Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


7 conseils pour avoir de l’argent tous les jours

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Juillet 2014, 14:08pm

Catégories : #ARGENT, #DEVELOPPEMENT, #RICHESSE

7 conseils pour avoir de l’argent tous les jours

L’argent se trouve trop souvent au coeur des perturbations de l’être humain. Depuis toujours, quelles que soient les époques et les formes qu’il emprunte ! Liquider ses limites pécuniaires, voici un enjeu plus accessible qu’il n’y paraît. Souhaitable qui plus est lorsque l’on sait les misères qu’engendre un relationnel perturbé et altéré à l’argent.
L’argent « content », c’est bel et bien possible. Il vous suffit juste de faire des 7 attitudes suivantes une méthode de vie. À vous d’en décider mais sachez qu’euros et heureux, c’est tout aussi compatible ! À la condition cependant de respecter les consignes qui suivent :

 

1 – Vivre « ici et maintenant »
Vivre « ici et maintenant » constitue la règle première pour ne plus souffrir de sa comptabilité. Avez-vous déjà vu un oiseau se préoccuper de ce qu’il aura dans son bec le lendemain ? Il faut arriver à ne plus focaliser sur ce que vous avez transformé insidieusement en problème. Plaie d’argent n’est pas mortelle, Dieu soit loué. Regardez déjà simplement ce que vous avez dans votre frigidaire et soyez honnête avec vous même : c’est Byzance !

 

2 – Vivre sens
Ecoutez dorénavant le nombre de fois dans une journée où vous et/ou votre entourage prononcez le terme « but ». Voilà un mot à remplacer immédiatement par « sens ». Bannissez tout registre qui s’apparente de près ou de loin à de la stratégie ; les phonèmes de ce nom trop utilisé à notre époque détachent, pour qui veut bien l’entendre, « raté ». L’expression « manquer son but » devient pléonasme. Pour dégager le sens de toute situation, aussi délicate soit-elle, aussi négative se montre-t-elle, il suffit d’en chercher le ressort positif. Ainsi, peut-être avez-vous été licencié(e) abusivement ? En y réfléchissant bien, cette situation ne vous a-t-elle pas ouvert une porte (affective ou sociale) plus grande ?

 

3 – Vivre résilient
Après avoir séparé l’ivraie du bon grain, faites un premier bilan. Sans vous préoccuper de celui déplorable dressé par votre banquier. Pour cela, imaginez tout ce que vous n’avez pas dépensé aujourd’hui et que vous auriez pu acheter ! Cette prise de conscience vous donnera dès lors une plus grande confiance en vous puisque vous découvrirez que vous avez plus de limites raisonnables que vous ne le supposiez. Vous allez ainsi progressivement apprendre à ne plus pratiquer la politique de l’autruche, commençant enfin à entrevoir la réalité des choses.

 

4 – Vivre bien
Vous êtes à découvert (voire plus…) et, comme par hasard, vous êtes invité(e) à un cocktail. La tenue, vous l’avez mais les chaussures adéquates ont quelques heures de… marche et laissent à désirer. Craquez, sans hésiter, pour cette paire qui vous nargue depuis dix jours en vitrine chez votre chausseur préféré. Renarcissisé(e), votre pouvoir de séduction en sera majoré. L’argent appelant l’argent, soyez assuré(e) que le lendemain ou dans les jours qui suivront un remboursement inattendu vous sera adressé.

 

5 – Vivre sain
Que diantre ! Vous n’arrivez pas encore à rétablir vos finances et votre découvert vous rend insomniaque. Ce n’est pas un hasard. Ne vous arrêtez pas sur ce faux obstacle qui, paradoxalement, vous montre qu’il y a toujours des solutions. Puisque vous n’arrivez pas à dormir, faites confiance à votre intuition ; deux possibilités : soit vous allumez la télévision sans choisir au préalable le programme, soit vous ouvrez sans plus de calcul un livre ou un magazine ou un journal à portée de main. Comme c’est étonnant : vous allez avoir de quoi déjà juguler votre hémorragie financière. Vous ne trouvez rien comme indiqué. Impossible, vous butez (encore) sur quelques résistances. Cherchez bien, insistez, persévérez. Au fil des pages, vous ne trouvez toujours rien, tandis que le sommeil vous envahit doucement… Eteignez, peu à peu vous rêvez ; prenez la clef des songes, saisissez-la bien vite car, au réveil, vous aurez enfin et de toute façon votre réponse.

