Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 conseils pour bien choisir ses fruits

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Juillet 2014, 00:20am

Catégories : #ALIMENT, #NUTRITION, #SANTE-BIEN-ETRE

4 conseils pour bien choisir ses fruits

L'été est la saison reine des fruits. Abricots, pêches, melons, fraises font le bonheur de nos papilles. Enfin, quand on les a bien choisis. Qui n'a jamais eu de mauvaises surprises, entre les melons qui n'ont pas de goût et les abricots à la texture farineuse? Bien choisir ses fruits n'est en effet pas une mince affaire.

Clotilde Jacoulot est primeure à Morteau (Doubs) et meilleure ouvrière de France depuis 2011. Elle vote pour des fruits souvent origine France, au "goût généreux", "juteux", et peu importe si ça tache "les habits des gamins", a-t-elle expliqué à une journaliste de l'AFP. Voici ses conseils pour ne pas vous tromper sur les étals des marchés. 

 

Pêche et abricot: "plus c'est gros, plus c'est bon"

 
 

Pour les pêches, nectarines et abricots, il faut privilégier les gros calibres, signe que le fruit a bien mûri, explique-t-elle. "L'odeur est importante et il ne faut pas se fier à l'apparence. Il y a des abricots clairs qui sont très bons".

Elle est contre la nouvelle tendance aux pêches et nectarines fermes. "Pour moi une bonne pêche doit être juteuse et sucrée. Et si vous ne voulez pas que ça tache les habits des gamins, et bien il y a la pêche plate, plus facile à manger". 

 

Melon, regardez le pédoncule

 
 

Sur les melons, il faut faire attention à l'origine. Car la mention "Charentais" indique uniquement la variété du fruit. Et il y a beaucoup de Charentais cultivés au Maroc.

Un bon melon, pour Clotilde Jacoulot, doit être lourd, avec un pédoncule qui se décroche facilement, signe que le fruit est bien chargé en sucre. "C'est le sucre qui le fait gonfler et pour moi, le meilleur, c'est un melon fendu".

Pour les pastèques, il faut qu'elles soient gorgées d'eau et sucrées. Il suffit de taper avec son poing et il faut que ça sonne creux. 

 

Tomates, attention aux imitations

 
 

"Pendant quinze ans, j'ai été malheureuse, les tomates étaient toutes rondes et lisses. Ça a vraiment changé il y a cinq ans". Maintenant il y a une grande variété et pour bien choisir, il faut les connaître.

Ainsi sur des variétés comme Cœur de Pigeon, Merinda, plutôt prendre de petits calibres; et sur les Noires de Crimée, les Marmandes ou les Coeurs de bœuf des "très grosses".

La vraie Cœur de bœuf est assez "pâteuse" et "on doit l'utiliser surtout poêlée, ou à la rigueur on met deux tranches dans une salade". Or, on trouve de plus en plus de tomates qui ont la forme Cœur de bœuf mais qui n'en sont pas. Pour reconnaître les vraies, maintenant les producteurs précisent souvent "véritable Cœur de bœuf" sur leurs cagettes. 

 

Concombres et poivrons, du ferme !

 
 

Côté légumes, les poivrons "doivent être bien fermes et avec un pédoncule très vert". Une couleur rouge vive n'est pas forcément signe de bonne maturité.

Même chose pour les concombres dont Clotilde Jacoulot conseille de prendre les petits concombres turcs ou les Noa, "plus digestes" et dont "on peut même manger la peau".

Enfin, pour les aubergines, attention aux légumes qui ont passé trop de temps au frais: ils deviennent noirs. 

Source

Commenter cet article

Archives