'avaient évidemment pas été évoquées. En effet, un agent local raconte dans une vidéo mise en ligne par le site KMOV que rien n'oblige un propriétaire à raconter à son locataire ce qui a bien pu se passer avant son arrivée.

Le serial killer n'a jamais été condamné pour les meurtres de toutes ces jeunes femmes. Il s'est suicidé à 36 ans en prison, trois jours après son arrestation, le 10 juin 2002. Il n'a jamais avoué ses crimes mais les preuves étaient implacables : des tâches de sang retrouvés dans la maison, des objets qui servaient à baillôner ses victimes et enfin des bandes vidéos cachées dans un mur. Sur celles-ci, on pouvait distinguer Travis dans le fameux sous-sol, en train de torturer, violer et tuer de jeunes prostituées. 

Source

Commenter cet article

Archives