 

6 – Vivre libre
L’argent, comme le langage ou l’amour, autres sphères de communication et d’échange, connaît les pièges de l’ambivalence.
L’argent peut conduire à la liberté ou en prison ! À vous de choisir. La prison peut être virtuelle car si vous vous entêtez à diaboliser votre relation aux espèces sonnantes et « trébuchantes » (n’est-ce pas ?), aux cartes de crédit ou aux chèques, vous courez justement à… l’échec ! Sans argent, point de salut. Impossible de se faire plaisir, inutile de pousser les portes des boutiques, impensable de raisonner vacances. La seule possibilité de respirer, c’est de se cloîtrer à la maison. Finies les tentations, certes, mais bonjour la dépression et son cortège de camisoles chimiques. Alors, c’est décidé, l’argent n’est jamais qu’à envisager et à considérer comme une énergie qui circule grâce au « faire » (offert !). Le bénévolat, par exemple, un petit peu au début, puis un peu beaucoup une fois le système rôdé, va vous enrichir. Ne souriez pas, n’ironisez plus. L’inconscient abrite à l’intérieur de vous, de nous tous et de moimême, un juge, un arbitre, un censeur qui saura reconnaître immanquablement que vous avez su donner. C’est sûr, il vous le rendra et davantage encore… Cette ouverture sur l’extérieur abattra progressivement les herses que vous avez dressées sur votre chemin et le surmoi (dixit Freud) vous aidera à les remplacer par des opportunités au-dessus de toute attente.

 

7 – Vivre plein
Arrêtez définitivement d’établir une savante confusion entre « plein » et « plaint ». Mon injonction pour en finir avec les problèmes d’argent : ne vous plaignez plus. De grâce. Car « ce que je redoute m’arrive », comme préviennent les Ecritures Saintes. Ressasser continuellement ses problèmes matériels conduit à les fortifier ; regardez maintenant votre intérieur. Manque-t-il vraiment quelque chose ? Tout semble en place dans cette véritable caverne d’Ali Baba : télévision, chaîne Hifi, canapés, livres, CD, DVD, salle à manger accueillante, rideaux sympathiques, jusqu’aux deux voitures dans le garage ! Ne confondez plus, non plus, plein et rien…
Ainsi, et même si les infos télévisées ne sont pas très drôles, elles peuvent facilement remettre les pendules à l’heure. Beaucoup de régions du globe crient à la famine, à la guerre, à la maladie. Vous n’êtes d’ailleurs pas malade, ou êtes même complètement guéri(e) de cette pathologie lourde… Lourde, Lourdes… Cessez tout de suite de manquer de foi en vous.
Vous voyez, de par ces exemples tout simples de la vie quotidienne, qu’il vous suffit de quitter l’envie, de tenir tête aux publicités trop alléchantes et de comptabiliser surtout vos acquis et vos possessions. Imaginez qu’il faille que vous déménagiez subitement pour un 30 m2, comment feriez-vous ? Bien voir, bien réaliser ce que l’on a permet de lâcher prise face à des conduites pulsionnelles névrotiques qui tendent à combler un manque qui n’existe pas. Pour que ce vide fantasmatique s’éradique, une seule attitude : appréciez ce que votre intelligence vous a permis déjà d’élaborer et de construire.

Ces nouvelles attitudes, j’en suis sûre, vous parlent. Rien de très innovant dans tout cela et pourtant, allez vous me dire, vous les avez toutes essayées, vous les pratiquez même au quotidien, dans la vie de tous les jours. Je vous crois et pourtant…

Il y a cependant une seule chose que vous ne faites pas, sans vous en rendre compte : vous omettez systématiquement de faire entrer dans une même journée l’ensemble de ces conseils. Observez-vous attentivement : vous les répartissez sur les sept jours de la semaine, selon un rythme inconscient symbolique et collectif. Reprenez-vous, ces 7 attitudes pour avoir (de) l’argent « content », c’est tous les jours et sans rechigner…

Louise Valabrègue 

Source

Commenter cet article

Archives