Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 comportements qui peuvent plomber un recrutement

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Juillet 2014, 10:39am

Catégories : #ARGENT, #DEVELOPPEMENT, #5-TRUCS-A-SAVOIR

5 comportements qui peuvent plomber un recrutement

"Lors d’un recrutement, les candidat/es peuvent naturellement avoir tendance à se focaliser sur eux/elles-mêmes. Avec la pression, le stress, le risque est de négliger voire d’oublier quelques règles simples de savoir-vivre qui peuvent changer du tout au tout la relation engagée, observe Gaëlle Marre, Director d’OfficeTeam. Le recrutement est un parcours: chaque pas pouvant être un faux-pas ou un grand pas décisif, chacun d’entre eux doit être fait avec le plus grand soin". C'est pourquoi le recruteur spécialisé OfficeTeam a recensé 5 incivilités fréquemment observées lors des processus de recrutement susceptibles de pénaliser un/e postulant pour l’obtention d’un poste.

 

1. Etre poli uniquement avec les personnes qui comptent pour le recrutement…

L’une des erreurs courantes lors d’un recrutement est de ne tenir compte que des interlocuteurs/trices directement en charge des entretiens. Or, chaque personne avec laquelle un/e candidat/e est en relation, même très brièvement, peut avoir son importance. La standardiste, le vigile peuvent être amenés à faire part de leur avis sur les postulant/es et sur leur attitude à leur égard. Qui sait si cet automobiliste que l’on a pressé de démarrer en klaxonnant sur le chemin ou cette femme que l’on n’a pas pris la peine de saluer dans l’ascenseur ne sont pas des cadres de la direction voire l’un de ses éventuels futurs managers… Le plus simple est de considérer que la courtoisie est une règle à observer en toutes circonstances.

 

2. Ne jamais remercier…

Si remercier la personne qui mené l’entretien de recrutement est une évidence, il est aussi important de le faire pour toutes celles et tous ceux qui, à un moment ou un autre du processus, ont apporté leur aide, leur conseil, leur réseau. Pour cela, un email sincère et simple constitue une marque de reconnaissance adaptée. Cette attention contribue à valoriser ses relations, sa réputation et son image qui sont des éléments clés d’une stratégie professionnelle structurée. Dans le futur, ces personnes occuperont peut-être un poste important ou seront à nouveau amenées à jouer un rôle déterminant pour sa carrière.

 

3. Etre à contretemps…

La rapidité à répondre lors de la recherche d’un emploi est un signe de motivation et de respect. Il est crucial de ne jamais dépasser un délai de 48 heures, faute de quoi un employeur potentiel se retournera vers un autre profil plus réactif.
 Cette règle d’or a un pendant: une trop grande promptitude peut être préjudiciable. 
En effet, rapidité ne veut pas dire précipitation. Par exemple, un retour immédiat après un entretien peut laisser au recruteur l’impression d’une fébrilité voire d’une impatience. Rien de plus négatif que de recevoir un message téléphonique ou un courriel rédigé à la hâte par un/e candidat/e quelques minutes à peine après un rendez-vous. Il est préférable d’attendre plusieurs heures ou le lendemain pour adresser un message bien construit. Un bon tempo et un bon texte sont un moyen utile pour faire la différence.

 

4. Faire un faux pas numérique…

Les recruteurs s’étonnent et s’irritent de la négligence et du comportement de candidat/es lors d’entretiens: un nombre important laissent leur smartphones allumés… et n’hésitent pas à interrompre l’échange pour répondre à un appel! Il arrive même à certain/es de consulter leurs messages en regardant le téléphone sous la table. La meilleure conduite est tout simplement d’éteindre son portable quelques minutes avant et de se concentrer.
Une fois l’entretien passé, et que le ressenti soit positif ou négatif, il faut à tout prix s’abstenir d’en faire état et, surtout, de le commenter sur les réseaux sociaux. L’évoquer peut être considéré comme un manque de confidentialité, le critiquer une faute qui pourra nuire à sa réputation professionnelle au-delà même du cabinet de recrutement et de l’entreprise concernés.

 

5. Ignorer les codes et les signes…

En entretien, respecter les règles élémentaires de politesse va de soi. Etre ponctuel, saluer en souriant, ne pas couper la parole, regarder son interlocuteur plutôt que le plafond, remercier sont autant de points marqués. Mais au-delà de ces basiques, savoir décrypter chaque signe permettra de mettre en avant ses capacités d’interprétation et de réaction. Si le recruteur suspend la conversation, semble manquer d’attention, il adresse volontairement un signe de lassitude ou d’impatience. Aux candidat/es de relancer l’entretien, de conclure le point en cours pour passer à un autre valorisant ses compétences, son expérience. Comprendre une situation et faire preuve d’initiative dans les moments délicats sont une attente de tout recruteur. La maîtrise des signes est un atout, à exploiter. 

Source

Commenter cet article

Archives