Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


6 conseils d’expert pour protéger votre identité sur le web

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Juillet 2014, 15:26pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #RELATIONS, #TECHNOLOGIE

6 conseils d’expert pour protéger votre identité sur le web

Nico Sell, organisatrice de la convention de pirates informatiques DEF CON, a paratgé sur Internet 6 conseils afin de sauvegarder nos données personnelles et de protéger celles-ci de toute usurpation. Selon la célèbre hacker qui a fondé l’application Wickr, une messagerie instantanée chiffrée qui autodétruit les messages, malgré les révélations de l’affaire Snowden sur l’espionnage en ligne, l’utilisateur possède encore plusieurs outils afin de protéger son identité en ligne. Nico Sell n’a pas de compte Twitter et Facebook et lorsqu’elle n’utilise pas son smartphone, elle garde celui-ci dans une cage de Faraday. Par ailleurs, elle ne se fait photographier qu’avec des lunettes noires afin de tromper les logiciels de reconnaissance faciale

« Je pense que Google etFacebook, dans 30 ans, apparaîtront comme les industriels véreux de notre époque », a-t-elle déclaré cette année à Inc. Magazine. « Le plus important est de continuer à lutter contre le Big Data », souligne-t-elle ». «  L’impression de futilité qui se résume à penser qu’il est trop tard est trompeuse, c’est ce que Big Brother essaie de vous faire croire ». « Il faut veiller chaque jour à la diminution de votre empreinte sur Internet, une étape que vous pouvez commencer dès aujourd’hui ».

Voici 6 astuces simples pour préserver votre sécurité en ligne.

 

1. Propagez la désinformation sur votre personne

Vous ne pouvez pas accéder aux sites de réseautage social comme Facebook si vous ne révélez pas votre date de naissance. Mais qui a dit que vous deviez partager avec le réseau votre vraie date de naissance ? Cette information basique est cruciale pour l’obtention de données plus sensibles telles que les registres bancaires, l’historique de crédits ou encore le numéro de sécurité sociale. « Si je connais votre date et votre lieu de naissance, je peux, avec 90% de probabilités, voler vos informations financières », avertit sell. « Voici ce que vous pouvez faire: propagez la désinformation en ce qui vous concerne sur les réseaux sociaux, comme par exemple pour votre date de naissance, votre lieu de naissance. Essayer de remplir Google d’un tas d’informations fausses sur vous afin que le moteur ne soit pas en mesure d’avoir une description exacte de votre personne ». « Faites la même chose pour votre adresse sur Google Maps ». « Faites en sorte d’être plus inaccessible que tout le monde », explique-t-elle encore.

2. Pensez aux données que vous fournissez et à qui

« Pourquoi devriez-vous partager des renseignements personnels sur chaque site que vous visitez ? », s’interroge Sell. Le New York Times ou un autre journal a-t-il vraiment besoin de connaître votre domicile lorsque vous prenez un abonnement ? Nico Sell explique que durant la conférence DefCon, une des compétitions les plus excitantes est le concours d’ingénierie sociale, c’est-à-dire lorsque les pirates utilisent des informations publiques d’utilisateurs présentes sur les réseaux sociaux afin d’obtenir des renseignements sur leurs comptes bancaires ou leurs numéros de sécurité sociale. « Ils atteignent la plupart du temps 100% de leurs objectifs », souligne-t-elle. « Encore une fois, utilisez un numéro de sécurité sociale et une adresse erronés ». « La plupart des sites en ligne n’ont pas besoin de vos données et n’ont pas le droit non plus de vous les demander ».

 

3. Eliminez la géolocalisation

Des applications comme Twitter et Instagram vous offrent la possibilité d’accompagner vos messages d’informations degéolocalisation précises. D’autres sites, comme Foursquare, sont entièrement construits autour de cette fonctionnalité. La plupart de ces programmes font même de la géolocalisation une fonction par défaut, de sorte que l’utilisateur est obligé de fouiller dans les paramètres pour la supprimer. La géolocalisation permet aux pirates de retrouver votre maison ou votre appartement, ils peuvent en outre déterminer vos mouvements et savoir lorsque vous êtes absent de votre domicile.

4) Couvrez vos caméras

Chaque fois qu’elle prend la parole lors d’une conférence sur la sécurité, Nico Sell a sur elle des post-it afin de montrer au public comment les utiliser pour couvrir la lentille de leur webcam. L’espionnage par caméra est facile à réaliser partout dans le monde et permet aux pirates de faire du chantage envers les utilisateurs. Tout dispositif dirigé vers l’intérieur de votre domicile (smartphone, ordinateur portable ou téléviseur) peut être facilement activé et utilisé pour obtenir des détails sur votre privée, vos déplacements quotidiens et vos habitudes en ligne.
 
5) Lisez les longues chartes de confidentialité des services que vous utilisez

La dernière expérience de Facebook de manipulation émotionnelle est un rappel que les politiques de confidentialité que vous acceptez - qui devraient être nommées « politiques de propriété » - contiennent des clauses intégrées assez saugrenues, comme, par exemple, la participation implicite à des études comportementales. Lorsque vous acceptez une de ces politiques, « vous donnez votre accord pour une licence mondiale et transférable pour l'éternité en ce qui concerne tout ce que vous mettez en ligne », dit-elle.

6) Ne faites pas confiance aux applications médicales ou sportives

La plupart de ces applications naissantes n'ont pas pris le temps d'identifier et de réparer les failles de sécurité. « Ce sont des start-up avec un petit budget », explique Sell. Elles ne se focalisent que sur le produit minimum viable et ne font que peu de test approfondis de leurs services. Par ailleurs, elles collectent énormément d’informations sur nous. « Toutes ces applications de santé me font vraiment peur ». « Je pense que les entreprises qui vont survivre et prospérer au cours de la prochaine décennie seront les entreprises qui prennent la sécurité en ligne au sérieux », conclut Nico Sell.

(Via : The Daily Dot

Source

Commenter cet article

Archives