Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


8 mensonges scientifiques qu'il faut cesser de croire

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Juillet 2014, 06:12am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #RELATIONS, #ESPACE

8 mensonges scientifiques qu'il faut cesser de croire

Abc.es qui cite le site iflscience.com dresse une liste des mythes scientifiques auxquels nous avons l’habitude de croire mais qui se révèlent être complètement faux.

 
 

1. Nous n’utilisons que 10% de notre cerveau. La science a encore beaucoup de choses à apprendre en ce qui concerne l’utilisation du cerveau. Toutefois, une idée courante totalement fausse est celle qui prétend que nous n’utilisons que 10% de cet organe. Même s’il ne pèse que quelques kilos, le cerveau est très exigeant d’un point de vue énergétique – il consomme 20% de l’oxygène total et du glucose du corps. Le cerveau n’aurait pu évoluer si certaines zones n’étaient pas utilisées. En outre, il n’est jamais arrivé que l’on dise à une personne atteinte d’une tumeur au cerveau : « Ne vous inquiétez pas, la tumeur se trouve dans une zone qui n’est jamais utilisée ». Par ailleurs, les traumas au cerveau (impacts de balles, tumeurs et autres lésions) aboutiraient rarement aux résultats dévastateurs que l’on connaît si certaines parties n’étaient pas mobilisées.

2. La lune a un côté obscur. Depuis la Terre, nous ne pouvons observer que 59% de la surface de la Lune (mais pas toute cette proportion simultanément). Les 41% qui restent nous apparaissent complétement cachés mais cela ne signifie certainement pas que cette surface se trouve dans une obscurité totale que le Soleil n’atteint pas. Cette confusion se doit au blocage par effet de marée ou « tidal locking » qui donne l’impression que la Lune ne tourne pas. Or, la rotation de la Lune est très lente et est complétée en une période de temps équivalant à une révolution autour de la Terre. Le fait qu’un côté soit toujours (plus ou moins) caché de la Terre n’a rien à voir avec la quantité de lumière qu’il reçoit.

3. La pleine lune influence le comportement. La croyance selon laquelle la Lune exerce une puissance particulière sur l'homme est largement répandue. Il s’agit d’un mythe de longue date, en particulier chez les personnes qui travaillent avec des personnes âgées ou handicapées mentales et qui prétendent que la pleine lune provoquerait un comportement étrange chez celles-ci. Il existe plusieurs causes à ce mythe. On explique notamment ce supposé changement comportemental par le fait que l’eau présente dans le cerveau serait affectée par la force de marée provoquée par la force gravitationnelle de la Lune. Ce sujet a été étudié à plusieurs reprises et la corrélation entre la pleine lune et un comportement erratique n’est que limitée, il n’existe aucun lien de cause à effet. Bien que certaines études aient montré qu’il y avait un pic de criminalité lors des périodes de pleine lune, il y avait chaque fois des explications alternatives (comme le fait d'avoir une pleine lune pendant un weekend ou un jour férié).

 

4. Le sucre rend les enfants hyperactifs. Selon certaines voix, les gâteaux, les crèmes glacées et les sucreriesinfluenceraient le comportement et provoquerait l’hyperactivité chez les enfants. Toutefois, il n’existe pas beaucoup de preuves attestant un tel comportement chez les plus jeunes d’entre-nous (à part peut-être pour les enfants ayant un désordre métabolique lié à l’insuline associé à des troubles psychiatriques). Les montées d’énergie observées chez certains enfants lors d’un anniversaire ou de fêtes se devraient plutôt au fait qu’ils sont entourés d’autres enfants ou qu’ils sont l’objet d’un traitement particulier. Le constat d’hyperactivité durant ces moments se doit certainement à la présence d’autres ingrédients dans les aliments comme la caféine. Ce qui ne veut pas dire que la consommation de sucre ne doit pas être contrôlée. En effet, des scientifiques estiment qu’il y a assez de raisons pour considérer le sucre comme une drogue.

 

5. La foudre ne tombe pas deux fois au même endroit. Selon cette expression courante, un évènement négatif ponctuel ou qui ne survient qu’une fois ne peut se reproduire une deuxième fois au même endroit. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour la foudre en tant que phénomène naturel. La foudre consiste en une décharge électrostatique disruptive qui a lieu du haut vers le bas, lorsque de l'électricité statique s'accumule entre des nuages d'orage et la terre et ce phénomène ne tient pas compte du fait si cela est déjà arrivé auparavant. Des éléments de grande taille comme les arbres ou encore les gratte-ciels sont régulièrement frappés par la foudre car la distance entre l’origine et la cible est plus courte. Une étude de la NASA de 2009 a montré qu’un tiers des éclairs qui touchaient le sol le faisaient à différents endroits au même moment. Ainsi, non seulement la foudre peut frapper plusieurs fois au même endroit mais elle peut aussi tomber sur plusieurs zones au même moment.

 

6. Les poils et les ongles continuent de croitre une fois que nous sommes morts. Pour que cela soit vrai, il faudrait que les cellules continuent d’être actives, qu’elles consomment de l’énergie et qu’elles obtiennent des nutriments au travers du flux sanguin. En d’autres mots, il faudrait que nous continuions de manger et de digérer les nutriments et que les processus cellulaires aient lieu, ce qui n’arrive que lorsque nous sommes vivants. On peut avoir l’impression que la peau et les cheveux continuer de grandir après la mort. En effet, la peau commence à se sécher, elle se rétracte et se détache de la tige du cheveu et des ongles. Les cheveux et les ongles, qui ne sont pas affectés par le manque d’humidité, ne rétrécissent pas, ce qui peut donner alors l’impression qu’ils ont grandi. Beaucoup de maisons funéraires utilisent d’ailleurs une crème hydratante une fois le cadavre lavé afin de réduire la quantité de séchage avant les funérailles.

 

7. Les antibiotiques sont utiles contre le rhume. Les antibiotiques ne tuent que les bactéries et ne servent en aucun cas contre le rhume qui est, lui, un virus. Les antibiotiques ne peuvent rien contre la grippe, le sida, la variole ou le rhume. En outre, les antibiotiques peuvent provoquer des effets secondaires, potentiellement graves. D’un côté, on favorise la résistance de certaines bactéries nuisibles et l’antibiotique en vient difficilement à bout au fur et à mesure. D’autre part, la prise d’antibiotique endommage la flore intestinale, extrêmement importante pour le système immunitaire. Selon les CDC, les Centers for Disease Control and Prevention, les médecins délivrent par an 10.000 millions d’ordonnance pour des maladies d’origine virale.

 

8. Il faut 7 ans pour digérer un chewing-gum. Bien que l’absorption d’un chewing-gum ne soit pas recommandée, sa digestion ne tarde pas 7 ans. Mis à part une petite quantité d’édulcorants et d’arômes, le corps ne peut en fait pas digérer ce qui se trouve à l’intérieur de la gomme qui est essentiellement composée de caoutchouteux nommés élastomères, de glycérine végétale et d’ingrédients à base d’huile pour la maintenir molle et humide. Une fois que le corps a extrait le peu d’éléments qu’il pouvait, le reste se transforme en déchets et est tout simplement rejeté. 

Source

Commenter cet article

Archives